Une chance à saisir pour le rétablissement de l'équité
Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014

Publié le 18/03/15 19:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La presse écrite n'est plus tenue à l'équité des candidats dans le rendu de leurs interventions, les reportages et analyses. Les médias audiovisuels le sont mais ne la respectent jamais. Le CSA, qui fixe les règles, n'intervient pas pour autant.

L'exemple de notre candidature en Vannes 1 est probant. Un seul article dans chacun des deux quotidiens alors que les partis politiques français ont eu de larges colonnes. Au-delà de ces généreuses tribunes, un élu comme François Goulard, s'exprime en tant que président du Conseil Général et occupe ainsi l'actualité avant les échéances électorales. Sur France 3, il fait l'objet d'une chronique régulière.

Et la campagne du président UMP du CG est bien rodée. Prenons à titre d'exemples deux points qui pourraient lui faire de l'ombre :

- La fronde contre l'augmentation brutale des tarifs préférentiels pour les îliens, décidée par le Conseil général du Morbihan, est contrée par une grande campagne de présentation du câble sous-marin reliant Belle-Île au continent. L'installation d'une nouvelle ligne électrique haute tension et l'accès à la fibre optique prévus depuis plusieurs années tromperont-ils l'électorat du département ?

- Localement, la reconstruction du quartier de la gare est le plus caricatural projet immobilier de Vannes. Cet endroit aurait pu répondre aux attentes économiques et aux besoins en termes d'équipements de Vannes et de voies d'accès au centre-ville. Pour masquer ses erreurs, l'UMP se permet d'obtenir une demi-page dans la presse quotidienne.

Ce ne sont que deux exemples concrets de ce monopole quotidien. Nous n'avons de notre côté que notre présence sur le terrain, nos tracts et quelques espaces sur la toile – une liberté visiblement en péril – pour être vus. Notre engagement quotidien dans la société participe quelque part à la plus honnête des politiques, or il est souvent le moins reconnu. Nous remercions justement les médias internet qui nous permettent de faire connaître nos valeurs.

Nous comptons sur notre électorat pour qu'il fasse valoir nos aspirations auprès de leurs proches et de leur entourage. Ces élections ne doivent pas devenir un nouveau marché de dupes.

Notons que tous ces partis sont responsables de la diminution des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales. Il s'agit bien de la pire tragédie décidée ces dernières années : confisquer les impôts pour concentrer les dernières énergies sur un seul point : Paris. La pompe centraliste a décidé de donner le coup de grâce. Nous le remarquons : en nous privant de nos dernières forces, l'économie s'effondre, la dette de l'Etat à combler est abyssale, la population s'exile, les services publics ferment…

Pour y remédier sans plus attendre, nous vous invitons à connaître notre programme et nos interventions sur www.independance-bretagne.com

Notre chance est à saisir.

Bertrand Deleon

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 5 commentaires
Dominique Kervadec
2015-03-18 19:37:04
Bravo, bravo, chaque Breton devrait propager cette parole. La seule qui nous permettra de retrouver une société capable d'offrir des emplois, une éducation et une culture à chacun. C'est l'espoir absolu.
Unité nationale bretonne !
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-18 21:52:04
Je partage votre analyse.N'oublions pas 2 valeurs essentielles en politik:
L'union fait la force.
La victoire aime la préparation.
Bien cordialement.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-19 12:12:07
Madame ROZENN MORVAN est une tres jolie femmes .
(0) 
Paul Kerguelen
2015-03-19 14:14:48
Petite question:
Quelles sont les actions entreprises contre les médias et contre le CSA quand le devoir d'équité n'est pas respecté?
Les partis Bretons manquent cruellement de visibilité. Alors quand il arrive ce genre de "censure", nous asseyons nous dessus en ce disant juste que c'est injuste? ou des actions sont elles entreprise afin d'obliger les médias à ce droit?
Je me berce certainement d'illusion, mais une condamnation avec obligation de le dénoncer dans leur propre média ferait peut-être changer les choses et donnerait une plus grande visibilité dans les médias aux différents partis...
Ne serait-ce le fait d'en parler, serait déjà mieux que de ne rien dire....car qui dit mot consent!
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-19 19:36:38
Etant domicilie a l'Etranger ( Australie ) je ne vote pas aux Departementales ( pour un resident a l'etranger seulement 3 votes sont possibles : Presidentiel , Referendum , les Europeennes ) mais je suivrai specialement les resultats en Bretagne et en Alsace ou j'ai des contacts/famille .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.