Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
2007 : Le Budget de la désillusion
"Un budget n'anticipant pas l'avenir, manquant d'audace, divisant les Bretons, bref le budget de la désillusion". Telle est l'appréciation que les élus UMP portent sur la session budgétaire qui vient de s'achever au Conseil Régional. "A mi-mandat, on est loin de la Bretagne Pour Tous que nous promettaient les socialistes
Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 13/02/07 17:14

"Un budget n'anticipant pas l'avenir, manquant d'audace, divisant les Bretons, bref le budget de la désillusion". Telle est l'appréciation que les élus UMP portent sur la session budgétaire qui vient de s'achever au Conseil Régional. "A mi-mandat, on est loin de la Bretagne Pour Tous que nous promettaient les socialistes il y a trois ans" commente Dominique de Legge, président du groupe.

Pour le groupe UMP, ce budget 2007, porte plus la marque des ambitions de l'Etat pour la Bretagne que celles de la Région pour sa population et ses acteurs. "Depuis le début de son mandat, Jean-Yves Le Drian n’a pas assez de mots pour fustiger l’Etat sur tous les sujets. Or, les seules nouveautés de son budget sont celles de l’Etat. Le Contrat de Projets 2007-2013, la ligne à grande vitesse, les pôles de compétitivité, la rénovation des logements dans les quartiers des villes bretonnes : tels sont les chantiers prioritaires de la mi-mandat. J'en félicite l'Etat, mais du côté de la Région c’est un peu court », déplore Dominique de Legge.

Et l'élu d'insister, «le grand stratège Jean-Yves Le Drian n'arrive plus à masquer son manque total d’anticipation sur les grands enjeux». Confrontée à de fortes mutations économiques et démographiques, la Bretagne est à la croisée des chemins. Des politiques nouvelles et audacieuses sont à inventer. « Pendant ce temps là, Jean-Yves Le Drian plus préoccupé par sa réélection que par l'avenir de la Bretagne, attend que les échéances passent, colloque, communique et ponctionne toujours plus les Bretons», poursuit le président du groupe UMP au Conseil régional.

Car, «en dépit des affirmations de la majorité, les Bretons paieront plus d’impôt en 2007», ajoute le conseiller régional, David Le Solliec. «Au mois d’octobre dernier notre assemblée a voté une hausse de la fiscalité pétrolière effective depuis le 1er janvier 2007 correspondant à 13 points d’impôt. 25 millions d'€uros de recettes fiscales supplémentaires cette année après avoir engrangé une cagnotte de 100 millions en trois ans. Ce n’est pas exactement ma conception d’une pause fiscale», ajoute de maire le Gourin en concluant que. Jean-Yves Le Drian est pris «en flagrant délit de dissimulation fiscale"

Chaque fois qu’un problème se pose, la majorité exhume des recettes du passé. Elle multiplie, à grands frais, les structures pour y placer ses amis, et ainsi paralyse l’institution régionale et oppose les Bretons entre eux. «Quand sa mission devrait être au contraire de les réunir, la majorité oppose les urbains aux ruraux, l’Etat à la Région, la Région aux collectivités locales, l’économie au social, l’agriculture à l’environnement, les chefs d'entreprise aux salariés.... Ce n’est pas notre conception d’une politique régionale audacieuse et imaginative et encore moins d'une Bretagne Pour Tous», conclut Dominique de Legge.

Cet article a fait l'objet de 1569 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons