Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Ça sent encore la Marée Noire Total dans l'estuaire de la Loire
C'est vraisemblablement dimanche qu'une canalisation défectueuse de la raffinerie Total de Donges a déversé au moins 400 m3 d'un fuel assez volatile dans l'estuaire de la Loire, qui se sont répandus ensuite sur la rive sud vers Paimboeuf. Le banc de Bilho, classé réserve ornithologique, a été durement touché.
Jonathan Guillaume pour Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste le 19/03/08 10:28

C'est vraisemblablement dimanche qu'une canalisation défectueuse de la raffinerie Total de Donges a déversé au moins 400 m3 d'un fuel assez volatile dans l'estuaire de la Loire, qui se sont répandus ensuite sur la rive sud vers Paimboeuf. Le banc de Bilho, classé réserve ornithologique, a été durement touché.

Nous dénonçons l'attitude de Total qui a mis, encore une fois, plus de temps qu'il n'en faut pour réagir et dénoncer ses erreurs. Il y a deux ans déjà, lors d'un accident entre deux navires dans le port de Donges, nous nous étions mobilisés pour interpeller les pouvoirs publics sur la sûreté des infrastructures gérées par Total (voir le site) . Tout comme aujourd'hui les services préfectoraux avaient minimisé l'impact en parlant d'une « mini marée noire ».

Mais nous posons la question de l'impact écologique de « mini marées noires » répétitives dans l'estuaire, zone Natura 2000 à la faune et la flore fragiles. Ces « mini marées noires » ne se transformeraient-elles pas un jour en une marée noire permanente ?

Qu'en est-il aussi de la prise en compte des travailleurs, pêcheurs et conchyliculteurs de l'estuaire, qui n'ont toujours pas perçu les indemnités de la marée noire d'il y a deux ans ?

Et surtout, ce nouvel accident ne remet-il pas en cause le projet d'extension du port sur Donges-Est ? La zone extrêmement fragile de l'estuaire, dont certains aimeraient le voir classé au patrimoine mondial de l'Unesco, ne mérite-t-il pas que Total sécurise d'abord les infrastructures existantes ? (voir le site) , (voir le site) , (voir le site) , (voir le site)

Total est encore une fois totalement coupable par négligence volontaire, et l'État français une nouvelle fois complice quand la préfecture minimise les impacts de ces « mini marées noires ». Il n'y a qu'un pouvoir démocratique et politique breton qui sera à même de prendre en compte les enjeux maritimes et écologiques bretons.

Emgann-MGI appelle le plus grand nombre à participer à la manifestation de samedi 22 mars à Saint-Nazaire, esplanade des Droits de l'Homme à 15 heures, organisée par Natur-action et le collectif anti-marées noires.

Pour Emgann Bro Naoned, Jonathan GUILLAUME

blog d'emgann naoned : (voir le site)

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons