Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
5èmes prix régionaux de l'avenir du Breton : la région récompense neuf lauréats
A l'initiative du conseil régional de Bretagne, l'organisation des "prix régionaux de l'avenir du breton" a été confiée à l'office de langue de bretonne. Ce prix récompense la réappropriation de la langue bretonne par les particuliers, les associations et les entreprises. Une initiative qui complète les actions déjà entreprises
pour ABP le 14/06/06 2:47

A l'initiative du conseil régional de Bretagne, l'organisation des "prix régionaux de l'avenir du breton" a été confiée à l'Office de Langue de Bretonne. Ce prix récompense la réappropriation de la langue bretonne par les particuliers, les associations et les entreprises. Une initiative qui complète les actions déjà menées par le conseil régional en matière de mise en valeur de la langue dans la vie courante.

Le jury, composé d'élus du conseil régional et de représentants de l'office de la langue bretonne a remis ce mardi au conseil régional, 3 prix dans chacune des 3 catégories (particuliers, associations et entreprises).

Dans la catégorie particuliers, qui récompense la pratique quotidienne du breton dans la vie familiale et professionnelle, c'est Katell Chantreau [photo2] qui a obtenu le premier prix. Originaire du Val de Marne, Katelle Chantreau a rejoint la Bretagne en 1995 pour la poursuite de ses études. Après son inscription en cours d'histoire de la Bretagne et de breton, elle se passionne pour la langue, jusqu'à l'obtention d'une maîtrise de breton. Outre l'usage familial du breton, elle oeuvre pour la diffusion de la langue notamment par le développement d'activités ludiques en breton à destination du jeune public.

Les autres lauréats sont Mickaël Bodlore, pour la création de sites internets en breton, et principalement le site "geobreizh.com" qui présente les données géographiques de la Bretagne en français et en breton, et Aurélie Le Brun, pour son apprentissage rapide de la langue : elle qui ne connaissait pas un mot de breton en septembre 2004, était capable de travailler en langue bretonne dès septembre 2005.

Dans la catégorie "associations", c'est le centre intercommunal d'action sociale du Cap Sizun [photo3] qui a reçu le premier prix. Le centre, qui gère trois établissements pour personnes âgées a mené une campagne de formation de son personnel à la langue bretonne. Cette action a permis de mettre en valeur les résidents en permettant des échanges en breton avec le personnel. Lors de la remise du prix, le public a apprécié que ces personnes soient associées à la notion d'avenir de la langue.

Le deuxième prix est revenu à l'association STUR qui s'attèle notamment au travers d'internet a développer l'usage de la langue bretonne dans les applications informatiques (dictionnaires en ligne, correcteurs d'orthographes). Un projet ambitieux est d'ailleurs à l'étude et devrait voir le jour en 2008 : un traducteur automatique. Le troisième prix a récompensé l'action de l'association SETU, une initiative des lycéens de Diwan de Carhaix. A la suite des cours d'audiovisuel, ils ont créé une association afin de monter des projets audiovisuels en breton. Trois courts métrages ont déjà été tournés.

Enfin, dans la catégorie "entreprises", le premier prix est revenu à la société "Alato SARL". Créée en septembre 2005 par Brieg Olivier et Owen Poho[photo4], cette société a mis en avant la langue bretonne non seulement sur ses produits et dans sa communication, mais aussi dans tous ses documents officiels : factures, devis sont intégralement traduits en breton.

Le deuxième prix a été attribué au supermarché Super U de Vern-sur-Seiche pour la mise en place d'un réel système de double affichage français-breton dans ses rayons. Le troisième prix, enfin, a récompensé France 3 Ouest pour l'émission "Te Ha Me" qui montre de jeunes brittophones au travers d'interviews. Un bon moyen de montrer que les jeunes aussi vivent le breton au quotidien et sont soucieux de son avenir.

A noter, la présence tout au long de la cérémonie du Bagad de Rennes. La ville renoue avec la tradition après une période sans Bagad. Même s'ils n'est pas présent au prochain festival interceltique de Lorient, on ne doute pas qu'on devrait l'entendre régulièrement.

JPT / ABP

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1552 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons