Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Après 40 000 manifestants à Bruxelles, voici une nouvelle étape : la contre information médiatique
Après 40 000 manifestants à Bruxelles, voici une nouvelle étape : la contre information médiatique
- Lettre ouverte -
Catalogne, la guerre des mots : un Envoyé spécial un peu spécial ?
Étrange, cette émission d'Envoyé spécial où l'on dit "Imaginez qu'en Bretagne, la plupart des cours soit en breton et une poignée d'heures seulement en français"
Fanny Chauffin pour Kerne Multimédia le 12/12/17 21:20

Étrange, cette émission d'Envoyé spécial où l'on dit "Imaginez qu'en Bretagne, la plupart des cours soit en breton et une poignée d'heures seulement en français"

Il est intéressant de regarder ce reportage qui montre un point de vue encore très franco-centré, ignorant les enseignements immersifs en breton, basque, catalan, occitan. Les journalistes sont visiblement peu informés des résultats exceptionnels des écoles catalane et immersives en général. Les tests sont formels : les enfants scolarisés dans les filières immersives parlent espagnol, français, anglais au Pays de Galles... aussi bien que leurs homologues monolingues.

Quant aux manuels scolaires, on peut sourire aussi quand on voit le nationalisme français des manuels de collèges. Le "vieux français" n'est en fait que l'occitan des troubadours ou le picard de Chrétien de Troyes dans les romans de la Table ronde et il n'est jamais cité. Les auteurs de manuels ignorent royalement les travaux des linguistes et sociolinguistes depuis quarante ans qui ont démontré que le mot "patois" ne représentait pas les langues de France. A quoi sert d'avoir une Délégation aux langues de France si c'est pour continuer dans la glottophobie et la discrimination linguistique ?

Remettre en cause une politique éducative concertée, immersive, qui réussit, qui donne aux enfants de toutes origines un multilinguisme efficace, est curieux quand on voit qu'en France, la faible maîtrise des langues (et chez les Espagnols monolingues aussi) est comme le dit Giordan, un "handicap national" .

(voir le site)

Cet article a fait l'objet de 1288 lectures.
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Voir tous les articles de Kerne Multimédia
Vos 12 commentaires
Taelemans Frédéric Le Mercredi 13 décembre 2017 09:21
Il me semble quand même que quand un Espagnol (pas un touriste étranger) parle le Castillan à Barcelone il sera (au minimum) mal vu.
(0) 

Elena Le Mercredi 13 décembre 2017 10:43
Ma belle-soeur a été admise aux urgences à Girone, le médecin qui l'a reçue a refusé de lui répondre en espagnol, insistant à lui parler en catalan. Cela sur le lit d'urgence, avec une jeune fille en détresse, étrangère (parlant quand même anglais, français et espagnol). Alors, oui, je pense qu'il y a en effet une discrimination envers la langue espagnole. Et des exemples comme celui-ci, de nombreuses personnes en ont malheuresement.
(0) 

cantat didier Le Mercredi 13 décembre 2017 10:47
L'Espagnol n'est pas enseigné à l'école jusqu’à l'age de 6 ans, ensuite c'est 2 heures par semaine, tout l'enseignement est en Catalan. Les enfants apprennent l' Espagnole surtout grâce à la télévision si toute fois les parents leurs laissent regarder les chaines en Espagnol en définitif ils parlent très mal l'Espagnole.
(0) 

cantat didier Le Mercredi 13 décembre 2017 10:48
L'Espagnol n'est pas enseigné à l'école jusqu’à l'age de 6 ans, ensuite c'est 2 heures par semaine, tout l'enseignement est en Catalan. Les enfants apprennent l' Espagnole surtout grâce à la télévision si toute fois les parents leurs laissent regarder les chaines en Espagnol en définitif ils parlent très mal l'Espagnole.
(0) 

Paul Chérel Le Vendredi 15 décembre 2017 09:32
Il existe malheureusement encore des pays arriérés où le mono-linguisme est une vertu. La France en est la championne. Quant à l'espagnol, c'est une langue beaucoup plus répandue dans le monde que le français. Que l'on soit catalan ou costaricain, parler l'espagnol n'est pas un vilain défaut. A Miami, (USA, Floride) on utilise plus souvent l'espagnol que l'anglais. Mais des sectaires comme ce médecin cité par Elena sont aussi obtus que des analphabêtes. Ca existe partout. Paul Chérel
(0) 

Fañch Le Vendredi 15 décembre 2017 14:38
les pauvres, s'ils savaient que pendant plus de 1800 ans l'hexagonie avait de multiples Langues et qu'en 1789 à peine 10% de la population de l'hexagone parlait le patois de versailles et de Paris.
(0) 

Diane V. Le Vendredi 15 décembre 2017 14:59
Trèsmal renseignés ou mauvaise foi ?
C'est comme si on s'étonnait que dans la Belgique francophone l'école soit en français et on consacre peu d'heures au flamand et viceversa, dans la partie famande trop peu d'heures pour le français. Quand au Québec, je n'enteds aucun Français dire qu'il faudrait délaisser davantage le français au profit de langlais, la langue de tous. Pourqouoi ?
(0) 

Alexis Le Vendredi 15 décembre 2017 15:12
Bonjour
je suis catalan et français.
j'ai grandi a Barcelone.
A l'école nous avions autant de cours d'espagnol que de catalan,tant en langue comme littérature.
Le reste des cours (maths,etc) dependent du prof, il fait comme il veut.
Les résultats de langue espagnole au Bac sont SUPERIEURS en moyenne en Catalogne que dans le reste de l'Espagne.
Les Catalans ont aussi de meilleurs résultats dans d'autres langues (anglais, français. ..)
Svp, reflechissez un peu.
Pour la fameuse anecdote:' je suis allé la-bas et on m'a parlé catalan et pas espagnol
l' il faudrait une statistique. Comptez-vous les cas inverses?
des gens malpolis avec les étrangers il y en a aussi un paquet en France, je peux vous le dire. Et on n'en fait pas un argument politique.
Le modele d'immersion linguistique catalan est exemplaire.
(0) 

yann réminiac Le Lundi 18 décembre 2017 20:03
bonsoir,
ayant le reportage, j'ai envoyé ce communiqué corrosif qui a été bien évidemment censuré mais je souhaite vous en faire profiter
pourquoi dire que le Breton est une sous langue et dire que le breton parlé tout le temps et le français quelques heures? qu'avez-vous contre le Breton?
je suis né à coté Paris et éduqué en cette Putain de Banlieue Parisienne qui m’empêcha de Parler Breton et Gallo les Langues Bretonnes!!!
Donc faudrait apprendre à connaître les langues Minoritaires avant de les brûler en place publique car le Français est devenu minoritaire dans le Monde face à L'Anglais, Le Chinois,Le Russe,  L'Arabe....
cette culture Franco-Française est d'une rare aberration internationale...
(0) 

Flor Le Mardi 19 décembre 2017 11:56
J'aimerais savoir qui a produit le reportage, il est complètement biaisé, je trouve ça très grave de la part d'une émission comme Envoyé Spécial. Il ne font que diffuser le message de Ciudadanos, un parti né il y a quelques années avec l'objectif clair d'en finir avec l'immersion linguistique et l'identité catalane. La manière dont les reporters leur rendent visite semble légitimer leur position, sans présenter d'arguments contraire.
(0) 

Jean Albert Le Mardi 19 décembre 2017 12:21
@Alexis : le temps a bien passé depuis votre enfance ...! Votre commentaire est démenti par un commentaire précédent et de nombreux reportages et affirmations de connaisseurs de ce sujet.
Plus breton que catalan, êtes te vous ?
(0) 

A.L. Le Mardi 16 janvier 2018 22:50
Maman d’ un enfant actuellement scolarisé à Barcelone, je confirme que si la société est bi-lingues, l’ éducation est quant à elle exclusivement en catalan (cela a changé il y a quelques années), l’ espagnol est enseigné au même niveau que l’ anglais. Si ceci ne pose aucun problèmes aux élèves parlant catalan à la maison et aux autres ayants de bonnes prédispositions pour les langues, c’ est un handicap supplémentaire pour les autres. Il est effectivement plus dificile de suivre des cours dans une langue non parlée à la maison. Pour ce qui est de l’apprentissage de l’ espagnol, a part vivre dans des petits villages reculés l’ exposition à l’ espagnol est omniprésente. Le bilinguisme fonctionne très bien dans la rue. Il est seulement regrettable que l’ éducation ne soit pas plus flexible et n’ offre pas une option en espagnol (avec catalan en grande quantité mais en deuxième langue).
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons