Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bretons en Colère ouvre le débat avec les commerçants de Concarneau
Communiqué / Kemennadenn Bretons en Colère ouvre le débat avec les commerçants de Concarneau L’association « Bretons en Colère » a tenu à lancer une campagne de sensibilisation auprès des commerçants des cités de Cornouaille quant au processus de création de logements sociaux dans diverses villes dont Concarneau, Ergué Gabéric,
Jean Pierre Stephane pour Bretons en colère le 4/03/06 21:40

Communiqué / Kemennadenn

Bretons en Colère ouvre le débat avec les commerçants de Concarneau

L’association « Bretons en Colère » a tenu à lancer une campagne de sensibilisation auprès des commerçants des cités de Cornouaille quant au processus de création de logements sociaux dans diverses villes dont Concarneau, Ergué Gabéric, Quimperlé, etc.

L’association tient à souligner l’utilité de ces logements pour les bretons dont le niveau de vie ne cesse d’être revu à la baisse. Cette urgence sociale envers les nôtres ne semble cependant pas être une évidence pour tous les élus, notamment socialistes. Ainsi à Quimperlé, bassin industriel en crise avec des licenciements significatifs, le maire Daniel Le Bras entend faire venir 2000 habitants supplémentaires qu’il logerait dans ce type de logements. Il était ainsi fier, lors des vœux adressés à ses administrés pour l’année 2006, d’annoncer l’augmentation de la population quimperloise. L’association souligne la complexe équation posée entre crise du tissu économique local et afflux soudain d’habitants. Cet exemple pousse l’association à poser des questions simples aux élus: à qui bénéficie ces logements ? Les électeurs ont ils été consultés sur ces questions ? Les paramètres globaux ont ils été mis à la disposition de la population par les mairies respectives ? Des consultations populaires sont elles envisagées ?

Dans ce cadre, des membres de « Bretons en Colère » ont été à la rencontre d’environ 150 commerçants concarnois pour les sensibiliser aux enjeux de la construction de logements sociaux dont le bénéfice n’est pas nécessairement réservé aux locaux en difficulté. Il apparaît clairement que l’on veut, à peu de frais, régler les problèmes de l’inconséquente politique de la ville en déconcentrant les banlieues en proie aux graves crises socio-économiques sur le dos de villes bretonnes jusque là paisibles. La complicité de certains élus est claire et révoltante.

Ces questions pressantes ont été soigneusement évitées par le député maire Le Bris, qui est fort loin de jouir d’une grande popularité dans sa propre cité ou les commerçants nous ont livré leur triste impression d’abandon voire leur colère. Hasard du calendrier, le député déclare dans le Télégramme du 4 mars 2006 qu’il est « prêt » pour 2007. Il semble que les électeurs le soient aussi, mais pas à son profit.

Nous poursuivrons notre campagne de sensibilisation en posant les questions qui dérangent ces personnes « en place ». Il est grand temps que ces élus rendent des comptes à ceux qui les élisent, en toute honnêteté.

Pour le bureau de l’association des « Bretons en Colère »,

Jean Pierre Stefan, Porte Parole

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons