Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
contre la répression à Guingamp comme à Nantes
Compte rendu du procès de Guillaume Bricaud et Kristian Goindin (Guingamp 04 09 06) Plus de quarante personnes ont répondu à l’appel à la mobilisation en faveur de ces deux chômeurs, accusés d’avoir prétendument molesté des militaires français en avril dernier à Guingamp lors d’une manifestation contre la loi
Erwan Ledu pour SLB le 5/09/06 18:07

Compte rendu du procès de Guillaume Bricaud et Kristian Goindin (Guingamp 04 09 06)

Plus de quarante personnes ont répondu à l’appel à la mobilisation en faveur de ces deux chômeurs, accusés d’avoir prétendument molesté des militaires français en avril dernier à Guingamp lors d’une manifestation contre la loi sur l’égalité des chances (dont le fameux CPE n’était qu’un alinéa.) Un seul des deux gendarmes plaignants était présent, aucun ne s’est porté partie civile, ils n’ont fourni aucun certificat médical attestant de violence et d’ailleurs, ils n’avaient bénéficié d’aucun arrêt de travail. Tout ceci en dit long sur les prétendues violences. Aucun témoin n’est venu confirmer les dires des gendarmes. Par contre comme l’ont rappelé les témoins de la défense si aucun coup n’a été porté contre les gendarmes, eux ont frappé violemment à coup de matraques les manifestants ou les ont tirés par les cheveux, alors que d’autres manifestants eux, continuaient à murer symboliquement une agence d’intérim. Malgré cette absence manifeste de preuve, le procureur de la république a requis 3 mois de prison avec sursis contre les deux militants ! Le verdict sera prononcé le 18 septembre. Restons mobilisés, montrons notre solidarité avec Kristian et Guillaume qui sont bien connus pour leur engagement en faveur des travailleurs, de la langue Bretonne, contre la spéculation immobilière…et qui semblent risquer de payer bien cher ces engagements.

Par ailleurs, nous appelons à nous rassembler de nouveau le 06 septembre devant le TGI de Nantes à 14h en solidarité avec Jonathan (adhérent et porte-parole du SLB université) et Ousama (Sud étudiant Nantes) accusés d’avoir « entravés la poursuite de travaux publics » en avril dernier en occupant symboliquement le château des ducs de Bretagne dans le cadre du même mouvement contre la loi sur l’égalité des chances.

Pour le SLB : Morgane Cotten.

(voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons