Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Action Stop-Epr à Rennes ce samedi 21 avril, veille d'élection
EPR - Le nucléaire tue l’avenir ! Rennes - Le 21 avril 2007, à 11h, des militants du Collectif Stop-EPR organisateur de la manifestation du 17 mars à Rennes, qui avait rassemblé 40 000 personnes, ont déployé en centre ville une banderole géante de 10 m x 15 m «
François Paillard pour Greenpeace-Rennes le 21/04/07 17:10

EPR - Le nucléaire tue l’avenir !

Rennes - Le 21 avril 2007, à 11h, des militants du Collectif Stop-EPR organisateur de la manifestation du 17 mars à Rennes, qui avait rassemblé 40 000 personnes, ont déployé en centre ville une banderole géante de 10 m x 15 m « EPR - Le nucléaire tue l’avenir ».

A la veille du premier tour des élections présidentielles, ils entendent dénoncer le déni de démocratie que représente la construction du nouveau réacteur nucléaire EPR à Flamanville et la nouvelle ligne à Très Haute Tension censée traverser les départements de la Manche, de la Mayenne et de l’Ille-et-Vilaine.

Tous les gouvernements depuis 2002 ont véritablement miné le débat public sur la politique énergétique et l’EPR, démontrant ainsi le peu de cas qu’ils accordaient à l’expression des citoyens et à la « transparence » sur le nucléaire. - Le 3 juillet 2002, Jean-Pierre RAFFARIN, Premier Ministre, déclarait : "Dans le domaine de l'énergie, un grand débat public sera ouvert et suivi d'un projet de loi d'orientation qui consacrera une place reconnue pour l'énergie nucléaire." - Après 5 débats de « spécialistes », et 3 rapporteurs divisés sur l’opportunité de l’EPR, Nicole Fontaine concluait en 2005 à la nécessité de construire un démonstrateur. Le 13 juillet 2005, la loi présentée par Nicolas Sarkozy, ministre d’État, ministre de l’Économie, des finances et de l’industrie, ira beaucoup plus loin en décidant non seulement d’un nouveau réacteur EPR, mais aussi de la relance d’un nouveau programme nucléaire !!! - Le 11 avril 2007, alors que la question de la construction du réacteur EPR est fortement débattue par les candidats à la présidence de la république, c'est un gouvernement en fin de règne et décrédibilisé qui tente de court-circuiter le débat en publiant à la sauvette le décret de création de l'EPR.

L’EPR, un projet inutile, coûteux et dangereux : - Inutile : la France est excédentaire en production d’électricité en base (9 réacteurs sur 58 pour l’exportation), - Inutile : la construction d’un EPR à Flamanville ne résout en rien les problèmes de consommation et de réseau de transport électrique en Bretagne et Pays de la Loire. Elle impose de plus la réalisation d’une nouvelle ligne THT d’au moins 150 km (400 à 600 pylônes) avec tous les problèmes environnementaux et sanitaires qui en découlent ! - Coûteux : 3,3 milliards d’euros prévus au détriment du développement des énergies renouvelables et des économies d’énergie (*). - Dangereux : Les risques sont les mêmes que les réacteurs actuels : déchets nucléaires, risque d'accident, risque terroriste, prolifération... (**)

(*) Etude du Réseau sortir du nucléaire "Un courant alternatif pour le Grand Ouest" (**) Le dossier noir de l'EPR Ces documents sont disponibles sur le site du Réseau Sortir du nucléaire (voir le site)

Collectif Stop-EPR Rennes

Document PDF 6733_1.pdf . Source :
Cet article a fait l'objet de 1930 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons