Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
« Premier Débat public de « Bretons en Colère » : quelles perspectives pour la Bretagne ? »
« Premier Débat public de « Bretons en Colère » : quelles perspectives pour la Bretagne ? » Après 6 mois d’existence, le Bureau exécutif de l’association « Bretons en Colère » entendait faire un premier bilan avec ses membres et sympathisants afin de retirer de l’action entreprise de précieux
Jean Pierre Stephane pour Bretons en colère le 20/06/06 11:01

« Premier Débat public de « Bretons en Colère » : quelles perspectives pour la Bretagne ? »

Après 6 mois d’existence, le Bureau exécutif de l’association « Bretons en Colère » entendait faire un premier bilan avec ses membres et sympathisants afin de retirer de l’action entreprise de précieux enseignements.

C’est à Kemper (Quimper) que ce déjeuner s’est déroulé en présence d’une quarantaine d’invités ou trois thèmes majeurs ont été abordés. Premièrement un historique a été réalisé. Bretons en Colère a ainsi réalisé de nombreux tractages ( 21 000 tracts diffusés à ce jour) et actions de sensibilisation (marché de Quimper, Concarneau, action durant la fête de la Saint yves, déplacement à Lamballe, Locronan, Douarnenez, Guingamp, rencontre d’élus locaux, etc.). L’association annonce désormais 62 encartés fermes et un mouvement de sympathie s’étendant à 120 personnes se traduisant par des dons ou des contacts ponctuels. L’association compte désormais un comité léonard, cornouaillais, trégorrois, nantais, rennais et un en cours de création en pays vannetais. Après ce rappel bref mené par le secrétaire national, trois sujet ont été abordés.

Premièrement évoqué par le Président de l’association les abus de l’autorité publique en Bretagne, avec les travers que nous lui connaissons, étant principalement le fait des offices des diverses administrations. Plus que jamais la société civile bretonne est victime des pesanteurs d’un système lourd et peu efficace qui bride l’économie et le bien être social. Ne se contentant plus de simples protestations, l’association a fait savoir aux personnes présentes que désormais des actions seront menées contre les responsables de ces divers disfonctionnement, dans une optique de résistance populaire.

Ensuite évoqué, un tour d’horizon sur la réalité économique bretonne et sur ses fortes potentialités. Ce rappel mené par le jeune secrétaire national adjoint, Eric Rannou, a particulièrement interpellé l’assistance. L’association entendait faire connaître son désir ardent de voir la Bretagne développer ses propres stratégies économiques susceptibles de re-dynamiser le tissu breton.

Enfin, le Secrétaire National est à nouveau intervenu pour évoquer la question d’actualité que sont les logements sociaux et la question du devenir social breton, devenir placer sous le sceau de la continuité historique, de la tradition de solidarité bretonne. En outre, le secrétaire a énoncé ce qui sera au cœur de la stratégie de l’association en terme de communication : la « bretonnisation » sociale et économique de la Bretagne.

L’enthousiasme a été si réel que des encartements ont eu lieu immédiatement après les interventions. En outre une association d’étude sociale et culturelle bretonne a présenté ses travaux et proposer des cours de breton pour l’année professionnelle 2006-2007 aux personnes présentes.

Cette réunion fut donc une première rencontre, chaleureuse autour d’un repas au cochon traditionnel. L’association sera sur le terrain très prochainement avec la détermination qui sera désormais la sienne.

Pour le Bureau Exécutif de l’association « Bretons en Colère »,

Jean Pierre Stefan, Porte Parole

site : (voir le site)

Tel : 06.88.29.21.20

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons