Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Françoise LOUARN - Conseillère régionale UMP
Françoise LOUARN - Conseillère régionale UMP
- Communiqué de presse -
Château de Kérampuilh à Carhaix : Françoise Louarn répond à l'UDB
La caricature dont les conseillers régionaux de notre groupe font l'objet concernant notre vote sur l'achat par la Région du Château de Kerampuilh est inacceptable. Les accusations portées contre moi par l'UDB sont excessives et insignifiantes, s'insurge Françoise Louarn, conseillère régionale UMP
Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 30/06/09 3:20

« La caricature dont les conseillers régionaux de notre groupe font l'objet concernant notre vote sur l'achat par la Région du Château de Kerampuilh est inacceptable. Les accusations portées contre moi par l'UDB sont excessives et insignifiantes », s'insurge Françoise Louarn, conseillère régionale UMP.

« Notre vote n'est ni une agression contre la langue bretonne ni un mauvais coup porté au Kreizh Breizh, pour lesquels ma mobilisation personnelle au quotidien et depuis des années ne peut-être mise en doute. Dans la période de crise que nous traversons, nous pensons que l'achat de ce château et de ses anciennes dépendances pour 1,7 millions d'euros est choquant. A l'heure où des milliers de Bretons perdent leurs emplois, cette somme aurait été beaucoup mieux utilisée au financement de mesures sociales ou à une action spécifique en faveur des handicapés, comme nous l'avons proposée. C'est tout ce que nous avons dit en séance et aucun d'entre nous ne regrette aujourd'hui son vote », poursuit l'élue du Finistère au nom de son groupe à la Région.

« Ce cadeau fait à Christian TROADEC à l'approche des élections régionales nous parait fort coûteux, d'autant que la réhabilitation du bâtiment va alourdir considérablement la facture finale. Pour nous il s'agit tout simplement d'un transfert de charge de la Ville de Carhaix vers le Conseil régional de Bretagne», ajoute-elle.

« Notre groupe approuve totalement l'idée d'implanter l'Office de la langue bretonne en Centre Bretagne. C'est le transfert de propriété que nous contestons. La Ville de Carhaix doit assumer la reconversion et l'entretien de son patrimoine. Voila la signification de notre vote», conclut la conseillère régionale UMP.

Cet article a fait l'objet de 2544 lectures.
Vos 15 commentaires
Patrig Kemener Le Mardi 31 août 2010 23:27
...//...portées contre moi par l'UDB sont excessives et insignifiantes»...//...
Mais si elles sont insignifiantes , pourquoi donc cette réponse ?
Rien ne nous étonnera d'ailleurs car de cette contradiction qui est loin d'etre la seule à l'UMP !
Sous prétexte qu'il y a le "P" de populaire dans UMP(à propos qui est-ce qui est populaire dans ce staff umpiste ? ) , cela nous obligerait-il a croire la bonne parole sociale de "Madame Louarn" membre active de ce parti "obligé" du monarque et qui a distribué plus de 15 milliards d'euros de ristourne fiscale aux nantis de ce pays !
Sociale vous avez dit "Madame" !
(0) 

Le Béhérec thierry Le Mardi 31 août 2010 23:27
ce n'est pas une raison pour faire la même chose de l'autre côté ; les gaspillages financiers d'élus "bretons" de gauche devrait être plus connu des bretons ; pourquoi la droite "bretonne" se tait-elle si souvent ? si elle veut battre Le Drian, il faudra qu'elle propose enfin quelque chose pour la Bretagne ; déjà que la réunification se fasse ; qu'elle soit pour la décentralisation ; qu'elle arrête de laisser le culturel à la gauche (les dérives sont affolantes) ; qu'elle défende la langue bretonne.... la remarque concernant l'achat du château par l'UMP parait juste en effet, en période de crise ; d'un autre côté, l'office de la langue bretonne travaillera dans un beau domaine
(0) 

Yoann LE GOFF Le Mardi 31 août 2010 23:27
Ah que les arguments de monsieur K qui me précède sont intelligents ! Il y a des démocrates qui détestent la contradiction. Bravo Madame Louarn et continuez à vous battre avec la passion qu'on vous connait. La gauche n'a aucun monopole, sauf peut-être celui du sectarisme.
(0) 

Patrig Kéméner Le Mardi 31 août 2010 23:27
Pour abonder dans l'ironie satirique et à propos d'investissements délirants de ces princes parisiens et qui s'entendent dès lors que l'égocentrisme les rassemble. UMP & Contradictions La Défense du 30.06.09)
Toujours à propos de propos plein de culot et de contradictions à la fois, la marque de fabrique du chef politique de l'UMP, ce Souverain et Patron de Madame Louarn, la Conseillère Régionale de droite qui trouve scandaleux l'investissement de 1.7 millions d'euros par la Région pour le Château de Kerampuilh à Carhaix, dans le but et après travaux d'y créer une structure à destination de la promotion de la langue Bretonne dans le Kreiz Breiz.
Le culotté Président a vanté ce 30 juin 2009 et planifié une ébauche législative et de calendrier pour le pharaonique projet du Grand Paris, un chantier estimé à près de 35 milliards d'euros. En premier lieu, le Chef urbaniste propose la création de nouvelles procédures express, afin de permettre, je le cite :
«D'éviter les études interminables, les débats qui n'en finissent plus »
Le Chef de l'Etat précise aussi, je cite :
« Ce sera un vrai débat, une vraie étude, mais pas un truc qui s'éternise pour aboutir à rien » D'ailleurs le gouvernement, va dès cet automne créer une loi pour, dit-il :
Permettre « d'établir un périmètre autour des gares où les procédures d'urbanisme seront assouplies » et pour également: « l'établissement ou même d'une société à capitaux publics qui sera chargé de la maîtrise d'ouvrage et d'aménagement »…//
A la suite de quoi
Le Président en super-démocrate a prévu dans son calendrier un "débat public à l'hiver 2010" soit tout juste un an après le vote de cette nouvelle loi ! Histoire d'affuter les arguments contradictoires à postériori et pour ne pas perdre de temps interminables comme le dit si bien le Souverain.
Pas de doute, à l'UMP les idées ne manquent pas ; en voici le résumé d'une de leurs plus brillantes trouvailles, Nicolas a dit, ou à peu près :
[..Les procédures de hier seront remplacées par celles d'aujourd'hui, les lois de demain seront votées à la rentrée, et afin d'éviter les études ou les débats qui n'en finissent pas, ceux-ci seront reportés avant l'éternité , ou un truc comme ça !...]
Note : les propos mentionnés ici entre guillemets sont ceux de Sarkozy ! Authentique….
(0) 

metchnikoff philippe Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il convient de féliciter Mr Christian Troadec pour tout ce qui a été fait pour Carhaix et le Kreiz Breiz . Rappelons simplement le festival des vieilles charrues et la politique volontariste en faveur de la langue bretonne avec tous les emplois induits que cela implique ,sans oublier la défense de l'hopital....L'U.M.P au lieu de critiquer systématiquement ferait mieux de davantage s'insvestir.On attend toujours que Mr Solliec signe, par exemple,la charte "ya d'ar brezhoneg au nom de Gourin.
(0) 

Suzanne BOUREL Le Mardi 31 août 2010 23:27
Vous avez raison Madame Louarn. Oui à l'Office de la langue bretonne chez nous mais je ne vois pas en quoi il était utile d'acheter cette ruine. La ville de Carhaix devait la rénover lui-même. D'ailleurs ce transfert de charge comme vous dites est-il bien légal à un tel prix ? Encore Bravo.
(0) 

Emglev Kevredel Breizh Le Mardi 31 août 2010 23:27
Ah pegen divalo ha kazus a vez lenn ha klevout atav ar momes pismigoù etre soutenerien an tu dehou stumm-gall hag an tu kleiz stumm-gall.
Evezhiadenn gentañ: Pa ver komzet eus danvez ar Brezhoneg perag ne vez ket ekemmet arguzennoù er yezh-se ? Red eo komz slaer: ni zo arruet skuizh o klevout an dilennidi ,deus an daou du, o tisklaeriañ en galleg o " amour pour notre belle langue et notre patrimoine culturel h. a., h.a." en...galleg. Soyez cohérents, gast!
Gwir eo omp kustumet abaoe re bell a amzer da welout e vez dispignet ur bern arc'hant kostez Paris hag er memes taol ar rannvroioù gall (pas 'met Breizh) a jom war an aluzen. Evit bezañ efedusoc'h perag ne c'houlennfe ket an tu-dehou hag an tu-kleiz ASSAMBLES mestrans war 60% an arc'hant a ez rastellet gant ar goarnamant sentral er Vro-ni ? Sellomp un tammig en diavaez eus Bro C'hall: en Euzkadi ur goarnamant (ha ne oa ket tuet kemendt-se deus an tu kleiz: hini an E.A.J. evit dibikouzañ an dud) a oa arruet da ~skrapañ digant daouarn goarnamant Madrid mestrans war 60% an enkefadurioù.
Terved evezhiadenn: Estonetomp, memestra, ha n 'eo ket bet sonjet goulenn skoazell gant ar FEDER ban dossier-se. Met marteze a faziomp. Forzh penaos war an dachenn'se ivez e vo graet ul lamm waraok pa welfomp mignoned J Y An Drian hag ar re Soazig (met ya, met ya Fanchig gez ) goulenn ha KRENVAAT ASSAMBLES mestrans gant hon Vro-ni war ar gwenneien o tont eus an Europa evel 'vez graet, aboe pell zo, gant an ..Elsass.
Neuze... Un oberera dalv kant lavarer, n'eo ket gwir ta "chers amis de notre belle culture bretonne"!
Gant hon gwelañ saludoù kevredadel.
Dr Le Mee-Anthony Morice-Gwenael Kaudan hag oll izili ha mignoned an E.K.B./A.F.B.
(0) 

Georges LE BER Le Mardi 31 août 2010 23:27
1 700 000 pour cette masure ? Je connais des châtelins à qui ca va donner des idées !
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mardi 31 août 2010 23:27
Pour EKB/AFB: J'ai estimé qu'une traduction était nécessaire et je l'ai faite moi-même. J'espère n'avoir pas trahi votre pensée. Faites la correction si cela est utile. A galon.
"Ah combien il est laid et désagréable de toujours lire et entendre les mêmes critiques entre les soutiens de la droite et ceux de la gauche, façons françaises. Première observation : Quand l'on parle de ce qui concerne la langue bretonne, pourquoi les arguments ne sont pas échangés dans cette langue là ? Il est nécessaire de parler clair : Nous sommes fatigués en entendant les élus des deux bords révélant en français leur « amour pour notre belle langue et notre patrimoine culturel » et autres, et autres…en français. Soyez cohérent gast ! C'est vrai nous sommes habitués depuis longtemps de voir dépenser beaucoup d'argent du côté de Paris et dans le même temps les régions françaises (pas seulement la Bretagne) restent en situation de mendicité.
Pour être plus efficace, pourquoi la droite et à la gauche ne demanderaient pas de gérer ENSEMBLES 60 % de l'argent ratissé par le gouvernement central dans notre pays ? Regardons un peu à l'extérieur de la France : Au Pays Basque un gouvernement (pas situé plus que cela à gauche : celui d'EAJ pour ouvrir les yeux des gens qui ne voient pas) est arrivé à arracher des mains du gouvernement de Madrid la gestion de 60 % des impôts, aides. Troisième observation : Nous sommes tout de même étonnés qu'il n'a pas été demandé l'aide du FEDER pour rendre public ce dossier là. Mais peut-être que nous nous trompons. N'importe comment en ce domaine là aussi nous impulseront une démarche lorsque nous verrons les amis de JY Le Drian et ceux de Soazig (mais oui ! mais oui ! Petit François Gez)… Kaezh ? (pauvre, cher ?) demander et RENFORCER ENSEMBLE la direction de notre pays sur les aides européennes comme il est fait depuis longtemps par… l'Alsace. Alors… Une action vaut cent discours, n'est-ce pas vrai... « chers amis de notre belle culture bretonne »? Avec nos meilleurs saluts fédératifs : Dr Le Mee-Anthony Morice-Gwenael Kaudan et tous les membres et amis d'E.K.B/A.F.B "
(0) 

Patrig Kéméner Le Mardi 31 août 2010 23:27
...//...d'autant que la réhabilitation du bâtiment va alourdir considérablement la facture finale...//...
Sans trop vouloir insister, qui dit réhabilitation dit probablement travaux pour les PME du batiment, voir à maintenir des emplois pour les entreprises locales ...tout en conservant un patrimoine, et pour une fois ce n'est pas une cathédrale!
Rappel: Rénovation du Portail (nord) de la Cathédrale St Corentin à Quimper, près de 580 000 euros (soit 1/3 de Chateau pour le prix d'un portail, fusse-t-il en chène! oups...), dont un grand % financé depuis le budget du Ministère de la Culture ! Cultuel , Non ?
Ici, dans ce papier l'estimation qualifiée de couteuse par Madame Louarn et ses amis, n'est étayée par aucun élément tangible et qui puisse normalement convaincre un lecteur ,qui sans parti pris à s'en faire une juste idée.
Par ailleurs, les qualificatifs utilisés dans certains commentaires du style "ruines" et suite , font froid dans le dos !
Cela voudrait-il dire que certains défenseurs de la langue Bretonne et ayant connaissance (à priori) de l'état de ces batiments, tolèraient que la vie de certains de nos enfants bretonnants soient ainsi mis en danger, à étudier le Breton dans des ruines et peut etre mème des gravats !
Re Oups !
(0) 

Jean LE FOURN Le Mardi 31 août 2010 23:27
Le problème Monsieur KEMENEUR, qui donnez des leçons à pas cher, c'est qu'il eut été nécessaire de faire évaluer l'ensemble immobiliers ainsi que les travaux à réaliser par les Domaines avant de procéder à un achat public qui du reste aurait dû se faire à l'euro symbolique de collectivité publique à collectivité publique. Cette vente me semble bien nébuleuse, Madame Louarn a raison de protester, la gauche l'aurait fait à beaucoup moins.
(0) 

Emglev Kevredel Breizh Le Mardi 31 août 2010 23:27
d'an aotr. Pol Louis CRETON, Keneil ker. Trugarez deoc'h evit ho troidigezh. Un neubeud fazioù a zo , med ingal eo peogwir respetet peus hon mennozioù ha ster hon arguzennoù.
Gant hon gwelañ saludou.
Ar Burev.
(0) 

Patrig Kéméner Le Mardi 31 août 2010 23:27
...//...Le problème Monsieur KEMENEUR....//...
Le problème avec Kéméner, c'est qu'il n'a pas besoin de "U" quand mon nom est écrit en Breton ! Ce n'est pas parce que certains scribes français ont aussi cette manie à vouloir systématiquement me rajouter un deuxième de "U" à Quéméne(U)r, qu'il est utile d'en faire de trop à multiplier ainsi les « U ».
Je vous le dis, Monsieur et pour pas un rond, si déjà en français j'ai bien assez d'un "U" à mon "Q", faudrait pas en plus que d'autres ici s'amusent encore à m'en rajouter un autre en Breton.
Ca, c'était pour la détente, et sachez le
Monsieur, je ne vous en tiendrais jamais rigueur, d'autant que ce nom précis est inscrit plus d'une fois (trop de fois ?) sur cette page net, et sauf erreur .
Pour ce qui est de cet investissement à 1.7 millions d'euros. Jamais dans mes billets je ne donne un avis, qu'il soit favorable ou pas. Ce que je redis et répète, aucune information n'a été donnée ou transmise dans le papier de Madame Louarn , qui puisse nous (les lecteurs) garantir de la pertinence ou non du refus de l'UMP Régional à voter ce transfert de charge ou de cet achat (comme vous le voulez, le contribuable lui ce qu'il connait , c'est le Trésor). Ce n'est ni plus ni moins qu'une position partisane d'un parti en opposition dans cette assemblée régionale.
Ce parti UMP, qui lui au niveau national, reproche souvent les mêmes postures de l'opposition nationale ( PS et PC ) Et qu'il est tout de même surprenant de lire les bons sentiments à caractères sociales , de la part d'un membre de ce parti UMP à vouloir chaparder le terrain social ( faut dire qu'en face , et à mon acvis, ils sont de bien médiocres gardiens de ce terrain social)
Et sous couvert de la crise mondiale, crise dont les libéraux de droite (comme de gauche) portent en eux , une sacré responsabilité, tout au moins dans leurs discours dogmatiques des années passées !
D'ailleurs, si je ne m'abuse, le Souverain l'a ouvertement reconnu : « J'ai certainement commis des erreurs » dit-il dans un article et qui fait du foin ( pour pas grand-chose à mon humble avis) inutile ici de vous indiquer la source de cette nouvelle demande en pardon d'un OmPrésident de parti , ici nommé l'UMP.
Bien le bonjour à tous et bonne continuation. Patrig K.
(0) 

Prigent Michel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Je suis "esbaudi" de voir avec quelle maestria Léon Paul Creton a traduit, en français choisi, le commentaire en breton des responsables d'EKS dont Dr Le Mée ! Moi, finistérien de Crozon, qui a autant entendu parle breton que français dans ma jeunesse, je me sens confus et ignare de n'avoir appris que quelques bribes de la langue de nos aïeux.
Je suis comme ma belle-mère de Châteaubriant, habituée aux "descentes" des finistériens sur les marchés de cette ville et de Béré qui se qualifiait de "sot breton" car ne connaissant QUE le français et le gallo.
"Sot breton" que la bourgeoisie nantaise transforme complaisamment en "faux breton" !
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mardi 31 août 2010 23:27
À Michel Prigent
Trugarez deo'ch Mikaël Prigent, met an dra-se ne voe ket diaez, peogwir ar yezh hon tadoù kozh a zo pinvidikoc'h, eget ar pezh e lavaront kalz a c'hallaoued-se ken disprizus, hag abaoe pell o tismegansañ hon sevenadur ni, hag holl ar pezh ez omp ! Kalz a dud barrek, speredek ha pennek o deus labouret war an dachenn-se. Hep ehan , oc'h ober o…hon yezh kaeroc'h atav, daoust pismigadennoù ha barnadennoù.
Met ivez, un droidigezh aesoc'h evidon, peogwir ma oa bet skrivet mat tre an displeg , gant izili EKB/AFB.
Mikaël, ivez me zo ganet hag e lojan tost gourenez Kraozon, e Zouarnenez. Biken, n'em eus komzet gant va zud kozh. Ma zad kozh a zistage gerioù bennak e galleg, desket forzh penaozh e-pad ar brezel 14-18, setu tout, ha ma vamm gozh ne ouie ket ar galleg ! Me ?...Ne gomprenen netra eus ar brezhoneg, ur paour kaezh diouiziek, m'en deus gwelet e zud kozh bevañ ha mont kuit d'an anaon hep kaozeal ur wech ganto… Goude-se, desket em eus un tammig…ma yezh o soñjal da mamm gozh hag he wiskamantoù du… Hag e-giz-se, erruet on gant an amzer, d'an nebeutoc'h-nebeutañ ur C'hallaoued… Ha muioc'h-mui, ur Breizhad
« Merci Michel Prigent, mais cela ne fut pas difficile, parce que la langue de nos vieux pères, nos aïeux, est plus riche que ce qu'en disent beaucoup de ces Français méprisants, depuis fort longtemps rabaissant notre culture et tout ce que nous sommes ! Beaucoup de gens compétents, intelligent, spirituels et têtus ont travaillé dans ce domaine. Sans arrêt, faisant leur…notre langue plus belle toujours, malgré critiques et jugements.
Mais aussi pour moi une traduction plus facile, parce qu'avait été bien écrit le commentaire, par les membres d'EKB/AFB » Michel, aussi je suis né et demeure près de la presqu'île de Crozon, à Douarnenez. Jamais je n'ai parlé avec mes grands-parents. Mon grand-père détachait quelques mots de français, appris n'importe comment pendant la guerre de 14-18, voilà tout, et ma grand-mère ne connaissait pas un mot de français ! Moi ?... Je ne comprenais rien du breton, un pauvre ignorant, qui les a vus vivre et mourir sans pouvoir converser, parler une fois avec eux… Depuis, j'ai appris un petit peu…ma langue en pensant à ma grand-mère et à ses vêtements noirs…Et comme cela, je suis devenu ainsi avec le temps de moins en moins Français et de plus en plus un Breton…
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons