-- --

Communiqué de presse – Réunification de la Bretagne : Le Conseil départemental de Loire-Atlantique contre la volonté populaire

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac (porte parole ) publié le 18/12/18 16:18

Le Conseil départemental de Loire-Atlantique s’est doublement positionné hier contre la volonté populaire en n’organisant pas la consultation citoyenne réclamée par pétition par plus de 100.000 électeurs du département (fait inédit en France) et en votant de surcroit contre le rattachement à la région administrative de Bretagne. Cette cause est pourtant soutenue depuis des décennies par environ 70 % de la population de Loire-Atlantique selon les sondages et les votations organisées.

Il y avait enfin moyen de passer une étape importante du processus politique en consultant directement la population du département, ce qui aurait permis d’avoir une réponse légitimée par le suffrage universel direct. Au lieu de cela, le Conseil départemental par une manœuvre dilatoire renvoie le sujet au Gouvernement en vue de l’organisation d’un référendum décisionnel dont on peut estimer qu’il ne sera pas pressé d’organiser alors qu’il a déjà annoncé que les contours des régions n’évolueraient plus.

Si le Gouvernement était néanmoins amené à répondre positivement, le périmètre de la consultation proposé par le Conseil départemental pose question. Car si l’on peut comprendre la demande d’organisation d’un véritable référendum contraignant, que le Conseil régional de Bretagne est également prêt à assumer, le demander aux autres départements des Pays-de-la-Loire leur donnerait un droit de véto insurmontable et surtout non justifié politiquement.

J’en appelle donc à ce que l’ensemble des acteurs (élus départementaux, régionaux, parlementaires, Gouvernement, partis politiques et associations) se mettent autour de la table pour que cette occasion manquée puisse permettre de trouver les bases d’un accord tendant au respect de la volonté des bretonnes et des bretons pour l’enclenchement d’un véritable processus démocratique sur la réunification de la Bretagne qui n’a que trop tardé. Cela devra également permettre d’aboutir à une vision sur le devenir des trois régions Bretagne, Pays-de-la-Loire et Centre-Val-de-Loire qui pourraient plus n’en faire que deux.

Paul MolacCe communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Burban xavier
Mardi 18 decembre 2018

Oui , il est des différences qu'il faut savoir taire pour réaliser "la réunification de la Bretagne" !

Rien n'est perdu , cette pétition est un succès énorme en démocratie 105 000 citoyens ordinaires de la Loire-Atlantique ont le regard porté sur l'avenir de la Bretagne unifiée et ont le sentiment d'avoir toujours été Breton(ne)s contre vents et marées !

Quel espoir fou !

Je les remercie Tous !

Kenavo Xavier

Naon-e-dad
Jeudi 20 decembre 2018

" le devenir des trois régions Bretagne, Pays-de-la-Loire et Centre-Val-de-Loire qui pourraient plus n’en faire que deux. "

Le député Paul Molac, que je salue au passage pour son engagement constant en faveur de la Bretagne, s'est-il bien relu? La formulation de la phrase peut-être équivoque pour des esprits mal-tournés, qui ne manquent pas, on vient de le constater avec le cas Grosvalet.

Précision pour les néophytes ou les sourds de la politique : les deux régions à envisager sont d’une part la Bretagne à restituer dans son contour de toujours, d’autre part l’ensemble du Val de Loire à instituer.

Puisque la seule et unique raison d'être du découpage technocratique ou administratif PDL est précisément de faire obstacle à la Bretagne. Pétain, Hitler, etc... ont bon dos, en fait c'est la République française - comme une adolescente en colère: elle vient à peine de souffler ses deux bougies centeniales - , jacobine, obtuse, et maligne en cette affaire, la seule responsable d'un découpage qui fait injure non seulement à l'Histoire (aïe, aïe, l'assassin veut effacer les dates de 1488, 1532...il veut surtout, négationisme suprême, évacuer 845), mais encore à la géographie (la Bretagne est une péninsule, fut-elle puissamment adossée au continent), et enfin au vouloir-vivre ensemble pour ceux qui se reconnaissent dans son magnifique dessin (dessein?).

Particularité : la Vendée, qui se voit comme « département-région », retrouverait son ancrage historique certes au voisinage mais distinct des deux régions précitées.

Pegen brav eo Breizh, bro dispar!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.