Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Comment nommer ces "niet” russes à la française ?
Aujourd'hui la Poste de Douarnenez se distingue par une attitude que l'on croyait révolue… un courrier envoyé en nombre refusé et taxé de propagande parce que contenant un dépliant monolingue breton
Angèle Jacq pour Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme le 6/07/16 10:21

Aujourd'hui la Poste de Douarnenez se distingue par une attitude que l'on croyait révolue… un courrier envoyé en nombre refusé et taxé de propagande parce que contenant un dépliant monolingue breton mais une lettre bilingue explicitant le texte.

Mais comment s'en étonner puisque l'exemple vient d' "en Haut" ? Car hier Manuel Valls en Corse s'est payé le culot de se déplacer pour asséner un "niet" à toutes les demandes corses qui pourtant ne dérogent aucunement au droit européen… signé par la France ! Et l'homme du 49-3, en pleine assemblée corse, d'asséner sa vérité : "il n'y a pas de "prisonniers politiques" en France" !

Comprenne qui voudra le rejet d'une Europe, dont l'un des États qui l'ont fondée, ne respecte même pas les lois qui sont les siennes. Y compris après le vote unanime du Congrès européen des Collectivités Territoriales condamnant l'État français pour le tracé des nouvelles régions sans s'en référer au peuple qui les habite !

Comment s'étonner du rejet de la classe politique par des vandalismes – dont nous n'approuvons pas la violence – et qui amènent à repousser l'université d'été du PS… où ça ? Dans quel coin de l'Hexagone de cette soi-disant "république" la population accepte-t-elle encore les diktats d'un PS à l'agonie ? Quittant la Rochelle, elle fut prévue à Nantes… en Bretagne ! Nantes et Loire-Atlantique refusées d'être en Bretagne dans le droit fil d'un décret vichyste toujours en vigueur ! Sans oublier le projet d'aéroport pharaonique NDDL de soixante ans d'âge qui passe mal sur une terre à protéger. Cela après un référendum piège et partial mais une réalisation que toute la Bretagne paierait ! Et tout cela après la rencontre parisienne mondiale en décembre dernier sur la protection environnementale et le climat du globe…

Bravo le PS ! Comme tous les partis au pouvoir en France, il ne veut qu'une seule culture… parisienne sur tout son territoire. Pour cela, tous les moyens sont bons pour tenter d'éradiquer les langues et cultures autres. Rien de changé depuis des centaines d'années. Si vous n'êtes pas dans la ligne jacobine française, vous marchez dans l'illégalité !

Document PDF 40525-logo.odt logo Galv Karaez. Source : galv karaez
logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Voir tous les articles de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme
Vos 2 commentaires
Lheritier Jakez Le Mercredi 6 juillet 2016 12:42
L'utilisation du 49/3 par les "républicains Français" de gauche comme de droite ,prouve que les députés et sénateurs,ne servent plus à rien, en 2016.
La France est une des championnes du monde en nombre d'élus par tête d'habitants et une des championnes du monde en nombre de taxes.
Et les Gouvernements Français continuent de vouloir donner des leçons à d'autres!
Des économies énormes sont donc à faire en élus,secrétariats politiques ,locaux,déplacements ,bouffes etc..
De plus le rappel de Michel Roccard sur la suppression des Préfectures et sous préfectures est extrêmement opportun.
Dans les années 70,nous réclamions cela aussi en Bretagne.
C'est pourquoi nos démarches politiques doivent boycotter ces représentations d'un état qui n'a rien de démocratique en 2016.
Des constats depuis des décennies sur la violence:
On voit toujours les "forces de l'ordre-CRS et Gendarmes mobiles""intervenir contre les salariés et organisations qui revendiquent où défendent des droits normaux.
Mais on ne voit pas les mêmes " forces de l'ordre" intervenir sur certains patrons d'entreprises qui licencient brutalement ,qui organisent leurs fuites fiscales et qui laissent leurs salariés sans revenus brutalement.
On ne voit pas assez d'interventions des "forces de l'ordre"sur les entreprises qui emploient du personnel au "Noir".
Sans doute un manque de directives prioritaires pour les inspections du travail.
Evaluation du CA en travail au Noir:Environ 50 milliards d'euros pour la France.De quoi renflouer certaines caisses sociales et alléger ensuite les charges des entrepreneurs qui sont en règles.!
Cela pose bien le problème des élections en Bretagne.
Faut il continuer à dépenser de l'argent dans certaines élections qui nous desservent.
Privilégier certaines à commencer par les municipales et Bretonnes.
(0) 

Jacques Le Jeudi 7 juillet 2016 10:05
Je dirai plutôt, comment les Bretons peuvent encore encenser la "République", après toutes les violences faites à nos grands-parents, le refus d'un gouvernement régional en Bretagne, la séparation de la Bretagne, la négation de notre identité, l'interdiction d'apprendre l'histoire de Bretagne aux enfants, les freins à l'enseignement de la langue, le refus de TV au niveau de la Bretagne, les freins à l'économie.
Vous pointez du doit le PS, mais c'est bien pour ce PS que l’immense majorité de l'EMSAV vote depuis 40 ans!
Donc, le problème, ce n'est pas la République..!
Car cette République n'a jamais menti sur sa nature. Le Branchu, Walls, Fillon, Sarkozy nous la rappelle très régulièrement!
Il faut vraiment se boucher les oreilles, pour ne pas entendre ce qu'ils nous disent!
Du fait, le problème provient plus de l'attitude des Bretons qui restent toujours coincés au nom du "progrès" à refuser de voir la réalité où à la minimiser...!
La vraie question est plutôt là!
Les Corses n'ont pas ce problème, ils ont voté à 50% pour les Indépendantistes! Et ces derniers viennent de dire à Walls que la Corse restera dans la république, même si cette république est.... différente!
Là aussi, il faut vraiment se boucher les oreilles, pour ne pas entendre le message des Corses!
C'est un fait, les Corses avancent malgré la République, preuve que les choses sont possibles!
Arrêtons de nous occupez des Corses, Catalans et Ecossais, ils se débrouillent très bien sans nous!
Occupons-nous plutôt des Bretons, afin de comprendre où est le problème chez nous!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons