Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bretonnes, Bretons, maintenant à nous de décider
Réunion publique de la plateforme BZH à Nantes
Jonathan GUILLAUME pour BZH le 21/09/06 12:20

BZH Breizh hor bro Bertaèyn nott paeï Bretagne notre pays Nous sommes une Nation, nous avons le droit de décider !

Après une première réunion publique à Rennes le 20 juin dernier, la prochaine aura lieu en pays nantais le 04 octobre 2006. Le rendez vous est fixé à 20h salle du Seil, allé de Provence à Rezé, arrêt de tram ligne 2 espace Diderot.

C'est sous le nom simple et efficace « BZH », que différents groupes (EMGANN, @sambles, Nantes-en-Bretagne.org, …) individu-e-s et militant-e-s breton-ne-s se sont rassemblé-e-s pour commencer à mettre en place une plateforme politique pluraliste en vu des échéances législatives et cantonales de 2007 et 2008, permettant d'affirmer et de défendre clairement les droits sociaux et politiques du peuple breton.

Pourquoi ?

Le 3juin à Rennes plus de 6000 personnes ont manifesté pour affirmer le souhait et le besoin des bretons et des bretonnes de gérer leurs affaires et leur avenir. Notamment dans les domaines élémentaires comme la culture, la politique linguistique, le territoire breton, l'éducation, où le centralisme français a déjà causé de graves problèmes. Alors que pour la première fois, le 3 juin, le Conseil Culturel de Bretagne mobilisait sur un mot d'ordre politique (« le transfert de compétences de l'Etat à la Région »), la nécessité pour les Breton-ne-s de posséder une structure moderne affirmant clairement notre droit à l'autodétermination se fait de plus en plus sentir. Le droit à l'autodétermination, c'est le droit international et légitime pour chaque peuple de décider de son statut politique et institutionnel. C'est ce qui s'est récemment passé au Montenegro avec un vote par referendum sur l'indépendance. Nous observons qu'aucune force politique présente au conseil régional de Bretagne ne revendique ce droit, malgré leur participation à la manifestation du 3 juin.

Cette volonté d'émancipation des bretons est réelle :

_67% des habitants de la Bretagne réunifiée souhaitent plus de pouvoir, et 23% sont favorables à l'Indépendance (CSA 2000).

_L'attachement à la langue bretonne (brezhoneg) est hégémonique (92% des bretons veulent la conserver. TMO 2001). Nous étions 15 000 à Rennes en 2003 pour défendre le brezhoneg et le gallo

_Des vœux de réunification de la Bretagne émanant du Conseil Général de Loire-Atlantique et de la Région Bretagne de nombreux conseils municipaux ont été formulés ces dernières années, suite aux manifestations de 2001, 2003 et 2005 ayant rassemblés plusieurs milliers de personnes à Nantes et Saint-Nazaire.

Il nous faut désormais concrétiser politiquement ces revendications ! Tout en répondant aux attentes sociales de nos compatriotes.

_En matière d'environnement, où nous n'avons plus à subir les choix productivistes de Paris (marées noires, dégazages, nitrates, …).

_Dans le domaine du travail, où les revenus salariaux moyens des bretons restent dans l'ensemble inférieurs de plus de 2000 euro à la moyenne hexagonale (1000 euro inférieur hexagone hors Ile-de-France. INSEE).

_En terme de logement, où un nombre croissant de personnes vivant ici ne peuvent ou ont du mal à se loger du fait la spéculation immobilière, alors même que 15% des habitations en Bretagne sont des résidences secondaires !

_En ce qui concerne la parité Homme/Femme, pour une même qualification une bretonne gagne de milliers d'euro de moins à l'année (ex. : une ouvrière qualifiée gagne 2548 euro de moins à l'année en moyenne qu'un ouvrier qualifié)

En Bretagne nous possédons une très forte pratique associative, notamment dans des domaines progressistes comme l'écologie, le commerce équitable, les échanges internationaux ou encore la création de coopératives d'agriculture biologique. L'espace breton doter d'une institution souveraine apparaît donc comme une formidable opportunité pour organisée une alternative à la mondialisation culturelle et au libéralisme économique.

Si ce projet vous intéresse venez le 4 octobre 2006 à 20 h salle du Seil à Rezé pour le lancement du comité local BZH du pays Nantais. D'autres réunions publiques auront lieu en Bretagne dans les semaines qui viennent pour élaborer ensemble ce projet de plateforme. A l'issue de ces semaines de débats nous serons à même de présenter une alternative crédible aux électeurs et électrices, permettant de réellement prendre note destin en main.

AUTODETERMINATION, JUSTICE SOCIALE, DEMOCRATIE !

Cet article a fait l'objet de 1175 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons