[Lorient 2] Nos propositions pour l'île de Groix

-- Politique --

Communiqué de presse de Union Démocratique Bretonne / Unvaniezh Demokratel Breizh
Porte-parole: Nil Caouissin

Publié le 18/03/15 18:59 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

12/03/2015

Candidats aux élections départementales sur le canton de Lorient sud et Groix, nous voulons aujourd'hui vous faire connaitre plusieurs de nos engagements concernant les difficultés de l'île au sujet des liaisons maritimes et de la continuité territoriale.

Le premier engagement ne nous est pas spécifique, d'autres candidats le partagent. Les suivants montrent que nous abordons le sujet dans une vision globale, en explorant des pistes parfois négligées par d'autres.

Tout mettre en ½uvre pour modifier au plus vite les conditions de la dsp actuelle.

Nous nous engageons, si nous sommes élus au conseil départemental, à utiliser toutes les voies juridiques et politiques possibles pour remettre en cause les conditions de la DSP et ses conséquences tarifaires. Il en va de la justice territoriale et de l'avenir de Groix.

Faire adhérer le Morbihan au système Korrigo.

Korrigo est un système de billettique et d'abonnement mis en place par la Région Bretagne, le département des Cotes D'Armor et diverses intercommunalité dont Lorient agglomération. Le département du Morbihan n'y est pas adhérent. Pourtant, il y aurait là de quoi résoudre en partie les difficultés tarifaires. En effet, l'argumentaire de M. Goulard repose sur le fait que les Morbihannais (par exemple) ne peuvent avoir de tarifs préférentiels de par la loi.

Pourtant, on peut très bien imaginer que des élus réellement volontaires et combatifs contournent le problème. Il suffit de considérer par exemple qu'un enfant de Groisillon établi à Vannes ou à Kervignac non pas comme Morbihannais, mais comme abonné à un service de transport ( le TER, le car, le bus….), bénéficiant d'une réduction importante sur son deuxième abonnement (le bateau de Groix). Ce type d'accord entre réseau de transport est facilité par la carte unique Korrigo. Cette idée ne résout le problème de toutes les familles, et le premier engagement plus haut est plus important. Mais nous défendrons aussi cette deuxième option, car des élus imaginatifs peuvent ainsi apporter une solution pour les familles déjà abonnées à d'autres transports.

Fusionner les départements et la Région Bretagne

Dans notre programme, l'idée d'Assemblée de Bretagne répond à plusieurs enjeux, mais intéresse aussi Groix. L'idée première c'est de dire que commune, intercommunalité, département, région, État, Europe, cela fait beaucoup de niveaux de décisions, d'éparpillement des efforts, d'illisibilité des prises de décisions pour le citoyen, et qu'il convient de réduire ce nombre.

Cette idée est utile pour Groix. En effet, on a vu que le département n'est pas protecteur pour l'île. Quand on voit avec quelle efficacité la Région a su moderniser et gérer le TER, il est de l'intérêt des Groisillons que les liaisons maritime soit gérées par elle. Une loi actuellement en débat envisage ce transfert de compétence. Mais la partie législative est serrée, et la fusion des deux collectivités est une garantie qu'il n'y ait pas de retour en arrière.

Faire participer les usagers et les élus locaux aux décisions sur les liaisons maritimes

Autre engagement important pour nous, qui vaut pour plusieurs domaine de la vie quotidienne : favoriser la participation des citoyens à la prise de décision des élus. Pour les liaisons maritimes, nous proposons de nous inspirer des comités de lignes qui existent pour le train, en créant un comité de liaison, associant des abonnés, des élus de l'île, et les élus de la collectivité décisionnaire (aujourd'hui le département, demain la région ?). Une telle instance de concertation est nécessaire pour que toute évolution se fasse en comprenant les attentes et besoins de chacun.

Maintenir le bateau de 16H15

Enfin, nous nous engageons, si vous acceptez de nous élire le 22 mars, à ½uvrer pour le maintien du bateau de 16H15. Nous savons combien il est utile pour les îliens. La politique du département de faire payer plus pour avoir moins nuit à la qualité de vie.

Un service accessible, de l'imagination juridique, de la concertation organisée, voilà ce que nous vous proposons pour le vote du 22 mars. N'hésitez pas à posez toutes questions ou à suggérer tout complément sur ce contact yannsyz [at] yahoo.fr.

Laurence CHEVREL et Yann SYZ

Candidats de l'UDB (Union Démocratique Bretonne) et de la gauche bretonne.

(voir le site)

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.