Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Bassin de Quimperlé : Besancenot au chevet de l'emploi
Olivier Besancenot était en Bretagne ce lundi. Avant de rejoindre Rennes pour un meeting ce lundi soir, il s'est rendu dans le bassin d'emploi de Quimperlé. Le célèbre facteur de la LCR est arrivé ce lundi matin à l'aéroport de Ploemeur. Au programme de la journée, une rencontre
pour ABP le 11/12/06 19:03

Olivier Besancenot était en Bretagne ce lundi. Avant de rejoindre Rennes pour un meeting ce lundi soir, il s'est rendu dans le bassin d'emploi de Quimperlé.

Le célèbre facteur de la LCR est arrivé ce lundi matin à l'aéroport de Ploemeur. Au programme de la journée, une rencontre a eu lieu avec les représentants syndicaux des différentes entreprises de Quimperlé parmi lesquelles on peut citer Nestlé, Volaven ou encore De Mauduit. Olivier Besancenot est venu apporter son soutien à l'ensemble des salariés pris dans l'engrenage des licenciements massifs.

Après un arrêt devant les grilles de la société Volaven, ou il a pu rencontrer les salariés grévistes, Olivier Besancenot a rejoint la petite commune de Trémeven à quelques kilomètres de Quimperlé. Dans cette commune, dont le maire est aussi un salarié du groupe Nestlé, on est très inquiet face à la masse des licenciements. Avec près de 2000 suppressions d'emplois à envisager, ce sont 70 à 80 familles de la commune qui devraient être touchées de plein fouet.

Olivier Besancenot avait rendez-vous dans la salle des fêtes de la mairie avec les salariés des différentes entreprises. Devant des familles en plein désarroi, le candidat de la LCR a précisé certaines de ses propositions de campagne, notamment pour permettre à l'Etat de " récupérer l'argent public versé aux entreprises qui après procèdent à des licenciements ".

Le débat, très libre, a permis aux salariés d'expliquer leur crainte : nombreux sont ceux qui ont pris des emprunts pour acheter une maison, et qui se demande maintenant, comment ils vont faire face. A ceux-là, Olivier Besancenot explique qu'il " ne veut pas bluffer ". Il a rassuré, même si ses propositions ne seront détaillées que lors du meeting qu'il tient à Rennes ce lundi soir.

Texte: JP Tranvouez Photos: S Jolivel

Cet article a fait l'objet de 1365 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons