Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Appel de Galv Karez à manifester pour Diwan
Le Collectif Breton pour la démocratie et les Droits de l’Homme - Galv Karaez - appelle à manifester massivement samedi à Lorient pour Diwan, la langue et les cultures bretonnes dans une Bretagne entière. Car les refus de toutes sortes continuent et à tout niveau : obstruction à
pour Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme le 28/03/07 11:54

Le Collectif Breton pour la démocratie et les Droits de l’Homme - Galv Karaez - appelle à manifester massivement samedi à Lorient pour Diwan, la langue et les cultures bretonnes dans une Bretagne entière. Car les refus de toutes sortes continuent et à tout niveau : obstruction à ouvrir des écoles Diwan, Div Yezh, Dihun ; refus de postes dans l’existant des trois filières – associative, publique, catholique - au risque de casser la filière et de remettre en cause l’enseignement de la langue bretonne ; même la CAF du Morbihan s’y met qui s’oppose à l’ouverture de la crèche « Babigoù Breizh ». Il faudrait citer tous les obstacles qui s’élèvent et rendent caduques le vote de la Région d’il y a deux ans. Vote qui devient un rêve : 20 000 élèves dans les classes bilingues d’ici 2010. On en est loin. « Il faudrait ouvrir 70 classes nouvelles à chaque prochaine rentrée » annonce l’association « Ya d’ar brezhoneg /oui au breton ». L’éducation Nationale remet en cause l’accueil des petits de 2 ans à l’école et fragilise de ce fait l’enseignement précoce du breton ; même les municipalités des grandes villles font frein en oubliant le fondamental : la langue est la base de toute culture. Et pourtant, il est une vérité première : enseigner en breton ne coûte pas plus cher qu’enseigner en français et comme l’immersion dans la langue française est quotidienne et permanente, cet enseignement ne se fait pas au détriment de celle-ci mais en parallèle et en addition : à l’arrivée c’est le bilinguisme facilité qui ouvre aux autres langues. Cependant, campagne présidentielle oblige, les candidats multiplient les effets d’annonces en oubliant que la Constitution fait obstacle. Elle vient d’être modifiée pour la énième fois en prenant soin d’y laisser l’article 2 en l’état -. on promet de changer mais… Aussi il faut manifester samedi pour : * Une justice pour Diwan dans une république équitable : * Une vraie réforme dans une Bretagne entière qui bâtisse un statut d’école publique régionale pour Diwan, qui prenne en compte la globalité de l’enseignement de la langue bretonne dans toutes les filières existantes. Mais au-delà des problèmes spécifiques à toutes les filières d’enseignement : * Un statut pour la langue, inscrit dans la loi, comme cela est notre droit avec la ratification de la charte des langues minoritaires, et la modification de l’article 2 de la Constitution. Et donc : Cesser de préparer des réformes en conclave mais les ouvrir à l’avis des citoyens d’un peuple majeur ; en tout domaine, cesser de gouverner par décrets administratifs, décrets révocables selon le bon plaisir du moment. Les promesses électorales non tenues : on en a soupé !

Pour le collectif, la présidente, Angèle Jacq

Cet article a fait l'objet de 1112 lectures.
logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Voir tous les articles de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons