Concoret : 30 ans de militantisme pour le CPIE

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 10/04/18 9:53 -- mis à jour le 10/04/18 09:53

(voir le site) " alt="thumbnail_30073499_837240509820388_6073177934770039759_o" width="796" height="529" />

Le CPIE Brocéliande vient de tenir son assemblée générale. L’occasion de réfléchir sur l’organisation du 30e anniversaire de l’association prévu le 29 septembre prochain.

30 ans déjà que le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) de Brocéliande, implanté à Concoret, milite en faveur du dialogue territorial dans l’optique de soutenir la sensibilisation et l’éducation de tous à l’environnement.

À ses débuts, il était une association nommée “La Soett” qui, en gallo, signifie “l’entraide”. Ce n’est d’ailleurs qu’en 2002 que la structure a obtenu le label national “CPIE”, officialisant son entrée au sein du réseau des artisans du changement environnemental.

Pour marquer l’anniversaire de l’association, les bénévoles ont dévoilé, lors de l’assemblée générale, qu’ils préparaient une grande fête le 29 septembre prochain. L’occasion de réunir les adhérents et la population locale réunir les adhérents et la population locale autour d’un même événement et de faire découvrir ou redécouvrir les différentes missions de l’association, sous la houlette de Pierre Coldefy, le président.

(voir le site) " alt="thumbnail_29744389_837240506487055_9010659189506575788_o" width="630" height="381" />

(voir le site) " alt="thumbnail_DSC_0350" width="632" height="421" />

Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.