Breizh Civic Lab – Un sondage citoyen pour la Bretagne

-- Politique --

Communiqué de presse de Breizh Civic Lab
Porte-parole: Stéphane Péan

Publié le 15/04/19 15:47 -- mis à jour le 15/04/19 15:47

Le Breizh Civic Lab rejoint cette initiative civique portée par DIBAB – Décider la Bretagne, en collaboration avec Le Journal de la Bretagne et Radio Naoned.

Ce sondage citoyen, en cours de financement sur la plateforme participative Kengo, vise à lancer prochainement un sondage exclusif TMO Régions sur l’avenir institutionnel de la Bretagne. Une trentaine de questions actuellement en cours de rédaction seront confirmées par des experts de l’action publique et de l’organisation des territoires.

Cette opération s’inscrit pleinement dans la stratégie du think-tank Breizh Civic Lab. Il s’agit d’une première étape nécessaire à l’identification des problématiques qui nourriront le grand débat citoyen régional que nous appelons de nos voeux et qui serait mené avant les élections régionales à l’échelle de la Bretagne historique. Celui-ci pourrait alors déboucher sur une consultation démocratique menée par les collectivités ou bien un referendum par l’Etat lui-même.

Afin de réussir ce challenge unique en son genre, nous vous invitons à nous soutenir en participant au financement du projet directement sur la plateforme Kengo

Source: civiclab.bzh

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1045 lectures.
mailbox imprimer
logo
breizh civic lab l’intelligence collective au service de l'innovation politique ______________________________________________ breizh civic lab a pour ambition de donner des clés de réflexion et d’action afin d’envisager l’avenir politique de la bretagne sur de nouvelles bases – civique, républicaine et urbaine. ses activités visent à réfléchir et débattre mais aussi à proposer et expérimenter de nouvelles pratiques collectives tant du point de vue de l’innovation citoyenne que de l’action publique. breizh civic lab souhaite ainsi contribuer pleinement à la construction de l’intérêt général en bretagne.

Vos commentaires :

Jakez Lhéritier
Lundi 15 avril 2019

Intéréssante démarche mais débattre encore pour 2021?

Cela fait des décennies que l'on débat !

Cela fera sans doute un renouvellement des propositions ?

Connaitre de nouveaux "militants".

Mais pour les municipales de mars 2020 que dites vous?

Il faut motiver et faire rentrer dans les Conseils Municipaux le maximum de "militants,de parents de responsables.de bagadou,de cercles,d'écoles bretonnes,de jeunes,de syndicalistes bretons,etc..

Qui peut déclencher l'élection dès la fin 2019, d'une Assemblée Bretonne élue sur l'ensemble de la Bretagne.

Pas besoin d'attendre l'autorisation des structures étatiques françaises.

Avec une vingtaine de représentantes et représentants par départements.

Profiter d'organiser cela cet été -périodes des festivals bretons et en septembre au plus tard.

Loïc.L
Lundi 15 avril 2019

Maintenant, pour tout ce qui peut éventuellement se faire "grâce" à l'état doit être lancé, mais pour la forme: il fait tout, et tout le temps, pour faire retarder les avancées jusqu'à la saint glinglin. Ne compter QUE sur NOUS. Ne pas se laisser manipuler.

À galon d'An holl.

Breizh Civic Lab
Mardi 16 avril 2019

Les changements ne se feront pas sans un débat et surtout sans les citoyens alors que de nombreux députés (LREM) et partis politiques (PS) appellent aussi à une Assemblée de Bretagne.

Nous appliquons la méthode de participation citoyenne développée par l'Etat de l'Oregon aux US : un sondage, un débat citoyen et une consultation finale.

Jakez Lhéritier
Mardi 16 avril 2019

Députés bretons LREM et PS en Loire Atlantique ?A confirmer;

Nous citér les noms de ceux qui soutiennent une assemblée de Bretagne?C'est vital!

Et ce n'est ceux là que l'on veut voir nécéssairement, dans une assemblée de Bretagne.

C'est sur la base d'élections de Bro/Pays cohérents avec un panel de candidats représentant l'ensemble des organisations "militantes" bretonnes que nous devons parler d'une Assemblée Bretonne.

Ne pas se laisser enfermer par des "prometteurs politiques professionnels"comme nous les avons vu avec le débat Macron à St Brieuc.Des valets....

Que tout le monde se retrouve sur la Plate forme Pour une Bretagne Majeure.

Breizh Civic Lab
Mardi 16 avril 2019

Des noms ? Suite à des articles récents dans la presse régionale : le Breizh Lab de JY Le Drian suivi par de nombreux députés LREM, Richard Ferrand, et plus récemment par exemple : (voir le site)

AFB-EKB
Mardi 16 avril 2019

Rejoignez la plateforme "Pour une Bretagne majeure / Evit ma vo Breizh mestr war he zraoù". On n'aura jamais trop de talents et de compétences à travailler ensemble autour d'un mème projet.

Ar Buev

Paydret
Mardi 16 avril 2019

Le 44 n’a pas à participer à ce sondage. Pour ne pas se compromettre : Boycott! Il est temps de respecter et d’affirmer l’identité ligérienne.

Loïc.L
Jeudi 18 avril 2019

@ Breizh civic lab

Consultation à l'échelle de la Bretagne historique, vous avez raison. Et quand on dit historique, il s'agit de siècles et de siècles, plus que l'existence de la France.

Même si j'ai des doutes sur la capacité-volonte de l'état à respecter un résultat de vote qui ne va pas dans son sens, je vous soutiens dans cette initiative.

A galon, ha bevet Breizh

Lucien Le Mahre
Vendredi 19 avril 2019

Manoeuvre dilatoire, une fois encore.

Le temps des sondages, des évaluations, des études, des commissions Théodule, des comités de réflexion, des promesses, des boniments, des débats petits ou grands est terminé.

Celui de l'action est arrivé.

Car en ce qui concerne les urgences pour la Bretagne, les choses sont claires, et dans une perspective gradualiste, comprend trois axes principaux :

1 - l'axe territorial avec le retour pur et simple du 44 détaché arbitrairement de sa Région d'origine.

2 - l'axe politique avec le passage de la Région réunifiée à une forme de responsabilité comparable à celle offerte par les grands Etats de type fédéral en Europe ou au Canada

- avec application du principe de subsidiarité européen qui ne délègue au niveau supérieur que ce qui ne peut être résolu au niveau précédent

- avec budget restitué à la Région par instauration d'une autonomie fiscale et financière

3 - le 3ème axe, les retards et l'indigence sur les plans économique et culturel (langues-histoire) sont bien sûr capitaux et seront évidemment à régler, mais ils dépendront essentiellement alors de la réalisation des deux précédents.

Loïc.L
Vendredi 19 avril 2019

@ Lucien Le Mahrez

Vous avez entièrement raison, avec le bon ordre. C'est vrai un projet politique.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.