Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Analyse Occitaniste de la victoire du non
Les liens qui existaient entre Emgann-MGI et le Mouvement Révolutionnaire de la Gauche Occitane Anaram Au Patac se sont trouvés renforcés par notre campagne commune contre le traité constitutionelle européen. C'est pourquoi nous diffusons leur analyse du résultat pour continuer à alimenter le débat démocratique. Anaram Au Patac se réjouit de
Jean-Marie Salomon pour Emgann-MGI le 3/06/05 11:00

Les liens qui existaient entre Emgann-MGI et le Mouvement Révolutionnaire de la Gauche Occitane Anaram Au Patac se sont trouvés renforcés par notre campagne commune contre le traité constitutionelle européen. C'est pourquoi nous diffusons leur analyse du résultat pour continuer à alimenter le débat démocratique.

Anaram Au Patac se réjouit de la victoire du NON pour laquelle toute l'organisation et ses sympathisant-es se sont démené-es. Nous y voyons tous et toutes une victoire,petite, mais une victoire tout de même.

Malgré la volonté qu'ont aujourd'hui les partisans du oui, de dévaloriser le vote pour le non, en affirmant à tout bout de champ qu'on ne peut discerner le vote du FN et de De Villiers avec ceux de gauche, il est indéniable que la grande majorité des NON est pour un projet européen et contre la globalisation. La grande majorité de la population a rejeté le traité à cause de la médiocrité de la partie sociale et de l'importance de celle économique et libérale. Ce vote du Non est un vote de classe (ouvriers, paysans, chômeurs, jeunes et femmes etc.qui ont majoritairement voté pour le non).

C'est aussi une gifle aux stars politico-médiatiques et à leurs partis, qui, tous favorables au traité, n'ont plus de crédibilité.

Plus de 70% de participation ! Quel élu peut-il revendiquer une telle participation ? Les gens ont voté pour des idées et non pour une personnalité ou un des partis qui se succède au pouvoir. L'UMP comme le PS, n'ont pas de légitimité aujourd'hui. Ils ne représentent que leurs propres intérêts et surtout pas une alternative.

La réponse de Chirac est assez significative avec le retour de Sarkozy au ministère de l'intérieur. Ils ont parfaitement analysé la prise de conscience qui est en train de se forger dans la population. Faire revenir Sarkozy est un signe fort qu'il n'y aura aucun assouplissement et qu'au contraire la mise en place d'appareils répressifs continuera. Le maintien de Borlo et de son programme sur les chômeurs, est un autre signe évident. Nommer un Premier Ministre partisan du Oui relève du plus profond mépris envers le peuple.

Du côté de la gauche, le PSF sauve la face grâce au " Non Socialiste " et prétend de nouveau faire un virage à gauche. Anaram Au Patac considère que le PSF a perdu depuis bien longtemps toute crédibilité en tant que parti de " gauche ". Les récentes prises de position de Julien Dray appelant à la sévérité face aux lycéens ou la conduite odieuse de ce parti avec les sans papiers au mois de mars dernier en région parisienne en sont les témoins. Anaram Au Patac appelle à ne pas tomber dans le panneau d'une nouvelle gauche plurielle. Nous avons besoin d'aller plus loin, bien plus loin dans la mise en place d'alternatives. La dernière gauche plurielle nous a menés à la situation actuelle, ne l'oublions pas.

L'alternative, elle, reste à construire. Anaram Au Patac y participera. Selon ses moyens. Avec toujours en tête, que la démocratie, la justice et la liberté ne sera réelle qu'avec la reconnaissance des droits du peuple occitan et de tous les peuples, y compris ceux sans Etat, et l'égalité sociale pour tous et toutes.

La route sera longue, nous aurons encore a supporter les pouvoirs illégitimes de partis qui n'arrivent à la tête de l'Etat que par défaut et grâce à une abstention de plus en plus forte, encore trop longtemps. Mais leur perte de crédit doit nous encourager à prendre les choses en mains, à construire des contre pouvoirs et de nouvelles alternatives, pour se gouverner, pour travailler, pour vivre ici au pays, en lien avec le reste de l'Europe, en lien avec le reste du monde.

Anaram Au Patac se réunira en Assemblée Générale le 11 juin prochain. Une analyse complète sera diffusée au sortir de cette AG.

Anaram Au Patac tient à remercier les organisations basque, catalane, bretonne, castillane et aragonaise avec lesquelles nous avons travaillé lors de cette campagne, en particulier lors du meeting du premier mai à Pau. Le travail continuera avec elles, il enrichira nos analyses. L'Europe des peuples solidaires passe par là.

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons