Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
Apéro géant Facebook du 12 mai à Nantes : le Préfet se fâche
La suprématie bretonne est en jeu ! Initiateurs des apéros géants façon Facebook, les Nantais battront-ils le record de 7000 personnes venues trinquer à Brest il y a un mois ? Rennes, Brest, Clermont et bientôt Toulouse ou Paris : cette mode se propage via le net et les mobiles. Deuxième tournée à Nantes le 12 mai. Le Préfet de la Loire Atlantique menace de sévir. L'apéro géant de mercredi promet de faire des étincelles.
Ronan Le Flécher pour ABP le 10/05/10 13:08

En Bretagne et ailleurs, les apéros géants Facebook font le printemps. Nantes avait lancé le mouvement le 10 novembre, suivie par Rennes et Brest et des villes comme Clermont et bientôt Paris ou Toulouse. Les Nantais remettent le couvert le 12 mai et entendent battre le record des Ti Zef : 7000 personnes venues trinquer place de la Liberté. Le Préfet de la Loire Atlantique ne l'entend pas de cette oreille et menace de sévir. Que va-t-il se passer mercredi, veille du pont de l'Ascension ?

Dans un communiqué, la Préfecture de la Loire Atlantique indique qu'elle "suit avec attention l'annonce d'un événement du type « Apéro géant » à Nantes le mercredi 12 mai 2010". L'autorité représentant l'État français en région met en exergue le précédent apéro géant de novembre 2009 qui s'était soldé par "38 hospitalisations" et "des incidents mettant en danger la sécurité des personnes et à des dégradations pour lesquelles la Ville de Nantes a demandé réparation financière à l'organisateur."

La Préfecture rappelle le cadre légal interdisant la consommation d'alcool sur la voie publique à Nantes. Au 9 mai, aucune déclaration pour l'événement annoncé sur Facebook ne lui était parvenue alors que "tout cortège, défilé et rassemblement de personnes et, d'une façon générale, toute manifestation sur la voie publique est soumise à une obligation de déclaration".

"L'utilisation du réseau social en ligne Facebook ne saurait exonérer l'ensemble des promoteurs de cet événement de leurs responsabilités", prévient le Préfet qui agite le risque de sanction pénale (contravention de 5e classe, peines complémentaires de travaux d'intérêt général, de confiscation de matériel et de suspension de permis de conduire) et d'"actions en réparation seront engagées pour obtenir le remboursement des frais engagés" en cas de dommages.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1934 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons