Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Carte scolaire : 850 familles bretonnes devront renoncer à mettre leur enfant de 2 ans à l'école publique
Les conséquences de la décision du Rectorat de limiter l'accueil des enfants de 2 ans en Bretagne commencent à être connues. Nous publions ci-dessous les chiffres pour les Côtes d'Armor, le Finistère et le Morbihan. Nous ne disposons pas, pour l'heure, des données pour l'Ille et Vilaine et la Loire
Bedex Erwann pour ABP le 7/02/07 12:24

Les conséquences de la décision du Rectorat de limiter l'accueil des enfants de 2 ans en Bretagne commencent à être connues. Nous publions ci-dessous les chiffres pour les Côtes d'Armor, le Finistère et le Morbihan. Nous ne disposons pas, pour l'heure, des données pour l'Ille et Vilaine et la Loire Atlantique.

Côtes d'Armor

Dans les Côtes d'Armor, selon les mesures arrêtées par Monsieur l'Inspecteur d'Académie, 12,5 postes sont supprimés en maternelle pour seulement 1,5 postes créés, soit un solde négatif de 11 postes supprimés.

- Les maternelles suivantes se voient dotées d'un demi-poste supplémentaire : Pledran, Ploubezre et Berthelot à Saint-Brieuc.

- Les maternelles suivantes perdent un poste : Collinée, Lannion (Keriaden), Lanvallay, Loudéac (Centre), Paimpol (Kernoa), Ploufragan, Ploulec'h, Pordic, Saint-Brieux (Berthelot et Curie), Trebeurden et Tréguier .

- La maternelle d' Erquy perd un demi poste.

Concernant l'enseignement bilingue, 3,5 postes sont créés sur le département :

- Un demi-poste à l'école primaire de Penvenan et un poste à Plounevez-Modec.

- L'inspection académique accepte la création de nouveaux sites bilingues à Bégard et à Bulat-Pestivien, par transfert d'une classe monolingue en classe bilingue. On se rappelle que la demande des parents de Bulat-Pestivien, refusée à la dernière rentrée, avait alors défrayé la chronique. Ils ont maintenu leur demande et obtiennent donc satisfaction. Ces créations de nouveaux sites bilingues sont les premières depuis cinq ans dans les Côtes d'Armor.

Finistère

Dans le Finistère, selon le projet de Monsieur l'Inspecteur d'Académie, 20,5 postes seraient supprimés en maternelle pour seulement 6 postes créés, soit un solde négatif de 14,5 postes supprimés.

- A Brest, 2,5 postes sont créés à la maternelle de Pen ar Streat.

- Les maternelles suivantes se voient dotées d'un demi-poste supplémentaire : Bohars, Brest (Kérangoff), Landerneau (Buisson et Le Tourus) et Penmarc'h.

- Les maternelles suivantes perdent un poste : Brest (Jacquard, Jean Macé, Kérichen, Le Guelmeur), Camaret (Louise Michel), Carhaix (Kervern), Le Faou, Pont-L'Abbé (Kerarthur et Lambour), Quimerlé (Brizeux et Kersquine).

- Les maternelles suivantes perdent un demi-poste : : Brest (Dupouy, Jacques Prévert, Jean Rostand, Keragouyat, Petit Paris), Châteauneuf-du-Faou, Concarneau (Lanriec), Ergué-Gaberic, La Roche-Maurice, Landivisiau, Loctudy, Logonna-Daoulas, Milizac, Pleuven, Pleyben, Plouzané, Quimper (Emile Zola), Saint-Evarzec et Saint-Renan.

Concernant l'enseignement bilingue, 5,5 postes sont créés sur le département.

- Un demi-poste à Briec (maternelle), Daoulas (maternelle) et Plougastel Daoulas (primaire).

- Un poste à temps complet en maternelle à Châteauneuf-du-Faou , Lanmeur et Plomeur ainsi que sur l'école de Tremeven.

A noter que plusieurs demi-postes fermés dans les maternelles citées plus haut rendront difficiles, voire impossible, le maintien de la filière bilingue dans certaines maternelles. Pour la première fois depuis dix ans, aucune ouverture de nouveau site bilingue n'est prévu. Les projets de Plougonvelin et de Plozevet, pourtant conformes aux critères de l'Education Nationale, sont refusés.

Morbihan

Dans le Morbihan, le projet de Monsieur l'inspecteur d'Académie a été présenté hier en CDEN (Comité Départemental de l'Education Nationale). Selon un document de source syndicale, 14,5 postes seraient supprimés en maternelle pour seulement 6 postes créés, soit un solde négatif de 8,5 postes supprimés.

- Les maternelles suivantes se voient dotées d'un poste supplémentaire : Grand-Champ et Questembert.

- Les maternelles suivantes se voient dotées d'un demi-poste supplémentaire : Lorient (R.G. Cadou et J.P. Sartre), Gourin, Lanester (Barbusse), Pontivy (A. Camus), Ploermel et Sené (Guyomard).

Les suppressions de postes affectent particulièrement la ville de Lorient avec la fermeture de la maternelle de La Découverte (2 postes), des suppressions de postes à temps complet sur Kéroman, Suzanne Lacore et Lanveur et à mi-temps sur René-Guy- Cadou et Merville (1/2 poste francophone lié à la filière bilingue qui risque ainsi de ne plus pouvoir fonctionner).

- Les maternelles suivantes perdent un poste : Guidel, Lanester (Pablo Picasso), Pontivy (Collet), Le Sourn, Sené (Guyomard) et Saint-Avé (Les Lucioles).

- Les maternelles suivantes perdent un demi-poste : Gourin, Lanester (Barbusse), Plœmeur (Chataigneraie), Pontivy (Camus) et Ploermel.

Concernant l'enseignement bilingue, 3,5 postes seraient supprimés pour 4,5 postes créés sur le département.

- A Pont-Scorff, un demi-poste est supprimé en maternelle, compensé par un demi-poste créé en primaire, rendant difficile le recrutement de nouveaux élèves en maternelle.

- A Gourin, un demi-poste est supprimé en élémentaire.

- A Saint-Avé, le demi-poste en élémentaire passe à temps complet.

- Le demi-poste itinérant lié à l'option breton est supprimé.

- 3 demi-postes sont créés à Theix, Lorient Nouvelle-Ville (élémentaire) et Languidic où les parents avaient été fortement mobilisés à la dernière rentrée pour obtenir un troisième poste.

- Aucune création de nouveau site bilingue n'est annoncé sur le département et la demande CP sur l'élémentaire de Merville est refusée.

Avec un solde de 11 postes supprimés dans les maternelles de Côtes d'Armor, 14,5 postes supprimés dans les maternelles du Finistère et 8,5 postes supprimés dans les maternelles du Morbihan, ce sont donc au total 34 postes qui sont supprimés dans les maternelles des trois départements.

Dans toutes ces maternelles, l'accueil des enfants de 2 ans ne pourra plus être assuré. Sur la base de 25 élèves par classe, ce sont donc 850 familles bretonnes qui devront chercher une autre solution pour l'accueil de leur enfant.

Quant à l'enseignement bilingue, le refus d'ouverture de tout nouveau site dans le Morbihan et le Finistère risque de fortement ralentir la croissance de la filière bilingue dans ces départements. L'objectif de 20 000 élèves en filière bilingue pour 2010, voulu par le Conseil Régional sera, semble-t-il, difficile à atteindre.

Cet article a fait l'objet de 1692 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons