De sa voix, elle enchante la Bretagne

-- Culture --

Reportage de TV QUIBERON-LA BAIE
Porte-parole: Olivier DELAGARDE

Publié le 11/11/19 17:56 -- mis à jour le 12/11/19 09:06

Dans le cadre d’« Un automne autrement » en pays d’Auray, c’est dans la très belle église de Pluvigner que Clarisse Lavanant a fait résonner sa voix cristalline. Entourée de Jean-Marc Amis au piano, et de David Le Port à la guitare, elle a su nous faire vibrer tantôt avec puissance, tantôt tout en douceur, au fil de cantiques et de chansons issues de ses multiples albums.

Bien sûr, le public venu nombreux, ne s’est pas fait prier pour entonner en cœur quelques morceaux choisis, dont l’un des plus connus de la fameuse comédie musicale « Les dix commandements » dans laquelle Clarisse Lavanant a tenu le premier rôle féminin sur les plus grandes scènes de France et du monde.

Ce concert était aussi l’occasion pour l’artiste, de rendre un vibrant hommage à la Bretagne qu’elle sait si bien chanter.

Retour en images de Nathalie Delagarde-Truchot

Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer
tv quiberon-la baie est la chaîne de télévision web quotidienne d’informations générales de la baie de quiberon, de ses îles et de son bassin de vie. l’équipe est composée exclusivement de journalistes professionnels indépendants tri-qualifiés (rédacteurs, photographes et reporters d’images). en marge de l’information politique et générale, tv quiberon-la baie c'est aussi plusieurs émissions thématiques à fréquence régulière visant à la mise en valeur des initiatives locales, du patrimoine culturel et historique de la baie de quiberon et de son bassin de vie, incluant ses iles, de portraits de morbihannais.

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Mardi 12 novembre 2019

C'est en entendant des voix célestes comme celle de Clarisse Lavanant ou encore de Fabienne Marsaudon (que j'écoutais hier encore sur Youtube magnifier la ria d'Etel ) et quelques autres, qu'on se rend compte combien, et quel que soit leur talent, les "somewhere" sont tenus à l’écart du réseau national au profit des "anywhere" lancés par le show-business en bénéficiant des autoroutes médiatiques.

Tant que cela marche du moins et qu'ils restent conformes au cahier des charges !

Sans vouloir caricaturer, car les vedettes des industries du spectacle ne sont pas forcément dénuées de talent, ni dépourvues de l’habileté à "faire joli", mais elles doivent satisfaire à des choix économiques avant d’être artistiques, des modes avant des convictions, le tout propre à favoriser ce bel esprit démocratique «du pain et des jeux« imposé d’en haut à la plèbe indistincte !!!

De plus, en France, le show-business profite largement au Centre qui, telle l’araignée au milieu de sa toile, se nourrit de toute prise. Mieux encore et c’est pourquoi on les dorlote, ces affaires ne bousculent en rien l'idéologie national-jacobine maintenue en place, ce qui n'est pas toujours le cas des remontées de toxines imprévisibles périodiquement surgies des «territoires» encore en vie.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.