Algues vertes, question pour un État défaillant

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 11/08/11 11:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Voici que comme chaque été la prolifération des algues vertes revient malheureusement sur le devant de la scène. Nous le savons, la pollution des eaux en Bretagne, dont l'un des aspects les plus douloureux est celui des algues vertes, est stigmatisée par les autorités européennes depuis de nombreuses années. Sans résultat concret : l’État a démontré son incapacité à apporter des réponses appropriées et correctement dimensionnées à un problème qui non seulement ternit l'image de la Bretagne mais surtout, porte préjudice à la santé publique. Cette carence nous révèle combien il est illusoire de croire aujourd'hui ce qu'on nous promet depuis si longtemps.

Le Parti Breton considère que la gestion de l'eau, comme celle de la distribution des aides européennes doivent être transférés à la région. En effet nous pensons que cette question qui, parmi d'autres sources de pollution, met en cause le modèle de développement agro-alimentaire breton ne peut trouver de solution globale sans une appropriation par l'ensemble des acteurs bretons, qu'ils soient politiques, économiques, agricoles ou environnementaux. Ce n'est pas en stigmatisant une partie de la population, elle même en équilibre économique précaire, que nous résoudrons cette difficile question. Face à l'échec patent d'un État défaillant, réclamons le droit à l'expérimentation et démontrons la capacité de la société bretonne à construire elle-même un nouveau modèle de développement économique durable!

Pour le Parti Breton, le président, Yves Pelle

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Yann Saïg Karadeg
Jeudi 11 août 2011

Pollueur...

Payeur!

Yann Le Bleiz
Jeudi 11 août 2011

Ces dernières années, la Région Administrative Bretagne a déjà demandé des transferts de compétences :

1) la politique de l’eau, pour répondre aux obligations de la Directive Cadre sur l’Eau de l’Union européenne (bonne qualité des masses d’eau d’ici 2015).

2) les primes de la PAC !

Depuis 2005 l’Etat a transféré la compétence de gestion des fonds européens à vocation régionale à la Région Alsace.

Pour justifier un refus de transfert vers la Bretagne l’état a répondu que la gestion centralisée était un gage d’efficacité!

Pourquoi, l’Alsace peut-elle obtenir des transferts et pas la Bretagne ?

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.