Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bécassine : le racisme d'Etat anti-breton

Malgré les protestations unanimes de toutes les organisations bretonnes, les services de l'administration française ont ourdi, entre autres par les soins du Ministère de la "Culture", l'édition d'un timbre au déshonneur d'une Bécassine imposée, rappel d'une discrimination permanente et d'une injustice raciale dont des millions de

Le Goarnig Kozh pour Association des Etats de Bretagne le 8/04/05 16:59

Malgré les protestations unanimes de toutes les organisations bretonnes, les services de l'administration française ont ourdi, entre autres par les soins du Ministère de la "Culture", l'édition d'un timbre au déshonneur d'une Bécassine imposée, rappel d'une discrimination permanente et d'une injustice raciale dont des millions de femmes bretonnes ont été un jour ou l'autre victimes.

Certes, cette Affaire sournoise et hypocrite qui sévit depuis un siècle pourrait paraître secondaire parmi les menées qui déstabilisent tous les secteurs de l'Economie et de la Culture bretonnes. Mais elle est emblématique et récurrente parce que nous avons dû déjà saisir les bandes de l'émission "Bécassine" du bébête-show de Collaro, que la résurgence du programme actuel se développe sur plus de six mois (!) par tous les moyens de propagande de la presse, de la télévision et d'importantes expositions, et aussi parce qu'elle révèle par l'ampleur de ces dispositions qu'elle utilise comme le nazisme et le communisme, tous les appareils d'Etat contre des individus sans défense, bafoués, humiliés.

Diverses actions judiciaires nous sont à nouveau demandées, mais les diriger contre qui? Vu la dispersion de ce travail de sape qui dure depuis un siècle, la responsabilité incombe de fait au Chef de l'Etat, Intouchable parmi les intouchables, qui est d'ailleurs responsable dans les mêmes registres de combien "d'anomalies" du genre dont les spoliations racistes de cinquante ans de droits sociaux dus aux douze enfants bretons à l'origine de la reconnaissance officielle des prénoms bretons ? Contre le Premier ministre (?) qui a autorité directe sur tous ces ministères et organismes très nombreux mobilisés à nos frais, alors que nous sommes interdits par ceux-ci des aides eurropéennes ? Par cinq ou six plaintes à la Cour de Justice de la République alors que la preuve vient d'être faite que son courrier est détourné et que cinq plaintes contre des ministres pour racisme et incitation à la haine raciale officiellement déposées sont officiellement déclarées "introuvables" après cinq enquêtes ?

Faut il enfin incriminer Marc Olivier Fogiel si prompt à dénoncer les injustices, d'avoir lancé le 3 avril 2 005, par son émission : "on ne peut pas plaire à tout le monde", ce qui en la circonstance est particulièrement le cas, cette scandaleuse opération, prétexte à un cortège d'atteintes à la dignité des Bretons, par cette Bécassine-la-bornée que présente l'innénarrable Chantal Goya racolée à nouveau par le ministère de l'intérieur pour le remake de cette infâme besogne, recrutant des figurants pour l'ovationner opportunément, bien qu'elle ait été mise légitimement et unanimement hors-circuit depuis fort longtemps.

Oui, tous les moyens sont habilement réunis et cette propagande bien orchestrée fera croire à de nombreux naïfs, qui ne seront pas tous des imbéciles, que Bécassine est une promo et une célébration du peuple qui possède le mieux la langue française pendant que l'on assassine la sienne et que Bécassine a l'intelligence, malgré sa connerie atavique supposée, de tirer toujours d'embarras, en bonne esclave, les maîtres qu'elle sert,ces "messieurs-dames de Grands-Airs", sans lesquels on voudrait faire croire que les Bretons auraient disparu depuis longtemps...

Mais dira t'on ouvertement que ce symbole de bout de femme, boniche à tout faire au grand coeur, ancêtre malgré elle des "ni putes ni soumises", symbolise en fait la Bretagne sacrifiée qui n'a pas de bouche et ne peut donc s'exprimer? N'oublions pas que le symbole de cette baudruche fait quand même vivre et prospérer le sacro-saint SMIG de son "souteneur"-terme justifié, mais pas dans le soutien- en le maintenant à bout de bras hors de l'eau au prix de la destruction et de la ruine de ses enfants.

Pour conclure, au lendemain des courages de l'Ukraine, ce racisme anti-breton auquel des services parallèles de l'Etat français ont cru pouvoir ajouter sans risque depuis six ans et demi un inadmissible antisémitisme pour faire bonne mesure, perdure impunément. La question se pose : sous quelle forme la Bretagne lavera t'elle ces provocations et ces affronts ?

Le Président de l'Association des Etats de Bretagne : Le Goarnig Kozh

Siège de l'Association des Etats de Bretagne : KERANPERC'HEG 29930 PONT-AVEN Téléphone : 02 98 06 02 00 Fax : 02 98 06 15 07 email : associationdesetatsdebretagne [at] yahoo.fr

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1738 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?