Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Conseillers territoriaux et métropoles: attention aux conséquences
Je souhaite attirer l'attention des Bretons sur les incertitudes et les risques liés à l'évolution possible de la réforme territoriale de l'Hexagone, en particulier la question du Pays nantais. On
Ronan Le Gall pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 8/07/09 5:41

Je souhaite attirer l'attention des Bretons sur les incertitudes et les risques liés à l'évolution possible de la réforme territoriale de l'Hexagone, en particulier la question du Pays nantais. On sait que depuis plusieurs mois le projet de mise en conformité de la carte administrative de Bretagne avec nos frontières historiques patine. Le bureau politique du parti au pouvoir en Hexagone (l'UMP) a adopté mardi soir un rapport sur la réforme des collectivités locales. Ce projet a de fortes chances d'être suivi d'effets. Il propose la création, en 2014, de conseillers territoriaux qui remplaceront les conseillers généraux et les conseillers régionaux. Selon ce document le “conseiller territorial” siègera à la fois au conseil général et au conseil régional. Le projet propose aussi la création par voie législative de sept métropoles: Lyon, Marseille, Nantes, Bordeaux, Lille, Toulouse et Nice.

Si le document précise que « la réflexion sur Strasbourg devra se poursuivre pour tenir compte des spécificités alsaciennes » il ne dit rien des « spécificités bretonnes » de Nantes. Le qualificatif de « métropole » au lieu de « capitale » laisse présager le pire puisqu'il procède d'une vision, toujours la même, marquée par le gigantisme et les délires technocratiques. Il porte en lui une division de l'Hexagone organisé en sept ou huit zones inhumaines, pour le plus grand malheur des peuples, tant au point de vue culturel qu'économique. Le maintien de la « Loire Atlantique » en « Pays de Loire », s'il devait se confirmer, renforcerait la débretonnisation du Pays Nantais. Jusqu'ici, le Conseil Général de Loire Atlantique a maintenu une attitude souvent loyale vis-à-vis de la Bretagne et n'a pas hésité à affirmer la personnalité bretonne du département dans plusieurs domaines, notamment culturels et touristique. A l'inverse, le Conseil régional de la “région Pays de Loire” à toujours mené une politique de francisation à outrance. La mise en place d'un collège unique de “conseillers territoriaux” entrainera une dangereuse confusion. Ce conflit d'intérêts ne pourra qu'accélérer la débretonnisation du Pays Nantais et nuira aux prises de position bretonnes. Face à cette situation il est plus que jamais urgent de se mobiliser en Bretagne pour imposer le respect du caractère breton du Pays Nantais. C'est un combat que le Parti du Peuple Breton mène au quotidien et nous comptons intensifier notre action dans les prochains mois. Nantes est l'une des capitales historiques de la Bretagne et il est évident que la France ne respectera jamais cette réalité sans la détermination inflexible des Bretons.

Frederig ar Bouder, Pennrener Adsav! Strollad Pobl Vreizh

Vos 2 commentaires
Pierre CAMARET Le Mardi 31 août 2010 23:27
REUNIFICATION. Se mobiliser biensur , mais comment ??? cela fait un demi siecle que j'entends la meme chanson , avec le resultat d'aujourdhui . Si les bretons le voulaient VRAIMENT , il n'y aurait que peu de problemes . Mais ils ne le veulent pas VRAIMENT . C'est tout .
(0) 

Frederig ar Bouder Le Mardi 31 août 2010 23:27
Monsieur Camaret Comme je comprends votre frustration ! Et comme il est vrai qu'il y a des périodes où l'on a l'impression de se battre contre des moulins a vent. Mais le pire ennemi est le désespoir et le découragement.. je propose de voir les choses dans la durée : on a beaucoup entendu parler du fait que “Nantes est en Bretagne “ ces derniers temps grâce à la pugnacité de Bretons d'obédiences et d'opinions fort différentes. Cela doit continuer, et de plus belle. Chacun à notre niveau : politique, associatif, individuel. Adsav, le Parti du Peuple Breton prépare de nouvelles initiatives. Bien entendu nous en serons pas les seuls et nous ne voudrions pas être les seuls d'ailleurs. Un mot sur les objectifs tels que je les vois : il n'est plus temps de “demander” pour “obtenir”. Il convient plutôt “d'affirmer” et “de prendre”. Affirmer que Nantes est en Bretagne par le plus d'initiatives possibles (politiques, sociales, actions de terrain etc.). Et sur le plan politique accéder au pouvoir en Loire Atlantique pour imposer une nouvelle donne.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons