Troisième fête de la pomme à Saint-Gildas en Guisseny
Agenda de Bruno LE GRAS

Publié le 8/10/16 16:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 16/10/2016 à

À Guisseny, une tradition se met en place petit-à-petit comme un boeuf trace le sillon dans un champ.

C'est la troisième année que la jeune association locale des jardins de Saint-Gildas, petit hameau bucolique des hauteurs de Guisseny, belle commune du Pays Pagan au nord de Brest, organise sa fête de la pomme.

Cela est bien sûr une occasion de se retrouver entre voisins mais aussi d’accueillir plus largement tous ceux intéressés par cette démarche.

Il s'agit là à une échelle bien locale de participer à ce "non gaspillage" des ressources alimentaires, ici les pommes cueillies ou tombées de nos arbres ; en effet, plus que de les laisser pourrir au sol quoi de mieux que de les ramasser puis de les apporter à Saint Gildas où elles seront pressées devant vos yeux !

Et vous savez quoi ? Si vous apportez plus de cinquante kg de vos fruits préférés, vous repartirez avec autant de bouteilles de bon jus de pommes que vous le désirez pour 1,5 euros.

Et si vous n'avez pas de pommes, pas d'inquiétudes, il vous en coûtera 2 euros la bouteille.

En outre, c'est là aussi l'occasion d'une belle fête dans une Bretagne automnale ensoleillée sur le site de la Fest Bro Pagan.

Bruno LE GRAS

Document PDF 41049-affiche_fte_de_la_pomme_2016.pdf affiche fête de la pomme à Saint Gildas en Guisseny 2016. Source : liozh sant weltaz
Document PDF 41049-affiche_fte_de_la_pomme_2016.pdf affiche 2016 fête de la pomme à Saint Gildas. Source : liozh sant weltaz
Voir aussi :

mailbox
imprimer
correspondant ABP pour Paris et Brest
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.