Agriculture bretonne : stoppons le massacre et faisons comme la Catalogne !
Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014

Publié le 1/10/15 22:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Il y a un siècle, nos paysans bretons se faisaient faucher à Verdun par les balles allemandes mais aussi par les ordres d'une république française empressée de mettre à genou un peuple breton bien récalcitrant ! De retour, les rescapés se sont remis au travail avec courage tout en abandonnant leur culture et leur langue pour s'intégrer et pour chercher une reconnaissance qui ne viendra jamais. Cette triste situation va encore se renouveler en 39/45 puis en Indochine, en Afrique du nord...et le prix à payer sera là encore notre jeunesse dévouée, en première ligne ou condamnée à l'exode...

Pour relever ''le pays'' dans les années 60, nos paysans ont encore répondu présent et se sont modernisés en s'endettant, en remembrant et en travaillant encore plus pour permettre à la ménagère française de bien vivre ! L'agriculture bretonne s'est ainsi hissée aux premières places de l'agriculture européenne mais cette satisfaction sera de courte durée ! Aujourd'hui on nous annonce que 50% de ces agriculteurs seraient en cessation de paiement et que pour s'en sortir il faudrait encore s'agrandir travailler plus et s'endetter plus ! Mais on se fiche de qui ?

Malgré ces décennies de travail acharné, malgré les nombreux sacrifices humains, culturels, économiques et environnementaux, il faut encore et encore pressuriser notre agriculture et notre agro-alimentaire en les taxant encore et encore et en les noyant dans des contraintes administratives ubuesques ! RE ZO RE !!! trop c'est trop en effet, notre agriculture ne doit plus être la variable d'ajustement d'un état corrompu et en faillite ! Nos paysans Bretons ont le devoir de sortir de cet état d'esclavage dans lequel l'Etat français les maintient. Connaissez-vous beaucoup de catégories sociales à qui on demande de prendre de gros risques financiers tout en travaillant 70 heures par semaine pour un revenu hypothétique ?

1/3 des emplois Bretons sont issus de l'agriculture et de l'agro-alimentaire, nous réclamons pour eux, le droit à la justice et à la dignité. Pour endiguer le chômage et l'exode de nos jeunes diplômés nous réclamons le droit de notre peuple à défendre ses intérêts ! Notre économie est fragilisée par la mondialisation mais aussi par une fiscalité agressive et une administration au service exclusif d'une république parisienne. Notre agriculture et notre agroalimentaire se trouvent entre les mains de prédateurs peu scrupuleux, nous devons rapidement mettre fin à ce scandale en réorientant nos systèmes de productions, de transformations et de distributions vers plus de qualité afin que les richesses produites servent enfin l'intérêt des producteurs et le développement économique de la Bretagne. A l'instar de la Catalogne, de l'Ecosse et de bien d'autres pays en Europe et dans le monde... nous souhaitons créer notre propre gouvernance afin de défendre nos producteurs et notre économie en donnant un avenir à nos enfants.

Les partis français ont depuis des décennies ½uvré contre nos intérêts en trahissant leur parole et nous constatons que cette triste France n'est pas réformable. Les ''républicains'' de droite, de gauche et des extrêmes sont ouvertement anti-Bretons et ruinent nos espoirs, il est donc de notre devoir de ne plus voter pour ces jacobins d'un autre âge ! Ce régime est pervers, prédateur, dispendieux, méprisant et corrompu, le problème de la France ce n'est pas l'immigration ou l'Europe mais bien sa structure étatique monstrueuse qui est en train de mourir d'apoplexie ! En accord avec le Droit international (article 1 de la charte de l'ONU et CIJ), il nous appartient de choisir, par nous-mêmes et librement, notre avenir, notre degré d'indépendance et d'interdépendances dans une Europe fédérale et solidaire ; si comme nous, vous voulez que ça change, rejoignez-nous et aux prochaines élections, votez pour la liste ''Notre Chance : l'indépendance'' soutenue par le Parti Breton.

Hervé Le Quéré

Pour Notre Chance, l'Indépendance.

Bertrand Deleon

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 1 commentaires
donbzh
2015-10-02 21:07:17
Point de vue très intéressant
Il est important pour l'avenir de l'agriculture bretonne et de l'agro-alimentaire d'en connaitre un peu de l'histoire...
Sans cela, on ne peut en comprendre les enjeux, les réussites, aussi bien qu'envisager de nouvelles orientations pour sortir des crises à répétition que ce secteur économique subit...
Une meilleure représentativité des Bretons entrainerait une plus grande capacité pour l'agriculture Bretonne à être entendue aux différents niveaux politiques (Bretagne , Europe...) et de pouvoir influer de façon plus direct sur son avenir...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.