Notre Chance, l’Indépendance : comment pouvait-on nous connaître ?

-- Politique --

Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014
Porte-parole: Bertrand Deleon

Publié le 7/12/15 22:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

- de nombreuses circulaires électorales manquantes (la moitié de nos candidats affirme n’avoir rien reçu). Les conséquences sont importantes : un exemple entre deux communes similaires voisines près de Vannes, nous avons obtenu trois fois moins de voix dans celle où aucune circulaire de campagne ne se trouvait dans les boîtes aux lettres ;

- des bureaux de vote non pourvus en bulletins : on nous a signalé un peu partout en Bretagne l’absence de nos bulletins. Près de Rennes, les bureaux de vote ne disposaient que de très peu de bulletins, épuisés à la mi-journée.

- L’équité des candidats : le CSA a validé comme normale la proportion de temps de parole sur les chaînes publiques à hauteur de 1,84 % pour Notre Chance, l’Indépendance - temps réparti entre les « 6 petits candidats », c’est-à-dire sans ceux qui ont monopolisé la « démocratie ».

Notre double victoire : l’indépendance est pour la première fois dans un si gros scrutin et tout le monde a parlé ainsi de Bretagne. Les partis franco-parisiens jouent encore les régionalistes jusqu’aux autonomistes.

La prochaine étape sera de faire comprendre l’énorme supercherie : ces formations qui ont pris de l’amplitude sur des malversations et différentes dérives affairistes confisquent la démocratie et soutiennent la machine France qui n’offre aucune perspective aux Bretons… Et même un chef de file PS, par ailleurs ministre de la Défense d’un Etat en guerre, arrive en tête des suffrages sans faire campagne…

La route est longue… les Bretons ont un train de retard sur les nations écossaise et catalane.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 2 commentaires
Pierre CAMARET
2015-12-08 06:43:24
Rien n' est definitif dans ce bas monde . Mais nous devons analyser et prendre des lecons .
Il faut changer cette mentalite d' assistes des Bretons . Si JYLD est elu c' est ( je pense ) en grande partie , a cause de cela . LEDRIAN not'maitre il est Ministre a Paris , il a des relations je pourrai lui tendre la main .Lamentable .
Merci a vous et votre equipe , pour votre courage .
(0) 
Yann Menez are
2015-12-11 12:07:27
De toute façon, à part Déléon qui est un peu connu dans le microcosme du monde politique breton, les autres sont des inconnus notoires : donc même avec des bulletins de vote cela n'aurait rien changé.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.