Celtica 2005
annonce de Celtica

Publié le 1/02/05 10:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ouverture des réservations pour une DEUXIEME NUIT - Le 10 juin 2005, au Stade de la Beaujoire, à Nantes

30 000 places vendues, 6 mois avant le spectacle !

Une telle performance souligne la persistance de la vague celtique et la forte adhésion du public de Loire-Atlantique et de Vendée au concept des Nuits Magiques inventé et développé au Festival Interceltique de Lorient par Jean-Pierre Pichard.

Les responsables, qui avaient décidé de pérenniser CELTICA en rendez-vous "celtique" annuel, vont plus loin et ouvrent les réservations pour une deuxième soirée. C’est donc près de 80 000 spectateurs qui sont attendus à la Beaujoire, les 10 et 11 juin 2005.

CELTICA 2005 à Nantes : une distribution dans la grande tradition interceltique !

Avec Alan Stivell, Denez Prigent, Didier Squiban, Dominique Dupuis, un choeur gallois, un Pipe Band écossais et les meilleurs bagadoù de Bretagne sur fond d’innovations technologiques, d’explosions de lumières, d’images et de musiques.

Une production FCNA Evénements et Interceltique 3C toujours plus ambitieuse !

Suite au succès incroyable rencontré par Celtica en 2004, les organisateurs ont mis la barre encore plus haut en invitant plus de 600 musiciens venus de toute la "Celtie".

Artistes et formations musicales investiront la Beaujoire, sur une mise en scène grandiose. En tout un spectacle de trois heures pour une communion « celtique » à la mesure du stade de la ville des Ducs de Bretagne.

- Ouverture de la Billetterie pour la 2ème soirée à partir du 20 janvier

- Prix des places : 20 à 50 €

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.