Adieu Brigitte Maillard

-- Disparitions --

Papier de Spered Gouez / L'esprit sauvage
Porte-parole: Marie-Josée Christien

Publié le 17/08/21 11:08 -- mis à jour le 17/08/21 11:08
53249_1.jpg
Brigitte Maillard en 2019

Le nom de Brigitte Maillard n'est pas inconnu aux lecteurs et abonnés d'ABP. Elle a longtemps tenu ici même une chronique de poésie et a régulièrement publié des articles sur les livres qu'elle aimait.

Brigitte Maillard est décédée le 14 août à Quimper, d'un cancer virulent auquel il n'a pu être trouvé de thérapie efficace.

Poète, écrivain, chanteuse, membre de la Sacem et de la Société des Gens De lettres, elle avait choisi de venir vivre à Loctudy, d'abord pour de longs séjours il y a une dizaine d'années, puis définitivement, après une carrière dans la protection sociale de l'enfance. Elle avait trouvé de nouvelles forces au contact du littoral bigouden et surtout de la poésie et a pu ainsi reculer l'échéance fatale.

A son installation à Loctudy en 2015, se consacrant à l'écriture depuis 2004, elle avait rapidement pris contact avec les poètes et écrivains bretons. Elle avait confié des textes à la revue Spered Gouez / l'esprit sauvage dès 2013. C'est ainsi que nous avons lié une véritable amitié. J'aimais sa personnalité discrète mais affirmée et solaire, son intégrité et son indépendance, son tempérament généreux.

Brigitte s'est vite révélée de la famille des passeurs de poésie et a été très active dans le pays bigouden. Elle a été à l'initiative de plusieurs événements : le festival "Eclats de Vers" au LAC, le salon "Des livres sous les albizias" avec l'Office du Tourisme de Loctudy et a présidé le concours de poésie du Salon bigouden du livre dont elle était un élément moteur.

Elle aimait la lecture publique et avait donné plusieurs récitals à l'invitation des "Rendez-vous de Max" à Quimper. Elle avait fondé "Monde en poésie", "Pour que vivent la poésie le monde et les mots pour le dire" en 2008, site devenu maison d'édition en 2015 où elle publia notamment René Le Corre et Christian Saint-Paul.

Elle a aussi collaboré avec les artistes Serge Marzin et Denise Pelletier. Elle était également une photographe inspirée.

Il nous reste ses livres aux titres évocateurs de son parcours : La simple évidence de la beauté (Ed. Atlantica, 2011, nouvelle édition augmentée Monde en poésie, 2019) - Soleil vivant soleil (préface de Michel Cazenave, Librairie Galerie Racine, 2014) - A l'éveil du jour (Monde en poésie, 2015) - L'au-delà du monde (Prix de poésie "Les Gourmets des Lettres", Librairie Galerie Racine, 2017) - Il y a un chemin (Prix Jeanne-Marvig,Librairie Galerie Racine, 2019).

Son dernier livre, Le Mystère des choses inexplicables (Monde en poésie) est paru cette année en février.

De ce livre, le poète et critique littéraire Pierre Tanguy écrit : "Dans la fidélité à ses précédents recueils, Brigitte Maillard nous dit que 'la vie n’est belle que si tu la désires'. Ce désir elle le porte au plus haut point, elle dont le cancer 'enserre' le quotidien (expérience relatée en 2015 dans son livre A l’éveil du jour). Dans ces conditions, la poésie est pour elle 'une main tendue' et peut même devenir 'le doux chant de nos entrailles'. Car si l’impact de ' la maladie est bien là', il n’empêche pas le sursaut car 'nous sommes les premiers chevaliers de nos âmes'. (extrait d'un article à paraître dans la revue "Spered Gouez / l'esprit sauvage" n°27)

"Voilà, j'arrive aux portes de la vie, l'unique, la grande, la volontaire. Le temps a disparu, l'oubli est en grand nombre. je ne saurais jamais d'où je viens, mais je suis là, en mode solo. Prête à crier misère et gloire. Quel monde ! Je vais plonger, j'entre dans la matière au regard d'acier." extrait de Le Mystère des choses inexplicables.

Un dernier hommage sera rendu à Brigitte au crématorium de Quimper ( 15 Allée Meilh Stang Vihan) vendredi 20 août à 15H30 précises.

Nos meilleures pensées vont à Patrick, son compagnon.

Messages de condoléances et de sympathie, témoignages sont ici bienvenus (dans "Commentaires").

Pour en savoir plus :

Brigitte Maillard sur Wikipédia

Brigitte Maillard sur le Printemps des poètes

"Le Mystère des choses inexplicables" présenté par l'association des amis de la baie d'Audierne

Une promenade en poésie avec Brigitte Maillard avec Pluton Magazine

Brigitte Maillard sur Lettres Capitales

Brigitte Maillard avait publié 125 articles sur la poésie et les poètes sur ABP à retrouver ici

Voir aussi :
mailbox imprimer
poète et critique, responsable de rédaction de la revue Spered Gouez/L'esprit sauvage.
Vos 13 commentaires
Serge Marzin
Mardi 17 août 2021

Un très bel hommage rendu, je souhaite à Brigitte un très bon accueil sur l'autre rive.

Guy Allix
Mercredi 18 août 2021

Le peu que je connaisse de Brigitte, quelques rencontres, quelques mots échangés, ses poèmes, son combat contre la maladie et pour la poésie... tout cela m'a confirmé qu'elle était - J'ose dire "qu'elle est" - une âme vraie et forte, une belle personne, qui restera en nous et nous donnera force, courage et bonheur par la présence des mots qu'elle nous a légués à jamais. Merci Brigitte

Jean Lavoué
Mercredi 18 août 2021

Merci à toi, chère Brigitte, pour la générosité avec laquelle tu as su transmettre l'âme de la poésie, avec cette force spirituelle courageuse et libre qui te caractérise si bien !

Jeanine Gueran
Mercredi 18 août 2021

Merci Brigitte d’être de ces âmes de lumière qui éclairent la vie de ceux qui ont eu comme moi le bonheur de te rencontrer.

Lucile Avril
Mercredi 18 août 2021

Je ne vous ai connue et lue qu'au travers du blog " Phytospiritualité ", maintenant je vous ai aussi écoutée ,
et vue , souriante et lumineuse
c'est un peu tard, cependant j'ai découvert ainsi combien vous aviez été vivante
et le resterez dans le coeur et les pensées de vos aimants.

Michel Philippo
Mercredi 18 août 2021

J'avais reçu Brigitte Maillard dans l'émission Page blanche en décembre 2017. Une rencontre humaine vraie et généreuse qui m'a profondément marque.
"En ces temps presque douloureux pour notre monde, La Poésie, comme tu le dis et le ressens si bien, est un lien des plus assuré (sourire)". Tels sont les mots que Brigitte m'adressait il y a quelques mois et qui accompagnaient son dernier ouvrage "Le Mystère des choses inexplicables". Sa voix comptait et son regard va nous manquer. En hommage à Brigitte, ce vendredi 20 août à 17h00 a été programmée une rediffusion de l'émission du 15 décembre 2017 sur Bretagne 5 - 1593kHz / (voir le site)

Chantal DUFIEF
Jeudi 19 août 2021

Nous avions reçu Brigitte à la Librairie Quand les Livres s'ouvrent à Lorient. Quel éclat, quelle énergie de cette très belle poétesse dont nous sommes comblés. Puisse t-elle avec cette douceur qui la caractérise être accueillie dans cette autre Demeure où la musicalité des mots crée une partition céleste.

Ghislaine Le Du
Vendredi 20 août 2021

De nombreux lecteurs de la mediatheque dr Quimper ont eu la chance d'écouter ta voix musicale nous raconter la beauté du monde, les arbres, nous lire des poèmes. Nous avons partagé de nombreux moments, évoqué la nature, la poésie, l'amour, la mort, la maladie. Nous avons aussi beaucoup ri ensemble. C'était un honneur de te connaitre Brigitte.

Patricia LE BOULCH-RIO
Vendredi 20 août 2021

J’ai eu le grand bonheur de rencontrer Brigitte, à l’Espace Paroles et Solidaire dans le cadre du Festival Interceltique 2016, à Lorient.
Elle était invitée à la rencontre littéraire : « Arts, poésie et projets solidaires ».
Depuis, nous échangions sur notre passion commune : la poésie ! Nous explorions les voies du Poème, les voix du Poème : Brigitte le faisait avec une très grande élégance !
Merci à Marie-Josée pour ce bel hommage.
Les membres de l’Association « Les Flâneurs, Compagnons en Poésie » s’associent à moi pour exprimer notre reconnaissance à l’humanité de Brigitte, à son travail, à ses engagements pour les valeurs de partage et de transmission de la poésie.

Denise Pelletier
Vendredi 20 août 2021

Je n'arrive pas à tourner cette page, tu es partie trop vite. Je relis nos messages trop courts, je regarde de loin nos livres à quatre mains, je ne sais plus comment te parler. Je suis encore au jardin, l'éveil du jour au creux de mes mains. Mes fleurs ne sont plus fleurs, seuls les oiseaux sont là, leurs murmures me parlent de toi. Je veille, j'attends.

Françoise Sérandour
Dimanche 22 août 2021

A Toi chère Brigitte Maillard
A Toi qui m'as souhaité "Bonne route" et qui avais trouvé "le Chemin"...
Tristesse dans nos cœurs.
Notre esprit est en manque, Brigitte, puisque tu nous as quittés. Pourtant , tu vis en nous et dans le ciel étoilé,
Lumière encor et toujours.
Sur le chemin de traverse
des éclats de soleil -
Pour toi, c’est une vérité retrouvée
au champ de lumière
dans le silence plein
qui fonde la certitude.
Françoise Sérandour, 22 août 2021.

Anne-Yvonne Pasquier
Lundi 23 août 2021

À Brigitte Maillard
Tu as quitté le monde visible. Sœur d’armes, nous combattions depuis très longtemps la nuit d’effroi qui englace l’âme et enserre le cœur.
Souriante et ouverte aux autres, tu avais laissé au bord du chemin ton ego comme nous toutes et nous tous blessés au plus profond de notre moi. Nous parlions avec pudeur de certains de nos semblables restés sur la planète des biens portants, incapables d’imaginer le gouffre de la souffrance implacable liée à la maladie cancéreuse. Les pensées enfermées à double tour. Sourire et avancer, le courage sous nos semelles d’espérance.
À toujours, amie poète.
Anne-Yvonne

Eve Lerner
Samedi 28 août 2021

De et Pour Brigitte Maillard
La chambre scellée
laisse passer les oiseaux
ainsi l’extérieur s’invite encore en moi.
L’absence d’horizon
ouvre toutes les perspectives
un coin de nuage figure l’univers.
Fenêtres closes, je vois le monde, sa splendeur
et celui que l’homme en son horreur
fait virer à sa perte.
C’est de là qu’au sortir des tempêtes
après le ravage du ciel et des flots
dans le calme de la nuit finissante
et le flou du matin qui frissonne
des cicatrices miraculeuses couvrent mon corps
la faculté d’oubli si fertile.
C’est ainsi que parfois, je sais
réduire le mensonge et pour un bref moment
recoudre le ciel et la terre.
Un œil lavé, un corps léger, un sang neuf et clair
de cette brèche s’élèvent
de nouvelles musiques
Sans partition, sans métronome
une coulée de mots s’écrit seule à plein flot
à la fois source, chute et envol.
Eve Lerner

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.