Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Lettre ouverte -
Au candidat à la présidence de la République Emmanuel Macron
Le candidat François Hollande avait promis de ratifier la Charte européenne des langues minoritaires… à minima ! Il ne l'a pas fait. Cependant nous la voulons mais entière : ce type de promesse de campagne, nous le subissons depuis plus de 40 ans. – et combien d'autres ? -
Angèle Jacq pour Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme le 4/05/17 11:44

Le candidat François Hollande avait promis de ratifier la Charte européenne des langues minoritaires… à minima ! Il ne l'a pas fait. Cependant nous la voulons mais entière : ce type de promesse de campagne, nous le subissons depuis plus de 40 ans. – et combien d'autres ? -

“Tant va la cruche à l'eau qu'elle casse” : La colère du peuple et la poussée du FN se nourrit de ces promesses mensongères.

Vous avez également fait cette promesse… mais du bout des lèvres, nous a t-il semblé. De plus, durant cette campagne électorale, les territoires furent les grands absents du débat : un désert aux yeux du politiquement “dans le vent”, et ses divers habitants abandonnés. Pourtant cette terre est solide, imprégnée d'Histoire et si vitale au bol d'air des vacances !

Aussi, comprenez notre démarche fort circonspecte en vue du deuxième tour. Le fascisme non, cent fois non, mais jamais non plus, au prix des oubliés d'une république que vous promouvez mais qui n'a plus de parole…

Fin 1999, nous avions arrêté CINQ points pour nous essentiels à plus de démocratie et avons proposé et essayé de les faire avancer. Auprès de tous les élus de Bretagne, des gouvernements des pays européens, des instances européennes, des députés, des sénateurs de l'hexagone, et ceci maintes fois. Et nous avons reçu des réponses, parfois étonnées, de cette situation. Nous avons organisé un voyage de députés européens de la périphérie celtique pour faire un état des lieux en Bretagne : culture, subsidiarité, droit des peuples, pluralisme, assemblée régionale et maîtrise du budget. La France, pays fondateur de l'Europe, ne respecte pas cela.

Nous vous joignons ces 5 points et vous demandons dans quelle mesure et dans quel calendrier vous pourriez signer, réformer, donner corps à votre discours d'aujourd'hui qui ferait que… Si vous êtes élu :

Charte européenne des minorités : la ratifierez vous dès votre nomination? Et quelles autres  mesures allez-vous prendre pour "sauver" les langues de France ? Elles sont “patrimoine” de l'humanité.

Décentralisation administrative RÉELLE : la ferez-vous ? Nous voulons être à l'égale des autres régions d'une Europe des peuples. Ni plus, ni moins. Et ainsi nous permettre de développer l'économie régionale – ex : Produit en Bretagne -

Découpage des régions : fait sans nous demander notre avis, il n'a pas été tenu compte de la réalité historique de la Bretagne. Une région Bretagne à 5 départements, demandée par la majorité des Bretons doit aboutir (multiples sondages majoritaires et sans équivoque). Nantes fut historiquement notre capitale.

Quelle est votre position ? Avant d'aller aux urnes le 7 mai, nous voudrions avoir votre réponse.

Pour le Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme,

La présidente : Angèle Jacq

Galv ar Vretoned evit an demokratelezh

Collectif breton pour la démocratie et les droits de l'homme

Le collectif breton pour la démocratie et les Droits de l'Homme n'est pas un parti politique mais un rassemblement citoyen qui œuvre à l'émergence de ces aspirations majoritaires mais délibérément ignorées.

Notre association travaille en matière culturelle, historique, politique, administrative vers plus de démocratie dans la vie du Pays. Rappel des cinq points que nous avons mis en exergue en octobre 1999, toujours d'actualité et base incontournable à nos yeux d'une vraie démocratisation de la société bretonne, à savoir :

1. La mise en conformité de la Constitution française avec les normes européennes et internationales,

2. Un statut public régional pour les langues de Bretagne et pour Diwan (école d’enseignement en immersion) ; son enseignement correctement assuré dans les 3 filières Div Yezh (public), Dihun (privé) et Diwan (associatif)  et de même pour le gallo.

3. La réintégration politique et administrative de la Loire-Atlantique au sein de la Bretagne,

4. Un pouvoir régional véritable avec des compétences et moyens financiers à l’égal des autres régions européennes,

5. Des mesures économiques respectueuses des humains et de l’environnement face à la mondialisation des marchés.

------------------

En 1955 au nom de la France, Pierre Mendès-France signe la Convention culturelle européenne dont le préambule stipule : «le respect de l'aire géographique de chaque langue régionale ou minoritaire en faisant en sorte que les divisions administratives existantes ou nouvelles ne constituent pas un obstacle à la promotion de cette langue régionale ou minoritaire… » Ce qui n'est que respect des Droits humains.

logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Voir tous les articles de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons