Un livre au sujet inédit : les religions de la Bretagne au XXIème siècle
Communiqué de presse de Institut Culturel de Bretagne
Communiqué de presse de Patrick Malrieu

Publié le 4/05/14 23:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

BReligions en Bretagne aujourd'hui Coéd. CRBC et Institut culturel de Bretagne Depuis plusieurs années, l'équipe de spécialistes et de passionnés qui composent la Section Religion de l'Institut culturel de Bretagne ont entrepris une vaste enquête sur les croyances instituées en Bretagne. Couverture de Bretagne religieuse 2014 Cela a passé par des déplacements sur le terrain pour aller écouter la parole de personnes croyant en l'enseignement de telle ou telle religion et pratiquant tel ou tel rite. Ainsi, des lieux de culte très divers ont été visités, tant en ce qui concerne les grandes religions que des pratiques plus modestes comme celles qui ont cours à Kérizinen, près de la modeste maison où a vécu une femme qui disait avoir vu la Vierge Marie lui apparaître. Plus profondément, l'enquête fait apparaître que si la religion catholique n'est plus pratiquée par une bonne partie de la population bretonne (1/3 déclare être « sans religion »), il garde une empreinte qui ne permet pas de dire que les religions minoritaires l'auraient remplacée, même partiellement. 4ème page de couv. Bretagne religieuse 2014 Cette somme originale d'études et d'interviews fera donc date dans l'approche des mentalités de la population bretonne au XXIème siècle. (voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel ar Vro. Développement et diffusion de la culture bretonne à l'ensemble de la Bretagne. Colloques, conférences, journées de travail, publications.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.