Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Françoise Louarn - Conseillère régionale UMP du Finistère.
Françoise Louarn - Conseillère régionale UMP du Finistère.
- Communiqué de presse -
Conseil culturel de Bretagne : Vers une culture administrée !
Le lien établi par Christian Guyonvarc'h entre le vote défavorable des conseillers régionaux UMP – Nouveau-Centre sur la création du Conseil culturel et leur souhait de voir la Région agir
Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 31/03/09 10:23

Le lien établi par Christian Guyonvarc'h, vice-président UDB du Conseil régional, entre le vote défavorable des élus UMP – Nouveau-Centre sur la création du Conseil culturel et leur souhait de voir la Région débattre publiquement du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, n'a absolument aucun sens et cache bien mal l'embarras d'une UDB de plus en plus inaudible dans la majorité régionale.

« Si nous nous opposons à la création de cette nouvelle Assemblée consultative c'est d'abord parce que nous nous interrogeons sur sa légalité et surtout parce que cette idée est en contradiction flagrante avec tous les discours de l'exécutif régional sur la culture jusqu'à aujourd'hui », déclare Françoise Louarn, conseillère régionale UMP.

En 2005 Mme Robert, vice-présidente régionale à la culture déclarait : « afin de ne pas laisser les questions de l'art et de la culture aux seuls professionnels du secteur, de les remettre au cœur du débat démocratique. Il est nécessaire d'avoir un espace de concertation entre les acteurs des domaines de la formation, de l'emploi, de l'agriculture, de l'industrie, de l'éducation, des syndicats ». Elle s'interrogeait en conclusion : « Le Conseil Économique et Social Régional de Bretagne ne pourrait-il pas remplir cette fonction de consultation/concertation à travers les commissions existantes, d'ores et déjà saisies pour avis sur les rapports présentés en session ? »

« Avec la création du Conseil culturel, la Région fait exactement le contraire. A l'opposé de la transversalité revendiquée il y a quatre ans, le CESR est bel et bien dépouillé de ses prérogatives consultatives au profit d'une structure pour les culturels et uniquement avec des culturels. Là où la démocratie et la vie associative s'exprimaient librement depuis 1977 nous aurons une assemblée rigide, liée au Conseil régional et peu représentative de la grande diversité culturelle bretonne», poursuit Françoise Louarn.

« Nous ne nous reconnaissons pas dans cette volonté d'enfermer la vie culturelle bretonne dans des structures administratives. De la part de ceux qui reprochent constamment au Président de la République de vouloir tout contrôler, c'est d'autant plus choquant. C'est pour ces raisons que nous ne sommes pas favorables à la création d'un Conseil culturel ne se justifiant en rien. Nous jugeons en revanche nécessaire de remettre à jour la Charte culturelle», conclut l'élue du Finistère.

Cet article a fait l'objet de 1260 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons