Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
1ère édition à Paris du Kan ar Bobl "chants et musiques de Bretagne"
Demat d'an holl / Bonjour à tous Depuis trente ans que se déroulait le "Kan ar Bobl" en Bretagne, fondé en 1973 par le regretté Polig Monjarret sur le modèle du "fleac'h oil" de nos cousins irlandais, il était prévisible que la diaspora bretonne finisse par y jouer sa partie ! D'autant que de nombreux
Jacqueline Le Guen pour Kan ar Bold Ile-de-France le 28/02/04 14:19

Demat d'an holl / Bonjour à tous Depuis trente ans que se déroulait le "Kan ar Bobl" en Bretagne, fondé en 1973 par le regretté Polig Monjarret sur le modèle du "fleac'h oil" de nos cousins irlandais, il était prévisible que la diaspora bretonne finisse par y jouer sa partie ! D'autant que de nombreux lauréats du "Kan ar Bobl" de Bretagne en furent issus. En catégorie "Chant traditionnel", notons par exemple, pour le répertoire de Basse Bretagne : Thierry Rouaud et Jean-Louis Billard en 1991, et pour celui de Haute Bretagne Jacqueline Le Guen et ses commères des «Mangeouses d‚Oreilles» (ex Debrerezed Skouarn) en 1977-78-79-81. Eh bien oui, le samedi 6 mars 2004, à la Mission bretonne/Ti ar Vretoned, se dérouleront les premières éliminatoires de la région parisienne, à la fois „joute musicale‰ et rencontre de tous les acteurs franciliens oeuvrant au rayonnement des chants et musiques de Bretagne. A l'origine organisé le Lundi de Pâques par le Festival Interceltique de Lorient, puis, depuis 1995, par une association autonome, ce concours de chant et de musique populaire se déroule sous forme de rencontres par pays, jouant le rôle d'éliminatoires, dans une vingtaine de communes des cinq départements bretons. La finale se tient durant deux jours à Pontivy au début du printemps, et réunit environ 600 concurrents sélectionnés à partir de plus de 3 000 candidats initiaux. En 2004, pour sa 31ème édition, ce concours - véritable chaudron magique d'où sont sortis nombre d'artistes de la scène culturelle bretonne actuelle - fera une nouvelle fois preuve de sa vigueur, en particulier par la vitalité affichée par les jeunes générations de participants et par la crétion de nouvelles rencontres à St Laurent-sur- Oust (56) au coeur d'un terroir qui a su garder vivant son patrimoine chanté et conté, à Fougères (35), et pour la première fois à Paris, où résident de nombreux chanteurs etmusiciens. A noter aussi de nouveaux concours notamment autour de la harpe, qui fête cette année le 50 ème anniversaire de sa renaissance. Outre la Mairie de Pontivy, le concours est notamment soutenu par le Conseil Régional et le Conseil Général du Morbihan, la société «Paysan Breton», le journal «Armor Magazine» et son supplément diasporique "Horizons Bretons". L‚esprit du concours : Le Kan ar Bobl entend être un lien de fraternité pour tous ceux qui ont choisi la culture bretonne pour s‚exprimer. Il doit contribuer à la transmission du patrimoine oral de Bretagne, être un pont entre les anciens « passeurs de mémoire » et les jeunes générations. Mais, le Kan ar Bobl doit aussi susciter l‚envie d‚innover en s‚inspirant du riche patrimoine oral et musical que possède la Bretagne. Depuis sa création, le kan ar Bobl se veut l'expression d'une culture bretonne vivante et dynamique. Les participants au 1er Kan ar Bobl à Paris : Pour cette rencontre du 6 mars prochain, le comité Kan ar Bobl Ile de France a déjà enregistré 25 inscriptions dans les catégories suivantes: · Conte: en breton, gallo ou français · Chant traditionnel à écouter: en breton, gallo, français · Création: ?uvre musicale ou poétique inédite, composée récemment · Chant traditionnel à danser: en breton, gallo, français · Instrument solo · Duos instrumentaux · Groupes musicaux Loin de se limiter au patrimoine traditionnel, le concours met en lumière la créativité bretonne dans les différents styles musicaux et registres linguistiques. L'organisation en Ile-de-France : La vitalité et la qualité de la musique bretonne en émigration, et en particulier en région parisienne, sont parfois sous-estimées en Bretagne, souvent plus par ignorance que par malignité. Entre les bagadoù, les chanteurs de basse et de haute Bretagne, les instrumentistes et les groupes, et quoique bien moins nombreux, les conteurs, ce n'est pas la ressource qui manque. Encore faut-il faire fructifier ce capital... Le "Kan ar Bobl" d'Ile de France aura donc lieu le samedi 6 mars de 13h à 20h à la Mission bretonne/Ti ar Vretoned, 22 rue Delambre à Paris, dans le quartier emblématique de Montparnasse - . La rencontre Kan ar Bobl de Paris est organisée par un Comité composé des représentants des pôles franciliens intéressés (Kendalc'h-IdF, la Fédération des Bretons de Paris, la Mission Bretonne/Ti ar Vretoned) avec le soutien de l'Organisation des Bretons de l‚Extérieur et d'Horizons Bretons, de la Coop Breizh Paris et du serveur culturel breton Gwalarn.org grâce auquel il bénéficie d'un site Internet : (voir le site) (actualisé régulièrement). On peut y laisser un message à l'adresse : kanarbobl-idf [at] gwalarn.org Pour tous renseignements, on peut également téléphoner aux numéros suivants : · Coop Breizh, tél 01 43 20 84 60 (jusque 19h) · Mission Bretonne/Ti ar Vretoned : 01 43 35 26 41 (après 19h) Le concours est ouvert au public (PAF 5 Euros) DE LA MUSIQUE POUR LES OREILLES ET POUR LES PIEDS, A ECOUTER ET A DANSER. VENEZ NOMBREUX ! --- KAN AR BOBL IDF - (voir le site) Tradition & modernité des chants & musiques de Bretagne

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons