Le jury du Prix Breizh, présidé par l'écrivain Philippe Le Guillou, a attribué le prix 2018 à Bernard Berrou pour l'ensemble de son oeuvre.

45120_1.jpgBernard Berrou

Le Prix Breizh a succédé au Prix Bretagne, fondé en 1961 par Les Bretons de Paris à l'initiative de Gwenn-Ael Bolloré, autour de Pascal Pondaven et Charles Le Quintrec. Le changement de nom a eu lieu en 2001. Doté par le groupe Bolloré, la récompense est de 6100 €.

Le prix récompense un écrivain d'origine bretonne ou un récit concernant la Bretagne et peut être attribué pour un livre ou pour l'ensemble de l'oeuvre.

Parmi les lauréats du Prix Bretagne : Xavier Grall (1972), Gérard Le Gouic (1973), Georges Perros (1974), Guillevic (1975).

Le Prix Breizh a été attribué à Kenneth White en 2006, Mona Ouzouf en 2009, Claire Fourier en 2012, Irène Frain en 2014 et Marie Sizun en 2017. Depuis Charles Le Quintrec en 2005, il n'avait pas été attribué pour l'ensemble de l'oeuvre.

Né en 1949 à Pont-l'Abbé, Bernard Berrou vit à Penmarc'h dans la baie d'Audierne et fait de longs séjours en Irlande. Ancien professeur de lettres, il est auteur de récits de voyage, nouvelliste, romancier et chroniqueur. D'une grande discrétion, il ne fait pas partie des auteurs que l'on retrouve à chaque rentrée littéraire. Ses livres sont rares, d'une qualité exigeante, habités, c'est-à-dire portés par la nécessité.

Parmi ses livres, citons Une saison en Irlande (Prix Pierre-Mocaër 1996, Terre de brume), Le voyage d'octobre (Grand Prix des Ecrivains Bretons 2000, Terre de Brume), Au pays de Bazaine (éditions Diabase), La nuit des veuves (éditions des Montagnes noires) et, sans doute le plus remarquable de son oeuvre, Un passager dans la baie (Locus Solus) qui demande à être lu et relu.

La revue Spered Gouez / l'esprit sauvage lui a consacré son dossier central (présentation et entretien) du n°18 en 2012. Je concluais ainsi ma présentation :

«(...) Quand on le lit, la vie prend du sel comme une balade sur une grève bigoudène lorsqu'un rayon de soleil pâle fait scintiller le granit breton après la pluie. D'une chaleureuse discrétion, de sa sérénité un peu douloureuse, Bernard Berrou laisse en suspens des méditations qu'on peut picorer au hasard de n'importe quelle page. Comme un souffle léger après un coup de vent de force 10, ses mots saisissent l'urgence et la patience, l'impulsion et la constance, l'étincelle et la persévérance, qui, loin d'être chez lui des forces contradictoires, composent une authentique alchimie qui lui est propre.»

Bernard Berrou est l'une des plus grandes voix de la littérature d'aujourd'hui. Ce prix vient le confirmer.

Site de Bernard Berrou : (voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer