Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Budget de l'éducation nationale : premier coups de gueule à Vannes
Ce mercredi, une petite centaine d'enseignants du public (70 selon la police) a manifesté dans les rues de Vannes. Le rendez-vous était donné à 15h devant l'inspection d'académie du Morbihan. Ce mouvement, qui s'inscrivait dans une journée nationale d'action, était initié par les sections départementales de la FCPE, de
pour ABP le 6/09/06 22:32

Ce mercredi, une petite centaine d'enseignants du public (70 selon la police) a manifesté dans les rues de Vannes. Le rendez-vous était donné à 15h devant l'inspection d'académie du Morbihan. Ce mouvement, qui s'inscrivait dans une journée nationale d'action, était initié par les sections départementales de la FCPE, de FO, de la FSU, du SDEN-CGT, du SDEN-CFDT, de SUD-Education et de l'UNSA Education.

Les enseignants du public entendait dénoncer par cette action les orientations budgétaires pour 2007 : Principale revendication, la création de postes supplémentaires dans les établissements. En effet, les enseignants estiment que la disparition de 8700 postes dans l'éducation nationale (inclus dans la réduction de 15000 fonctionnaires décidée par le gouvernement) met à mal l'encadrement des élèves dans les collèges et lycées.

Les représentants syndicaux annoncent le chiffre d'une création de poste pour 45 nouveaux élèves et dénoncent cette progression trop lente pour assurer un encadrement correct des élèves. Au passage, ils indiquent constater le licenciement de nombreux enseignants en statut prévaire.

Un autre cas de mauvaise gestion, lire en locale lorient : (voir le site)

Les conséquences sont nombreuses : alourdissement des effectifs dans les classes, travail plus systématique en classe entière, aide aux élèves réduite, réduction des filières dans les voies professionnelles, et suppression de nombreuses options facultatives. Enfin, les enseignants dénoncent le passage du système des ZEP à celui du dispositif "Ambition réussite", qui devrait laisser sur le carreau de nombreux établissements actuellement en ZEP qui ne rentreront pas dans la cadre du nouveau dispositif.

Afin d'alerter le gouvernement sur cette situation, les enseignants s'étaient réunis devant l'inspection d'académie de Vannes, ou une motion a été remise à l'inspecteur d'académie. Non sans mal, puisque les services de l'inspection ont fait fermer les grilles sous la surveillance des forces de l'ordre. Des négociations ont dû s'engager afin de pouvoir remettre le document à l'inspecteur, qui, à défaut de recevoir les représentants syndicaux, est descendu à la grille. Les premiers mots ont été échangés entre les barreaux de la grille, avant qu'enfin l'inspecteur d'académie ne sorte pour recevoir la motion. Un passage de quelques minutes, puisqu'il n'a pas attendu la fin de l'intervention des syndicalistes pour rejoindre son bureau.

Les enseignants se sont ensuite rendus à la mairie de Vannes ou ils espéraient rencontrer M. Goulard à 16h. Reçus en mairie pendant près d'une demi heure, ils n'ont cependant pas pu rencontrer le ministre. La rencontre n'a pas convaincu les représentants syndicaux, qui appellent à manifester lors de la journée nationale du 28 septembre prochain.

JPT / ABP

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons