Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
10 000 fêtards à l'Apéro Géant : Nantes jusqu'au bout de la nuit
Encore plus forts que les Brestois (8.000), la raclée pour les Rennais (5.000) ! Les Nantais sont bien les champions de Bretagne de l'Apéro Géant : 10.000 participants, le 12 mai, au plus fort de la nuit sur la place Royale noire de monde et ivre de bonheur. Facebook a encore frappé. Ambiance bon enfant, sous l'oeil vigilant des forces de l'ordre. Bilan moins reluisant de ce rendez-vous festif : 93 jeunes secourus, 57 hospitalisations, une trentaine de gardes à vue. La mort a aussi frappé un jeune Vendéen qui, sous l'emprise de l'alcool (2,4 g/l), a fait une chute de cinq mètres entraînant des blessures fatales au crâne et au thorax.
Ronan Le Flécher pour ABP le 13/05/10 8:55

Encore plus forts que les Brestois (8.000), la raclée pour les Rennais (5.000) ! Les Nantais sont vraiment les champions de Bretagne des Apéros Géants : place Royale et en centre ville, de neuf à dix mille personnes ont participé ce 12 mai, dans la nuit du mardi au mercredi, au rendez-vous lancé sur Internet. Après la fête, un jeune Vendéen s'est mortellement blessé suite à une chute de cinq mètres.

Géant ! Sans doute piqués au vif après avoir été dépossédés de leur record du 10 novembre par les Rennais puis les Brestois, les Nantais s'étaient mis en tête de faire encore mieux. Et ils l'ont fait ! La veille du week-end de l'Ascension, 10.000 participants, selon le comptage de la préfecture, se sont massées en plein coeur de la cité des ducs de Bretagne. Les réseaux sociaux Facebook et Twitter ont encore frappé, ma doue !

Chaleur, convivialité et alcool étaient au rendez-vous breton. Chaque bande d’amis y allait de sa boisson favorite : bières, vins, mélanges maison, plus rarement jus de fruit. Un verre en plastique, une cannette ou une bouteille à la main. Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse... 93 jeunes ont été pris en charge par les 78 sapeurs-pompiers ou les 47 secouristes. 57 d'entre eux ont dû être transportés en urgence au CHU et aux Nouvelles Cliniques Nantaises.

La place Royale noire de monde et ivre de bonheur

À l'image de la fontaine couronnée de fleurs, avec un jeune homme nu perché sur la statue, et des danses improvisées, l'ambiance est restée bon enfant sous l'oeil vigilant des forces de l'ordre (370 policiers et gendarmes). Vers 2 heures du matin, 3.500 personnes étaient encore rassemblées place Royale, place du Commerce et dans les rues adjacentes, selon des sources préfectorales.

Un fonctionnaire de police a été légèrement blessé. "Pas de dégradations majeures en ville", note la préfecture qui avait pris les devants la semaine passée ( lire la dépêche ABP sur l'avertissement lancé par le préfet : ( voir l'article ) ). Une trentaine de personnes ont tout de même été placées en garde à vue à l'hôtel de police pour trafic de stupéfiants, dégradations, vols, ivresses manifestes ou violences.

Le drame et les questions après la fête

L'apéritif était terminé. Vers 3 heures du matin, un jeune homme s'est fracassé le crâne en voulant glisser sur la rampe de l'escalier d'un pont. Emmené aux urgences, ce pompier volontaire a succombé jeudi matin à ses graves blessures au crâne et au thorax. Il avait 2,4 g/l d'alcool dans le sang.

L’événement s’est achevé aux alentours de 4 heures 30. Les derniers fêtards ont croisé les équipes nettoyage de Nantes à pied d'oeuvre du petit matin, et jusqu’à 10 heures. "On est au delà d'un coût de 100.000 euros", a annoncé dans le JT de jeudi soir de France 3 Ouest le préfet de la région PDL Jean Daubigny qui n'a pas eu de mots assez durs pour dénoncer le comportement des organisateurs, l'anonymat de Facebook.

Montpellier bat Nantes

Mercredi soir, Montpellier organisait son premier apéro géant. "Les Bretons auront-ils fait mieux que les Sudistes ?", s'interrogeait le quotidien Midi Libre. Suspense ! Et bien, Montpellier a battu Nantes. Selon la préfecture de l'Hérault, deux heures après le début de la manifestation, de 10 000 à 12 000 personnes festoyaient esplanade de l'Europe, face à l'Hôtel de Région, aux sons d'une fanfare. La pluie battante survenue une demi-heure plus tard a abrégé la rencontre qui s'est soldée par 29 prises en charge, dont dix hospitalisations, mais aucun coma éthylique.

À Montpellier le record de France de l'apéro géant, en attendant le rendez-vous du 23 mai à Paris, sous la Tour Eiffel, du moins s'il a lieu. À Toulouse, le maire Pierre Cohen a officiellement demandé au préfet de Haute-Garonne d'interdire celui prévu en juin, place du Capitole.

Quimper et Morlaix : non aux apéros géants

Revenons chez les Bretons : Quimper n'est plus dans la course. L'organisateur de 23 ans s'est vu opposer hier une fin de non-recevoir du maire Bernard Poignant et de représentants de l'État pour monter un apéro géant le 29 mai sur la place Saint-Corentin, dans la capitale cornouaillaise.

Même refrain à Morlaix où un apéro géant fin mai était dans l'air. "Suite à la convocation chez la police national, l'apéro géant de morlaix est annulé toute personne qui se rendera à cet évenement sera controlé par la police & payera les dégats", annonce la page Facebook (ndlr : avec les fautes d'orthographe en prime). Ce n'est pas du goût de tous les internautes : "Mais ils sont passés où les Morlaisiens !! on est des Bretons, non ? !"

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 6561 lectures.
Vos 6 commentaires
Fred Oblomov Le Mardi 31 août 2010 23:27
Tourner en rond, se filmer avec les portables tout en gueulant, c'est ça, faire la fête ? Bon enfant...surtout enfant !
(0) 

Prigent Michel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Incroyable performance de ces jeunes qui arrivent à se mobiliser par milliers pour...pour rien en fait su ce n'est "faire la teuf".
Certes, leur avenir est incertain, la paupérisation les touche plus que les anciens, consommer au bar n'est pas dans leurs moyens encore que je me souviens, il y a 2 ans, à Rennes, d'une place Ste Anne, Rue St Michel, place des Lices noire de monde aux terrasses des bars, alors qu'à coté se déroulait une manifestation pour la défense des emplois au tribunal-parlement (réforme Dati) et plus haut place Hoche une autre contre les mines antipersonnelles (nombreux stands, monticule de chaussures...que les passants traversaient en diagonale (c'est plus court) pour se rendre aux endroits festifs suscités.
Ce comportement "cigale", copié sur celui des anciens traduit-il l'inconscience, le fatalisme voire la démission des jeunes face aux lourds défis de l'avenir...ce n'est pourtant pas le moment.
En tout cas, il semble que la Révolution ne soit pas pour demain, et peut-être que ces jeunes sont tout simplement pragmatiques et n'espèrent plus rien de leurs élus "super-cigales", eux qui depuis 35 ans votent des budgets en déficit (plus de 50% en 2010).
Dans ces conditions, on peut se demander qui, des jeunes ou des politiques sont les plus cigales et inconscients.
(0) 

Julian Bonnet Le Mardi 31 août 2010 23:27
57 personnes au CHU, 1 mort, 100 000€ de dégâts payer par le contribuable. Pas de responsable et surtout aucun intérêt, même culturel, autre que de boire. Y a pas de quoi être fier !
(0) 

Bertrand Finel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il faut laisser la jeunesse s'amuser et s'exprimer... on est pas en Chine ou en Corée du nord !
Simplement, il faut noter la capacité de cette même jeunesse à se mobiliser rapidement via un média incontrôlé par l'état...
Imaginez un instant qu'un parti breton indépendant, parvienne à capter l'attention de cette même jeunesse qui est l'avenir de notre nation ?
(0) 

Pierre CAMARET Le Mardi 31 août 2010 23:27
Bertrand FINEL... la est la bonne question .Aucun parti Breton , aucune association bretonne n'ont reussi une mobilisation d'une telle ampleur . Comme le disait en son temps ce "demeure"de CHEVENEMENT ,on ne fait pas une reunification pour 4000 pelerins
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mardi 31 août 2010 23:27
Tout à fait Pierre Camaret !
Les « brasseurs » trop divers et trop concurrents du « produit Bretagne » en ont fait _et en font_ chacun de la petite bière, peu enivrante !
Il est tout à fait évident que le « produit Bretagne » n'est pas aussi attractif, stimulant, motivant que les promesses d'Al Kohol… Faites de rêveries et discours sans lendemains. Promesses d'un lourd sommeil « entre amis »…
Dans les bouges de l'état, trop de tenanciers Bretons, qu'ils soient danseuses, hôtes ou hôtesses, qui nous disent : Ev ur banne all ! Paotred ! Merc'hed ! Un all c'hoazh a-raok mont da gousket...Sioul !!!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons