A paraître pour le Festival du livre de Carhaix, le n°27 de la revue "Spered Gouez / l'esprit sauvage"

-- Littérature --

Présentation de livre de Spered Gouez / L'esprit sauvage
Porte-parole: Marie-Josée Christien

Publié le 20/10/21 17:29 -- mis à jour le 20/10/21 17:54
53698_1.jpg
Spered Gouez n°27 (Célébration de l'ennui)

La revue annuelle Spered Gouez / l’esprit sauvage est publiée par le Centre culturel breton Egin chaque année à l’occasion du Festival du livre de Carhaix. Créée en 1991 par Marie-Josée Christien, également responsable de rédaction, la revue est aujourd’hui trentenaire et fait partie des rares revues qui parviennent à maintenir leur parution en Bretagne. Le n°27 sur le thème "Célébration de l'ennui" sera présenté sur le stand des éditions Spered Gouez les 30 & 31 octobre au Festival du livre (Espace Glenmor-Centre de congrès).

Invitant à « prendre le temps de s’ennuyer », ce n°27 prend le contre-pied des injonctions de notre société frénétique qui « nous met en état de sollicitation permanente » et surcharge nos emplois du temps. Sur le thème « Célébration de l’ennui », 19 auteurs, dont quatre pour leur première publication dans la revue, réhabilitent le désoeuvrement salutaire qui « permet de rendre curieux, de développer l'imaginaire, la créativité, la connaissance de soi ». Marie-Josée Christien, extrait de la présentation du n°27.

Au sommaire :

Illustrations de couverture de Nina Gabrielyan

Edito : Vers l’extinction des feux ? par Marie-Josée Christien

Hommage à Brigitte Maillard (1954-2021)

Escale / Paouez : Nina Gabrielyan, poète et peintre russe (dossier de Louis Bertholom).

Avis de tempête / Taol Kurun : carte blanche à Mérédith Le Dez

Mémoire / Koun : Annaig Renault (1946-2012) par Nicole Laurent-Catrice

Points de vue : Il a neigé tant de silence de Gilles Baudry (Rougerie), lu par Marie-Josée Christien, Brigitte Maillard et Pierre Tanguy

Chroniques sauvages : Nuits d’encre et Revues d’ici… revues d’ailleurs par Marie-Josée Christien, Passages par Guy Allix, Vagabondages, notes de lecture de Patrice Perron, Lydia Padellec et Jacqueline Saint-Jean.

Armand Robin et la liste noire (dernière partie) par Jean Bescond

Tamm-Kreiz : Georges Cathalo et ses rencontres en poésie (dossier de Marie-Josée Christien).

Célébration de l’ennui : Gérard Le Gouic, Marie-Josée Christien, Guy Allix, Brigitte Maillard, Jean-Luc Le Cléac’h, Lydia Padellec, Chantal Couliou, Alain Brissiaud, Nelly Lecoq, Jean-Marc Gougeon, Michelle Labbé, Marie-Claude Bourjon, Morgan Riet, Antoine Leprette, Jacques Bonnefon, Myriam OH, Louis Bertholom, Sydney Simonneau, Ludovig Ar Rû (traduction en breton) et Patrice Perron.

Le numéro sera en vente au prix de 16 €.

En vente également sur le stand de Spered Gouez au festival du livre, les numéros précédents et les livres de la collection "Parcours" consacrés à Gérard Cléry, Jacqueline Saint-Jean et Marie-Josée Christien.

On y proposera aussi les derniers exemplaires du n°9/10 paru en 2001, avec une série de textes d'Anjela Duval, présentés et traduits en français spécialement pour Spered Gouez par feu Annaïg Renault (au prix de 10 € au lieu de 10 €).

Les éditions Spered Gouez accueilleront en signature sur le stand Marie-Josée Christien, Guy Allix, Gérard Cléry, Pierre Tanguy.

La revue et les ouvrages de la collection "Parcours" peuvent aussi s'acheter par correspondance (port en sus) ou en librairie.

Site de Spered Gouez

Document PDF 53698-sgn27bdc.pdf Bon de commande n°27. Source : Spered Gouez
Voir aussi :
mailbox imprimer
poète et critique, responsable de rédaction de la revue Spered Gouez/L'esprit sauvage.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.