Expositions coloniales Paris, Rennes : une longue tradition française
Chronique de alan coraud

Publié le 17/10/22 12:06 -- mis à jour le 18/10/22 11:51
56194_3.jpg
Exposition le juif et la France Paris 1941

Avec des collègues de Bretagne Réunie, comme nous avions notre conseil d’administration à Rennes, nous en avons profité pour aller voir cette « fameuse » exposition « celtique ? » au musée de Bretagne.

Nous avons pu constater notre inexistence en tant que peuple. Cependant, nous sommes bien des indigènes de la République dans l’esprit des expositions universelles de Paris et d’ailleurs.

Nous ne correspondons pas au Français type. Un gros travail républicain reste encore à faire pour que notre assimilation soit totale et parfaite.

Contrairement à l’exposition « le juif et LA FRANCE » au palais Berlitz à Paris en 1941, nous ne sommes tout de même pas voués à l’élimination physique.

Un travail républicain de lobotomie est parfaitement pratiqué à partir des écoles sur nos cerveaux d’enfants.

Ce travail a été également réalisé sur les peuples indigènes en Afrique et ailleurs

Comme en témoigne, entre autres écrivains, Amadou Ampâthé Bâ, dans son livre mémoire « Amkoullel, l’enfant Peul » le crâne de petit mammifère porté par les enfants surpris à parler leur langue afin de les humilier nous renvoie au sabot des petits bretons.

Humilier et mépriser ceux et celles qui n’étaient pas assez Français, y compris dans les expositions universelles serait donc une constante française, même de nos jours ?

Si l’on en croit la création du Village Bamboula au Safari Parc en Pays de Retz devenu Planète Sauvage on peut répondre positivement. En 1994, des femmes, enfants et hommes ivoiriens sont amenés au parc dans un village de huttes reconstitué et les visiteurs peuvent les regarder vaquer à leurs occupations africaines entre les girafes et les singes. Les enfants sont retirés à leurs parents et le directeur se vante d’être allé lui-même sélectionner les individus dans la brousse.

Le soutien que l’État et ses réseaux lui a apporté face à ce scandale aide à comprendre le silence des médias à l’époque.

A la retraite, retiré dans ma commune de la Remaudière il a été choisi par les partis politiques français pour me battre aux élections, puisque j’étais maire.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Me revient alors en mémoire mon enfance en banlieue nantaise. Imaginez ce que moi le petit breton né en 1958, ayant donc subi des instituteurs et institutrices arrivant de l’Algérie ex-française, j’ai pu subir comme mesures vexatoires et punitions physiques, moi le fils de patriotes bretons soutenant logiquement le FLN et qui clamait haut et fort que les Bretons feraient comme les Algériens ?!

Donc, revenons à cette tradition française d’expositions qui sont faites pour mettre en évidence les pires clichés des peuples qui n’ont pas l’heur de plaire à nos maîtres car pas parfaitement intégrés et trop différents. Pour nous Bretons, nous sommes servis dans cette exposition !

Des ploucs, des collabos et des images de personnages repoussants voire ridicules.

Les trois illustrations qui sont jointes à cet article valent mieux que nos mots.

A travers les générations les mêmes manipulations idéologiques perdurent.

Finalement, la tradition fasciste en France depuis les années trente revient en force, nourrie du nationalisme suprémaciste d’un Maurice Barrès -1862-1923- qui était enseigné à Science Po jusque dans les années 1950 et qu’un « grand » journaliste Franz-Olivier Giesbert auteur de l'ouvrage intitulé Histoire intime de la Ve République – Le Sursaut, souhaiterait que l’on enseigne de nouveau.

La volonté de cette exposition était de nier notre identité celtique afin de faire de nous des « Français standards compatibles » allant dans le sens de leur volonté assimilationniste et suprémaciste.

Finalement, la violence de ces clichés dessert la cause « nationale » qu’ils comptaient défendre.

Décidément notre résilience bretonne en énerve plus d’un !

C’est bon signe, ils ont peur, nous sommes sereins.

Voir aussi :

4  2  
mailbox
imprimer
Ancien maire de la Remaudière en Pays du Vignoble Nantais Cofondateur de l'Office de Tourisme du Pays du Vignoble de Nantes Dirigeant-Gérant de société Animateur du réseau labellisé Vignerons-Artisans de Bretagne Auteur du livre "Sauvons le muscadet d'une mort programmée"
Vos 11 commentaires
  Rafig
  le Lundi 17 octobre 2022 13:53
Bonne analyse de cet "ennemis intime " et "subtile" qu'est cette République française.
Je vous invite à regarder les actualités des années 1970-80 sur le site de l'INA. Celui de la manif UDB de 1976 avec les discours de fin : édifiant de pertinence sur le rôle de destruction de l'identité bretonne du 44 par l'administration régionale.
(voir le site)
résistons camarades !
(1) 
  Pcosquer
  le Lundi 17 octobre 2022 16:06
"Décidément notre résilience bretonne en énerve plus d’un!"
"C’est bon signe, ils ont peur, nous sommes sereins!"
C'est aussi mon opinion... On assiste même à la fissuration d'un barrage planétaire: celui du colonialisme. Nos médias n'en parle absolument pas et continuent à nier l'évidence.
Mais, il suffit de constater avec quelle détermination l'Afrique congédie la France, les Etats Unis et l'Angleterre...
La France est en train de payer 250 ans ( et même plus ) de colonisation. Cela gronde depuis longtemps et a éclaté il y a peu quand les statues représentants les têtes pensantes de l'esclavagisme en France et aux Etats-Unis ont faillit être déboulonnés.
Finalement cela n'est ni plus ni moins que les promesses de l'après-guerre: Le décolonialisme...
Ce qui est remarquable aujourd'hui c'est l'auto détermination des peuples qui se réveillent et qui disent : NON!
(0) 
  Thomas
  le Lundi 17 octobre 2022 18:20
"Mais, il suffit de constater avec quelle détermination l'Afrique congédie la France, les Etats Unis et l'Angleterre... " Il s'agit essentiellement de la russie et de la chine qui avance leurs pions.
La chine remplace les anglais( suffit de voir le nombre de prêts qui finissent en bail de 50 ans et plus pour les ports) et la russie la france (cf. wagner au mali).
L'esclavagisme a été interdit par les anglais pour ralentir la montée économique des états-unis. La guerre de secession a été faite par les industriels du Nord contre les agriculteurs(+/-) du Sud.
Par contre, mettre les états unis dans le même panier semble être un abus car ils ont souvent soutenus la décolonisation pour contrer les empires français et anglais.
Il est fort propable qu'on se dirige vers une société de crédit social à la chinoise combiné à l'hyperindustrialisation anglo-saxonne.
A la place des hussards de la république, il y aura les camps de rééducation. Parait que c'est ce que veu(len)t le(s) peuple(s).
(2) 
  KLG
  le Lundi 17 octobre 2022 19:58
Je vais mettre quand même un petit bémol sur les "expositions coloniales"...je note quand même une volonté à la fin du XIXème siècle et début XXème siècle de montrer, certes dans une idée un peu de classification (certains diraient "suprémacisme", légitimement remise en question sous l'angle de l'ethno-centrisme), la diversité culturelle, ethnologique humaine de toute la planète. Même de moderniser et perpétuer cette divsersité dans une idée de "progrès". Je pense notamment à ce que l'on peut retrouver dans le bois de Vincennes et de la Pore Dorée au niveau architectural, avec des sites imprégnés des traditions d'Indochine, d'Afrique de l'ouest etc. L'idée n'était pas de gommer les identités, mais plutôt d'en garder ce que l'on considérait de meilleur.
Il y a là une réelle volonté de reconnaître à la fois une diversité culturelle, mais aussi une forme de syncrétisme culturel entre l'Europe et des contrées lointaines. On retouvait cela également lors des Expositions Universelles. La Bretagne s'y représentait d'ailleurs.
Dans le même ordre d'idée, il y avait à Paris des Musées sur les arts et traditions populaires des régions métropolitaines. Pour montrer la diversité de chaque région. Tout ceci a été démonté, fermé bien souvent depuis le début de ce siècle. Il n'en reste plus rien. A Paris on n'expose plus qu'un luxe mondial standardisé. Incolore, inodore, sans saveur.
Aujourd'hui la diversité humaine est en réalité NIEE sous l'autel du wokisme. Ce n'est plus que déculturation, négation de la différence, et même nivellement par le bas. On cherche les plus petits dénominateurs communs, et on se retrouve bien souvent avec une pauvreté culturelle abyssale où le seul dogme est celui de la bête humaine une et indivisible. Le pire que c'est toujours l'"Occident" ethno-centré qui cherche à imposer ce nouveau dogme au reste du monde... le comble !
(3) 
  Pcosquer
  le Mardi 18 octobre 2022 09:26
@ thomas ce n'est pas moi qui ait inventé le déboulonnage des statuts en Amérique! ni non plus le " si nos relations avec la France était une marmite, elle serait salle" Merci de vous réveiller!
Les Anglais sont pragmatiques, ceux sont des affairistes (troisième voie de Tony Blair par exemple ), ils ont arrêté plus tôt c'est tout mais leur emprise coloniale existe toujours et ils se font congédié eux aussi , j'insiste
Les Français ont eu la prétention de croire que leur culture était la plus aboutie... quand vous accusez les Russes ( probablement à raison d'avancer leurs pions en Afrique, ou de même pour les Chinois, vous êtes en plein dans cette idée que la France à tous les droits du fait de sa haute culture...si non vous n'aurries pas ce genre de comparatif. Votre postulat est "nous étions là avant" ? Et de quel droit s'il vous plaît? On en sait quelque chose en Bretagne n'est-ce pas?
Vos idées politiques vous égarent...
Et n'oubliez pas que Thomas Jefferson avait très vite adopter les "droits de l'homme" le bon homme sans y incorporer le droit des esclaves, le vilain... entre Jefferson et l'année du déboulonnage, je crois qu'il y a matière à se poser des questions... je n'oublie pas les Amérindiens non plus et pour cause d'expropriation "divine?".
@ KGB"mais plutôt d'en garder ce que l'on considérait de meilleur". C'est assez proche du racisme mais cet aspect-là revête une forme mécanisée et donc déshumanisée: Qui vous donnerait le droit de choisir par exemple ce qui est bien ou mal de la culture bretonne?... Qui dans la société du plus élevé au plus bas aurait un tel sens de l'humanité qu'il trouverait pour chaque culture le filtre qui ne blesserait aucun être humain? Alors Fisel ou Gavotte ?
"mais aussi une forme de syncrétisme culturel entre l'Europe et des contrées lointaines". Cela s'appelle l'uniformisation ! et a terme l'effacement des peuples originel En breton on a le "aralekaadur" qui signifie aliénation... voyons une image plus populaire? par exmeple on pourrait dire: hennezh a zo e benn a-dreñv hag hini ar-raok mesket tout asambles ar paour kaez... Ne denn ket mui da netra!
Merci de regarder autour de vous c'est exactement ce qui se passe...
"progrès". = liberté egalité et fraternité..... OU la mort! dit l'HISTOIRE VRAIE..... Si les valeurs ne sont pas contestables en soit, leur utilisation manipulatrice demande que vous abandonniez votre idendité. C'est le malheur français. Je précise qu'a leur tour ils commence à vivre cette horeur sans avoir encore compris que ce malheur est "incrée" par leur propre choix politique ...
Je préfère de loin ceci. La seule manière de vivre en bonne intelligence est le respect absolu des cultures. Vous remarquerez le pluriel et non pas le singulier avec un grand "C", qui lui me semble être un concept très occidentdal. La culture à Paris ??? Heu... un mode de consomation me répôndeait une parisienne
Je n'oublie pas que les promoteurs de ce genre d'ineptie sont republicains, de gauche et ont élevé la troisième république basée sur le racisme scientifique. "certes dans une idée un peu de classification " Vous faite preuve d'une tolérance exemplaire! j'en conviens.
La modernisation de cette gauche dure s'est bien accouplée avec la droite bourgeoise pour nous concocter une économie plus que libérale dont de plus en plus de monde rejette "les formidables résultats"
"Le pire que c'est toujours l'"Occident" ethno-centré qui cherche à imposer ce nouveau dogme au reste du monde... le comble !"
N'avez-vous pas encore compris que vous ne dirigez plus ce monde occidental magnifique ????????Personne n'est venu imposer au monde occidental sa manière de vivre... Pourquoi avez vous peur de l'idée que c'est probablement nous même qui nous sommes mis dans un tel "toull du". Le wokisme en est peut-être une conséquence c'est tout. La faute c'est toujours les autres ????
(0) 
  KLG
  le Mardi 18 octobre 2022 20:45
""mais plutôt d'en garder ce que l'on considérait de meilleur". C'est assez proche du racisme mais cet aspect-là revête une forme mécanisée et donc déshumanisée: Qui vous donnerait le droit de choisir par exemple ce qui est bien ou mal de la culture bretonne?... "
Qu'y a t-il de raciste là-dedans, les mots ont un sens. Quand les plus grands architectes du début du XXème siècle ou de la fin du XIXème siècle reproduisent des pagodes thais ou cambodgiennes, en y apportant les dernières technologies du moment et le confort européen, vous y voyez du racisme. C'est juste n'importe quoi. Moi j'y vois certes une dimension "
centralisatrice" à Paris, masi j'y vois aussi un goût de la découverte, de la recherche, et de la diversité.
Tout comme ces histoires d'"
Orient rêvé", comme si les contemporains n'avaient pas parfaitement conscience que tout ceci n'était pas un calque à l'identique de ce qui existait en Indochine ou au Maghreb. Ce sont des architectes, des artistes. Pas des idéologues. Les contemporains s'intéressaient justement beaucoup à l'originalité de telle ou telle culture.
Regardez les bâtiments construits par les français au Maghreb, de style orientaliste, mais avec des matériaux modernes, je peux vous garantir que les indépendantistes algériens se sont bien gardés de les démolir ! Le mouvement architectural néo-breton est issu de cette mouvance là et de cette période là, ce n'est pas un hasard. On reprend l'esprit et l'originalité d'une terre, d'une civilisation et on la réinvente. Ce n'est pas du racisme. Il y a une part d'ethno-centrisme certes, mais tout le monde à la droit d'être un peu ethno-centré, non ?
Cette période est montrée du doigt comme totalemùent négative aujourd'hui, alors que c'est juste la période la plus bouillonnante en matière d'innovations et d'intérêt pour la diversité culturelle justement. Ne mélangeons pas complètement tous les sujets : recherches scientifiques, arts, colonialisme, racisme etc l'antisémitisme existait bien avant l'Empire, et d'ailleurs beaucoup de colons français étaient de confession juive. Ces sujets n'ont aucun lien.
Nul n'empêche les autres civilisations à reprendre à leur compte en la transformant les civilisations européennes. Et bien je ne vois pas pourquoi cela serait interdit dans l'autre sens.
L'article épingle comme du racisme l'exposition de danses traditionnelles ou tenues traditionnelles d'Afrique de l'Ouest lors de réunions en Europe. Ne vous en déplaise pourtant, c'était bien les danses traditionnelles en vogue en Afrique de l'Ouest. Quand c'est en Afrique c'est de la culture, quand c'est exposé en Europe, c'est du racisme ?? N'est-ce pas le comble du racisme justement votre façon de présenter les choses ?
Ne regardons pas avec nos yeux de 2022 ce qui n'existait pas au début du XXème siècle. Le gouffre en terme d'espérance de vie, de développement scientifique et social était une réalité de l'époque.
Qui dans la société du plus élevé au plus bas aurait un tel sens de l'humanité qu'il trouverait pour chaque culture le filtre qui ne blesserait aucun être humain? Alors Fisel ou Gavotte ?
"
mais aussi une forme de syncrétisme culturel entre l'Europe et des contrées lointaines". Cela s'appelle l'uniformisation ! et a terme l'effacement des peuples originel En breton on a le "aralekaadur" qui signifie aliénation... voyons une image plus populaire? par exmeple on pourrait dire: hennezh a zo e benn a-dreñv hag hini ar-raok mesket tout asambles ar paour kaez... Ne denn ket mui da netra!
Merci de regarder autour de vous c'est exactement ce qui se passe...
"
progrès". = liberté egalité et fraternité..... OU la mort! dit l'HISTOIRE VRAIE..... Si les valeurs ne sont pas contestables en soit, leur utilisation manipulatrice demande que vous abandonniez votre idendité. C'est le malheur français. Je précise qu'a leur tour ils commence à vivre cette horeur sans avoir encore compris que ce malheur est "incrée" par leur propre choix politique ...
Je préfère de loin ceci. La seule manière de vivre en bonne intelligence est le respect absolu des cultures. Vous remarquerez le pluriel et non pas le singulier avec un grand "
C", qui lui me semble être un concept très occidentdal. La culture à Paris ??? Heu... un mode de consomation me répôndeait une parisienne
Je n'oublie pas que les promoteurs de ce genre d'ineptie sont republicains, de gauche et ont élevé la troisième république basée sur le racisme scientifique. "
certes dans une idée un peu de classification " Vous faite preuve d'une tolérance exemplaire! j'en conviens.
La modernisation de cette gauche dure s'est bien accouplée avec la droite bourgeoise pour nous concocter une économie plus que libérale dont de plus en plus de monde rejette "
les formidables résultats"
"
Le pire que c'est toujours l'"Occident" ethno-centré qui cherche à imposer ce nouveau dogme au reste du monde... le comble !"
N'avez-vous pas encore compris que vous ne dirigez plus ce monde occidental magnifique ????????Personne n'est venu imposer au monde occidental sa manière de vivre... Pourquoi avez vous peur de l'idée que c'est probablement nous même qui nous sommes mis dans un tel "
toull du". Le wokisme en est peut-être une conséquence c'est tout. La faute c'est toujours les autres ????
(2) 
  Thomas
  le Mercredi 19 octobre 2022 21:50
@Pcosquer
Rassurez-vous le déboulonnage des statues existe très longtemps. D'ailleurs, en france, la révolution a été une période faste sur le sujet amenant à la création de l'expression vandalisme et de lois de protection des objets à vocation historique (en plus de la création d'un empire)
Les relations entre états sont toujours sales. Croyez vous qu'on joue aux quilles au mali, en ukraine ou au népal ?
Et que Mme Koama n'est pas qu'une lampière dans ces guerres d'influence. Elle serait peut être crédible si son parcours ne passait pas par les évangélistes qui ont massacrés/massacrent tant de peuples et le milieu de la tech avec ses pratiques écocides (d'ailleurs les africains feraient mieux de s'inquièter de la désertification que des relations avec la france ou du potentiel de développement basé sur le numérique).
"Les Français ont eu la prétention de croire que leur culture était la plus aboutie" Je vous conseille le débat entre clemanceau et ferry sur ce sujet afin de comprendre que l'argument civilisationnel n'est qu'un prétexte pour justifier la conquête. (ou saint thomas d'aquin sur les principes de la guerre juste en tant que base de réflexion sur ce phénomène social de justification d'une guerre. ou encore Lippman sur la fabrication du consentement) ceci n'étant qu'un relent d'un débat qui avait déjà eu lieu bien avant avec la controverse de valalloid, par exemple, pour le cas de la colonisation.
Le rôle des russes et des chinois en afrique n'est pas une accusation mais un constat géopolitique, pensiez-vous qu'ils soient différents des français et des anglais. A moins que vous n'ayez jamais entendu parler du tibet par exemple ou du fait que la russie est un pur produit d'une politique de conquêtes. Et devinez quoi la france est aussi un pays basée sur la conquête (mercenaires de rome après s'être fait botté les fesses par les huns). Et, chose tout aussi incroyable, il y aussi eu des empires en afrique(mali, ghana, songhai, etc)
"Votre postulat est "nous étions là avant" ?" A quel moment ais-je dis que la france devait rester en afrique ? En quoi ça devrait me perturber que l'arabie saoudite sponsorisée par les usa massacre des africains et mette en place la charia sunniste ? Ou que la chine s'approprie la majorité des infrastructures portuaires comme elle l'a fait en europe ?
"On en sait quelque chose en Bretagne n'est-ce pas? Vos idées politiques vous égarent..." c'est-à dire ? soyez explicite, merci.
Le multiculturalisme n'est que la marchandisation des identités sociales amenant à relayer la culture quelle soit française, bretonne ou d'ailleurs en un produit culturel de basse qualité. Concernant ce phénomène, on peut citer, pour rester sur le thème de l'afrique, le film black panther qui est une insulte à ce que l'ensemble des cultures africaines a pu offrir en terme de savoirs. Et celui-ci est adulé par une certaine frange de la population très stéréotypée.
Comme quoi, Thomas jefferson n'avais pas si tort de ne pas incorporer les esclaves puisque 300 ans après ils suivent toujours le mouvement.
(2) 
  BORELL
  le Samedi 22 octobre 2022 10:21
La photo de une de l'article (qui a été modifiée), mériterait quand même à minima une légende, une explication etc
Un peu grossier le procédé sinon.
(0) 
  Alan-Erwan Coraud
  le Samedi 22 octobre 2022 10:40
@ Borell " Exposition coloniale Paris 1931 " la légende est pourtant bien visible. Faites des recherches sur Google "expositions coloniales Paris" et vous pourrez voir des dizaines de photos où sont exhibés des "indigènes de la république" .N'oublions pas que les peuples colonisés hors Hexagone avaient un statut spécial et inférieur, celui d'indigène. Intéressant d'ailleurs que les recherches en français ciblent beaucoup la Belgique plutôt que la France. Commode non ?! Voir Jules Ferry et son concept de races superieures et races inferieures. Voir le site contreculture.org
(1) 
  alan-Erwan Coraud
  le Samedi 22 octobre 2022 12:31
voici la précision sur la source : Exposition coloniale Paris 1931 source : À l'époque des zoos humains | CNRS Le journal
(0) 
  BORELL
  le Dimanche 23 octobre 2022 11:22
Vous mettez cela en gros plan dans une perspective purement émotive, sans préciser quel peuple est représenté, quelle scène (éventuellement événéement historique, bataille ou rituel initiatique) est mimée etc...
Pour rappel dans un zoo, les animaux sont en cage et ne sont pas jamais sur leur terre d'origine.
Effectivement les indigènes (peuples autochtones des nouveaux territoires) n'avaient pas le droit de vote, mais avec honnêteté on pourrait dire également qu'ils avaient pour la plupart encore moins de droits précédemment à l'arrivée des européens.
Par honnêteté on pourrait dire que les européens dont les bretons n'avaient pas le droit de vote depuis bien longtemps également (quelques années seulement, et uniquement pour les Homme de plus de 21 ans), quelques décennies tout au plus. Un droit de vote qui s'est instauré après des siècles et millénaires de société de castes, d'esclavage, de Monarchie etc etc
Ces peuples n'étaient là incorporés plus ou moins que depuis quelques décennies avec des écoles à peine ouvertes etc
Je pense que tout ceci mériterait à minima d'être rappelé. Vous jouez sur des émotions dangereuses à mon sens. Pire, c'est contre-productif car je doute que vous allez attendrir qui que ce soit vis à vis de la Bretagne avec cela.
(1) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.