Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bretagne unie: une résolution régionale ne suffit pas!
La Bretagne à 5 départements est à l’ordre du jour, avec la résolution du Conseil régional de Bretagne en faveur d’un rattachement de la Loire-Atlantique. La résolution, dans les propositions qu’elle effectue, va le plus loin possible…Mais, au-delà, la suite des événements ne lui appartient plus. Les conseillers régionaux bretons le
Michel Le Tallec pour Kevredelezh Vreizh le 10/10/04 16:47

La Bretagne à 5 départements est à l’ordre du jour, avec la résolution du Conseil régional de Bretagne en faveur d’un rattachement de la Loire-Atlantique.

La résolution, dans les propositions qu’elle effectue, va le plus loin possible…Mais, au-delà, la suite des événements ne lui appartient plus.

Les conseillers régionaux bretons le savent bien.

Ainsi, la résolution, dans son premier point, « Réitère son adhésion à l’idée de réunification administrative de la Bretagne ». Mais, dans ses points 2, 3, 4 et 5, la résolution se contente de « propose(r) »…car que peut-elle faire d’autre !

La résolution remet sur le tapis l’idée d’un référendum. Le Conseil régional de Bretagne souhaite une démarche commune avec le Conseil général de Loire-Atlantique, « après consultation du Conseil régional des Pays de Loire », « pour obtenir une consultation populaire en vertu de l’article 72-1 de la Constitution ». Si cette démarche suit son cours, il faut ensuite l’aval du gouvernement pour que cette consultation ait bien lieu. L’article 72-1 de la Constitution prévoit, en effet: « lorsqu’il est envisagé de créer une collectivité territoriale dotée d’un statut particulier ou de modifier son organisation, il peut être décidé par la loi de consulter les électeurs inscrits dans le ressort des collectivités intéressées.

Tout cela, même si on met pas en cause la bonne foi des inspirateurs de la résolution du Conseil régional de Bretagne, fait donc encore partie de l’arsenal des vœux pieux.

D’autant qu’il faut avoir en tête les déclarations des deux présidents de région. Pour Jean-Yves Le Drian –Bretagne- la réunification de la Bretagne ne se fera pas avant 30 ou 40 ans. Pour Jacques Auxiette –Pays de Loire- il n’est pas question de parler de rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Ces deux présidents de région étant au Parti socialiste, cela veut bien dire que ce parti n’a pas au centre de ses préoccupations une réunification de la Bretagne. Réunification qui, dans un premier temps, créerait de grosses difficultés au PS, pour trouver un accord entre ses responsables. N’oublions pas que le Maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault n’est pas du tout favorable au rattachement à la Bretagne du département où est situé la ville qu’il dirige. Jean-Marc Ayrault raisonne en termes de Grand Ouest, avec une grande région économique Ouest ne s’embarrassant pas de considérations sur les fondements historiques des régions !

De plus, le PS a fort à faire avec ses extrémistes jacobins, qui ne jurent que par une France centralisée autour de Paris et voient d’un très mauvais œil la poursuite de la décentralisation engagée par le gouvernement actuel. Ces mêmes jacobins ont fait capoter le projet d’intégration de l’enseignement immersif du breton, Diwan, à l’Education Nationale. Cela, malgré la volonté du ministre socialiste de l’époque, Jacques Lang !

Il faudra donc bien plus qu’une résolution du Conseil régional de Bretagne pour que la réunification de la Bretagne avance.

C’est aux Bretons de se prendre en mains et d’agir, pour donner force à la volonté de rattacher la Loire-Atlantique à la Bretagne. Au point d’amener les actuels présidents de région à modifier leur regard sur la Bretagne historique, que, pour l’instant ils réduisent à 4 départements !

Michel Le Tallec

Président de Kevredeleizh Vreizh

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons