Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- dossier -
1er-26 mars 2004 : Le procès de onze Bretons à Paris (3/3)

1er-26 mars 2004 : Le procès de onze Bretons à Paris (3/3) Le procès des membres supposés de l'ARB (Armée révolutionnaire bretonne) accusés d'attentats et tentatives d'attentats de 1993 à 2000 aura lieu à partir du 1er mars 2004, et jusqu'au 26 mars au plus tard, devant la cour d'assises spéciale de Paris, présidée par le juge Alain Verleene. Onze Bretons sont impliqués dans ce dossier. Dernière partie : Ambiguïté ...

pour ABP le 8/01/04 9:31

1er-26 mars 2004 : Le procès de onze Bretons à Paris (3/3)

Le procès des membres supposés de l'ARB (Armée révolutionnaire bretonne) accusés d'attentats et tentatives d'attentats de 1993 à 2000 aura lieu à partir du 1er mars 2004, et jusqu'au 26 mars au plus tard, devant la cour d'assises spéciale de Paris, présidée par le juge Alain Verleene. Onze Bretons sont impliqués dans ce dossier.

Dernière partie : Ambiguïté ...

Exemple type de cette ambiguïté : l’un des six militants bretons encore emprisonnés a été mis en examen pour complicité dans l’affaire de Plévin. Il a ensuite été officiellement remis en liberté dans le cadre de ce dossier.

Mais dans l’intervalle, il avait été accusé de cinq attentats ou tentatives effectués par l'ARB entre 1996 et 1999 en Bretagne, sans aucun dégât grave ni aucune victime. Et c’est uniquement pour cela qu’il est maintenu en détention, alors que d’autres inculpés accusés de faits semblables, voire même plus nombreux, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Le procès de mars 2004 portera donc sur 13 des 40 attentats et tentatives attribués à l’ARB, dont ceux de Pornic, Rennes et Quévert. Il aura lieu devant la cour d’assises spéciale. C’est-à-dire que les jurés entourant les magistrats officiels ne seront pas des citoyens ordinaires, mais d’autres magistrats choisis directement par le président de la cour d’assise.

Onze Bretons sont mis en examen dans ce dossier (dont neuf pris en charge par Skoazell Vreizh), dont les six encore détenus. Les autres ont retrouvé une liberté sous contrôle judiciaire après une détention provisoire allant de quelques semaines à plus de deux ans.

Les onze mis en examen

Cinq ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire après une détention provisoire : Solenn Georgeault (plus de deux mois de détention provisoire), Philippe Jaumouillé (cinq mois et demi), Pascal Scattolin (cinq mois et demi), Yann S. (un mois), Arno Vannier (deux ans et demi).

Six sont maintenus en détention depuis leur arrestation : Jérôme Bouthier (deux ans et trois mois de prison au 1er décembre 2003), Kristian Georgeault, Paskal Laizé, Stéphane Philippe, Gaël Roblin, (trois ans et huit mois), Alain Solé (quatre ans et deux mois).

Paru dans Kannadig N°25 (décembre 2003-janvier 2004)

Reproduit avec l'aimable autorisation de Skoazell Vreizh / Secours Breton

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 8 ?