Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Brezhoneg war-raok soutient le Conseil général du Morbihan pour la signalisation bilingue
L’association Brezhoneg war-raok déplore l’action organisée le 17 novembre 2005 à Réminiac contre la langue bretonne. Une quinzaine de personnes s'est retrouvée pour barrer le nom breton de panneaux bilingues nouvellement installés par le conseil général du Morbihan. Un acte étonnant de la part d’élus communaux qui ne respectent pas une délibération votée à l’unanimité des conseillers généraux du Morbihan.
Émile Granville pour Brezhoneg war-raok le 20/11/05 21:45

Communiqué : Redon le 18 novembre 2005

Signalisation bilingue sur les axes départementaux.

Brezhoneg war-raok soutient le Conseil général du Morbihan pour la signalisation bilingue.

L’association Brezhoneg war-raok déplore l’action organisée le 17 novembre 2005 à Réminiac contre la langue bretonne. Une quinzaine de personnes s'est retrouvée pour barrer le nom breton de panneaux bilingues nouvellement installés par le conseil général du Morbihan. Un acte étonnant de la part d’élus communaux qui ne respectent pas une délibération votée à l’unanimité des conseillers généraux du Morbihan. D’autant plus étonnant que cette mesure ne met en cause d’aucune manière le choix communal en matière linguistique puisque la signalisation en question ne concerne que les axes routiers qui sont de la compétence départementale.

La présence de Françoise Morvan, intellectuelle engagée contre le développement de la langue bretonne, témoigne du caractère politique et idéologique de cette action. La présence de Françoise Morvan à cette manifestation fait perde de fait toute crédibilité sur la neutralité idéologique des opposants à la signalisation bilingue.

La signalisation bilingue est largement approuvée par les habitants de l’Est du Morbihan. L ‘enquête effectuée par les opposants eux-mêmes en apporte la preuve puisque seulement 12 communes sur 130 communes contactées ont émis des réserves. Le conseil général du Morbihan s’appuie aussi sur les enquêtes réalisées par l’Office de langue bretonne auprès des communes. En 1999, parmi les réponses, 79% des communes de l’Est du Morbihan considèrent que la langue bretonne est le patrimoine aussi de la Haute-Bretagne (la moitié des communes avait répondu à l’enquête) . En 2003 : 74 % des communes de Haute-Bretagne et 84 % des communes de l’Est du Morbihan considèrent que « la langue bretonne ne concerne pas seulement les locuteurs du breton. Elle est une marque d’identité valorisante pour tous les Bretons » (le quart des communes avait répondu). Une grande partie des noms de lieux sont bretons. La pratique du breton existe aussi par le réseau associatif et par les classes bilingues breton/français qui se développent un peu plus tout les ans. Il existe des sites bilingues à Ploërmel, Josselin, Guégon, Mauron, Questembert, Redon ... Cela montre bien que la population locale est favorable au breton sinon les parents n’engageraient pas l’avenir de leurs enfants par l’apprentissage du breton.

Le caractère discriminatoire de l’action contre les panneaux bilingues s’exprime dans le fait de supprimer le nom breton alors que tout un chacun peut utiliser et comprendre le nom français, écrit par ailleurs au dessus du nom breton, de manière non italique et de façon plus visible.

La signalisation bilingue est réalisée aussi pour permettre aux bretonnants d’aujourd’hui et de demain de vivre dans un environnement linguistique bilingue minimum. La signalisation directionnelle départementale concerne donc tous les Bretons et on ne devait pas vouloir ériger une frontière entre les Morbihannais. Le bon choix est justement le bilinguisme qui ne lèse personne. Supprimer la version bretonne des panneaux bilingues témoigne d’un acte d’intolérance grave et contribue à diviser les Bretons entre-eux alors que la Bretagne aujourd’hui à tout intérêt à être un exemple de démocratie en France et en Europe.

Emile Granville, président de Brezhoneg war-raok

Brezhoneg war-raok, 6 straed ar skolioù/ 6 rue des écoles, 35600 REDON. Postel/ Courriel : brezhoneg-war-raok [at] wanadoo.fr. Pgz/Tél. 02.99.72.20.62. jhjh

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons