Bagad Kemperle : un feu d'artifice de sons et de lumières

-- Société --

Communiqué de presse de FC
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 15/07/15 12:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Changement de formule à Quimperlé : le sacro-saint feu d'artifice de la haute ville a été remplacé par une déambulation du bagad et une projection sur façade en basse ville

Noire de monde, la place rendue aux piétons attend les artistes. Le bagad arrive, martial, et se fraie une avenue entre les passants qui, impressionnés, reculent. Bombardes au taquet, caisses claires inventives, cornemuses impeccables, le bagad bro Kemperle montre son savoir faire, s'installe devant la façade de la gendarmerie, où la projection va commencer.

«Quimperlé, ville fraternelle», deux phrases affichées sur le fronton, dont l'une de Leopold Sedar Senghor. Le voyage peut commencer, s'appuyant sur les villes jumelées à Quimperlé, des Celtes aux Maliens, en passant par l'Inde, l'Allemagne, Mexico, l'Irlande. Le voyage est beau, techniquement impeccable, la façade, comme à Nantes, à Rennes, à Paris, s'illumine et ses fenêtres se transforment... pour à la fin faire place à un faux feu d'artifice, sans le bruit des explosions, juste une bande son, un peu Jean Michel Jarre, un peu froide, un peu désincarnée.

Pas un mot de breton, ni écrit, ni entendu, pas un mot de bambara, d'allemand, d'irlandais, ... La fraternité a encore de longs chemins à faire, même si Quimperlé, par ce choix original, a commencé la route.

Et la conclusion revenait au bagad, avec toujours cette aisance impressionnante. Après les derniers applaudissements, la place se vide, vite. Impossible de savoir ce qu'en a pensé la population, habituée à «son» feu d'artifice. Alors, améliorer la formule, ou revenir aux explosions d'antan ? Continuer la fête par des musiques du monde, mélangeant les cultures des villes jumelles ?

Voir aussi :
mailbox imprimer
Correspondante multimédia pour l'ABP d'abord, puis porte-parole de Taol Kurun, enfin chercheuse à l'Université Rennes 2 au laboratoire Ermine et au CRBC.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner