Communiqué du 16 JUIN 16h de Bretagne Réunie suite aux visios avec Messieurs Ménard, Turquois et Chesnais-Girard

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Alan Coraud Paul Loret

Publié le 17/06/21 13:04 -- mis à jour le 19/06/21 12:34

Les trois coprésidents de Bretagne Réunie se sont entretenus avec les deux candidats à l’élection départementale de Loire-Atlantique désignés par leurs partis politiques pour être président du département.

Messieurs Michel Ménard et Laurent Turquois se sont engagés fermement pour accompagner budgétairement la vie et le développement de la culture et de la langue bretonnes en milieu scolaire et universitaire ainsi qu’à travers le monde associatif.

Dans le domaine économique ils sont également favorables à une dynamique de développement des relations entre la Bretagne administrative et le département de Loire-Atlantique.

Il ressort de notre conversation que pour les deux candidats la pétition des 105 000 électeurs de Loire-Atlantique en faveur d’une consultation, restée sans suite depuis 2018, ne ferait pas l’objet d’une nouvelle présentation en conseil départemental.

Bretagne Réunie très investie dans une démarche législative respectueuse de la démocratie représentative, note avec satisfaction que les deux candidats ont tous deux affirmés qu’ils accompagneraient positivement les travaux d’un groupe parlementaire transpartisan qui oeuvrerait dans le but de faire passer une loi favorable à la réunification de la Bretagne.

Les trois coprésidents de Bretagne Réunie ont également partagé en visio un moment d’échange avec le président de la région Bretagne administrative candidat à sa réélection, Monsieur Loïg Chesnais-Girard.

Ce dernier a pris bonne note que le futur président de Loire-Atlantique, que ce soit Monsieur Turquois ou Monsieur Ménard, se propose d’engager un dialogue avec le Conseil Régional de Bretagne administrative afin de travailler ensemble des dossiers du domaine économique -ports, tourisme…- culturel et linguistique.

En conclusion les trois coprésidents de Bretagne Réunie, première interlocutrice de la société civile et du monde politique sur cette thématique de la réunification, avec ses 750 adhérents, ses 18 comités locaux sur toute la Bretagne intégrale, sur Paris et le reste de la France, ses 50 000 sympathisants et sa pétition des 105 000 électeurs de Loire-Atlantique, notent avec satisfaction l’évolution très positive de la question de la réunification qui est devenue un thème central du débat démocratique avec la prise de conscience de beaucoup de citoyens et d’élus que la partition de la Bretagne devenue factuelle en 1972 par la création du Conseil Régional des Pays de Loire est un acte unilatéral et autoritaire de l’État. Que la réparation de cette partition serait un signe fort sur le plan géographique, culturel tout autant qu’économique.

Les coprésidents de BRETAGNE RÉUNIE

Philippe Clément, Alan-Erwan Coraud, Alain Francis Peigné

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 8 commentaires
AFB-EKB
Jeudi 17 juin 2021

Ces deux candidats, ignorent, apparemment qu'il existe déja une commission Bzh4-L.A...Le problème est qu'elle ne s'est pratiquement jamais réunie.

Muichka
Jeudi 17 juin 2021

Le plus anti-breton en LA, Ménard, aurait changé d'avis en un coup de baguette magique depuis 3 ans ? Il considérerait notre revendication depuis la pétition, et ce juste avant les élections départementales où le PS (lui en tête) risque de perdre un département ? Je ne sais pas comment il va nous entuber, mais il le fera. Je le connais, le lascar.
Je crains Bretagne Réunie naïve.

Killian Le Tréguer
Vendredi 18 juin 2021

Bretagne Réunie est muette concernant les Régionales Pays-de-la-Loire alors que De Rugy s'y présente fièrement après avoir défilé bille en tête et photos à l'appui faire sa promo dans les rassemblements de Bretagne Réunie et a largement contribué à son audience locale.
Maintenant Bretagne Réunie fait la promo d'un anti-B5 notoire, Ménard ou d'un candidat LR ?
De qui se moque t-on ? Après toutes ses décennies ?

Burban xavier
Vendredi 18 juin 2021

rappel : la Commission Mixte Département du 44 et Bretagne à 4 s'est peu réunie , elle n'a pas produit de résultats , ni de compte rendu de travail . Quant au CRT , je préfère m'abstenir de commentaires ...
L'intention était bonne mais comme chacun le sait " la création d'une Commission est faite pour enterré un problème " je cite le principal élu du 44 de l'époque , ce qui veut dire que la volonté n'y est pas , attesté par les inflexions prises par Mr Grosvalet Ph président du Conseil départemental du 44 qui cesse son activité sans avoir pris à bras le corps le sujet de la réunification de la Bretagne car c'est un opposant
à celle-ci , permettez -moi de douter de Mr Ménard , aucun de ces politiques n'ont pris sérieusement la "pétition de Bretagne réunie" de 2019 .
Seul compte leur siège dans une assemblée quelconque et être réélu , le pouvoir délégataire du vote ne fait plus recette hélas ( pour le coup des élu(e)s minoritaires représentent le peu de votants inscrits sur les listes électorales c'est un fait et la Loi certes ) . , mais il y a des raisons politiques c'est à dire coller aux réalités du terrain et voir ce qui est dans la société et d'accompagner les demandes des populations . Là l'idéologie l'emporte sur les faits " les Breton(ne)s veulent vivre dans une région à 5 départements , en 2014 la réforme territoriale a consacré le mépris des hommes et femmes ordinaires mais de bonne volonté , en Bretagne , en Alsace , en Poitou , en Franche -Comté , en Limousin , en Lorraine ...
Ce sont les Breton(ne)s qui feront la réunification de la Bretagne en société , en maintenant leur culture vivante , langues , musiques , arts , créations ...
Restons confiants , mais c'est à l'épreuve des faits que l'on voit les oeuvres de ce qui nous dirigent !
Doanik eo ! N'omp ket sklankerien na korkerien !

jo charruau
Vendredi 18 juin 2021

La semaine dernière, l'ass A la Bretonne a invité des responsables de l'ass Bretagne Réunie pour une réunion à la mairie de Nantes. Il y a eu photo commune. C'est bien. De ma campagne nantaise je salue tous ces engagés pour la réunification des cinq départements bretons. Ils ont tous permis ces derniers mois d'externaliser notre revendication ( jusqu'à Paris !) afin que la Bretagne administrative corresponde à la Bretagne historique. Notre région sera plus forte avec la Loire-Atlantique et reconnue à l'international.
On peut le déplorer, aujourd'hui, tout est communication, le numérique remplaçant de plus en plus la relation humaine. J'écris celà car certains candidats du 44 envisagent de consulter en ligne ou par courrier les citoyens. Qu'en pensez ?

François
Vendredi 18 juin 2021

17 décembre 2018, session du CD 44 - Michel Ménard lit le texte du voeu concernant la demande d’un référendum décisionnel souhaité par le groupe majoritaire du CD 44 et le président monsieur Grosvalet tous favorables à la fusion des deux régions.
Pour un référendum il faut une loi; Feront-ils un copier-coller de la loi 2014-2015 impossible à appliquer sur le droit d'option - Madame Gourault ayant utilisé déjà cette méthode pour répondre à monsieur Molac.
Changer les élus. Prochaine étape l'élection présidentielle.

Yves
Samedi 19 juin 2021

Bretagne Réunie semble satisfaite des réponses apportées par les deux candidats à l’élection départementale de Loire-Atlantique. Pourtant il y a un ou deux jours Bretagne réunie appelait "à ne pas voter pour les candidats aux élections départementales qui n’exprimeront pas clairement leur volonté que la réunification se fasse. Et parmi eux on propose de voter contre Michel Ménard (PS) et Laurent Turquois (droite et centre)" Cela pose question.

Anne Merrien
Samedi 19 juin 2021

Parmi toutes ces belles paroles, un point noir : le refus de présenter la pétition des 105 000 au nouveau Conseil.
Cette pétition est toujours en vigueur car :
- Son motif exact n'a pas été mis à l'ordre du jour (une obligation légale pourtant)
- Elle ne faisait pas référence au droit d'option (abrogé en 2019)

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.