Blanquer et le breton : c’est au pied du mur qu’on voit le maçon

-- --

Communiqué de presse de Blog de Marc Le Fur
Porte-parole:

Publié le 13/01/21 11:58 -- mis à jour le 13/01/21 22:35

Le Député Marc Le Fur réagit à l’interview de Jean-Michel Blanquer dans le Télégramme du 11 janvier à l’occasion de sa visite à Brest. 

“Voilà un ministre de l’Education nationale qui ne s’était pas vraiment manifesté jusqu’ici en faveur des langues régionales et singulièrement au breton. Désormais il l’affirme. C’est donc une bonne chose. Néanmoins, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon”, déclare Marc Le Fur. 

“Néanmoins, je reste très inquiet sur les conséquences de la réforme du Baccalauréat. Nous attendons notamment le ministre sur l’option breton. La réforme du baccalauréat a entrainé cette année une baisse de 50% du nombre de jeunes inscrits en breton au lycée, comme les autres langues régionales. Cet effet dévastateur doit être impérativement corrigé. Le breton ne peut pas être la victime collatérale d’une réforme déjà très complexe pour les familles”, précise Marc Le Fur. 

“Par ailleurs, le Ministre nous annonce que l’on va pouvoir suivre des cours de breton via le CNED. C’est une bonne chose sous réserve que cela ne devienne pas une excuse pour ne plus ouvrir d’options ou de sections “Breton” en prétextant que l’offre existe par correspondance”, ajoute Marc Le Fur.  

“Nous apprécions les déclarations de principe de M. Blanquer sur le breton, d’autant plus qu’elles sont nouvelles dans sa bouche. Nous l’attendons désormais sur les dossiers concrets. D’autre part, le Ministre reste bien silencieux sur le gallo”, conclut le député des Côtes d’Armor. 

Cet article Blanquer et le breton : c’est au pied du mur qu’on voit le maçon est apparu en premier sur Site de Marc Le Fur.Ce communiqué est paru sur Blog de Marc Le Fur

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.