Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
22 € d’amende pour un A breton !
Un jeune conducteur verbalisé pour avoir mis un A avec un drapeau breton à l'arrière de sa voiture.
Émile Granville pour Action Pays de Redon le 4/04/23 18:30

Je viens d’avoir le témoignage direct d’un étudiant redonnais qui s’est fait verbaliser par la gendarmerie mardi 4 avril 2023, à La Gacilly, pour avoir mis sur son véhicule un A avec en toile de fond le drapeau breton. Les gendarmes lui ont dit que le A devait être rouge sur fond blanc uniquement, sans référence régionaliste. Cela rappelle l’interdiction du BZH à l’arrière des voitures des années 1960.

Le jeune conducteur doit mettre le A 3 ans et 2 ans pour ceux qui ont suivi une conduite accompagnée. L’absence de A conduit à une amende de 35€ ou de 22€ lorsque le paiement intervient dans le délai de 3 jours. Comme la verbalisation du A breton a été de 22 €, cela équivaut à une amende correspondant à l’absence de A. Pourtant le A rouge était bien visible. La référence bretonne n’y changeait rien. Tout le monde peut se rendre compte avec un autocollant de ce type que le conducteur est un jeune conducteur.

N’y a-t-il pas des délinquants plus importants pour occuper la force publique ? Par exemple, des voleurs, des casseurs, des agresseurs en tout genre, des trafiquants de drogue, qui mériteraient quelques amendes, voire plus évidemment ? Résultat : les jeunes sont donc contraints à mettre leurs hermines dans la poche. C’est simplement ridicule. Une marque de bretonnité sur un A serait donc trop dangereux pour bien conduire sur la route ? Apparemment ! Le A en question, A pour apprenti, fait bien 150 mm de diamètre, il est rouge et il est donc nettement visible. Mettre quelques hermines en plus, n’est pas un acte de délinquance, ni même de rébellion. C’est tout simplement dire que l’on est de quelque part.

Emile Granville, le 4 avril 2023.

Voir aussi :
9  0  
Vos 2 commentaires
philippe renaud Le Vendredi 7 avril 2023 21:58
C'est ridicule, même si çà renvoi à des réglementations. Il faut contourner ces aberrations.
Un GHD ( en 44) pas au fronton de la Mairie ? S'il flotte dans un endroit fréquenté de l'espace public, on prend.
Un autocollant bleu 44 BZH à la place d'un logo pdl ? L'important est qu'il soit collé à l'arrière du véhicule.
Un bretonnisé pour les jeunes conducteurs ? Qu'ils apposent des autocollants B5 à coté du officiel.
Les formes d'insoumissions sont nombreuses, voire pas nécessaires, quand après étude des droits on s'aperçoit qu'on ne peut être verbalisé . Mais cela demande une certaine compétence et un engagement militant fort.
(1) 

J. Christ. Siou Le Samedi 8 avril 2023 03:05
Incroyable histoire, presque difficile à croire. La bêtise ne connait décidément aucune limite.
(1) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons