«Un inédit de Léonard de Vinci émerge en Bretagne» avait titré Le Figaro sur le web mais...

-- Media et Internet --

Enquete de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 10/12/10 18:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00


Mais... quelques heures plus tard, Bretagne est devenue « Nantes », tout simplement (1), pourrait-on ajouter, mais pas anodinement.


Éric Biétry-Rivierre est un courageux monsieur. Son pedigree trouvé par Google : “journaliste au Figaro rubrique culture art ancien arts lointains, musées, expos”, en dit long sur la culture et l'ouverture d'esprit que de tels centres d'intérêts procurent. La preuve : ce monsieur écrit un beau et vrai titre.

Alors que l'OMEB dénonce les utilisations abusives du mot Bretagne quand il ne s'agit que de la région administrative à 4 départements, ici le mot Bretagne était parfaitement justifié : Nantes étant en Bretagne (historique pour certains, mais pas ailleurs, surtout pas en Pays de Loire...). (voir le site) de sa page.


Il a suffi de quelques heures pour que les chiens de garde anti-réunification de la Bretagne sévissent, fassent la police et que le Figaro fasse le ménage. Disparu ce propos qui déplaît aux jacobins... Le but n'est pas ici d'aller plus loin dans la querelle, mais de signaler le fait de censure et le rendre visible.

L'alerte : un commentaire “précise” à 11 h 07 que Nantes n'est pas en Bretagne... (au lieu de se concentrer sur le sujet de l'article et sur le caractère remarquable de la découverte...), un autre commentaire n'a pas vu la mention à 12 h 35... Tiens, tiens... ? Approfondissons, d'où cet «OMEB». La photo 2 donne le titre d'origine présent à 11 h 47.

Car la magie d'Internet est fabuleuse et les traces en sont restées ! Le lien URL le prouve : copiez ce lien http : // w w w .lefigaro.fr/livres/2010/12/06/03005-20101206ARTFIG00697-un-inedit-de-leonard-emerge-en-bretagne.php

en retirant les 6 espaces, dans votre fenêtre URL... et vous aurez bien l'article.


Source de l'info : un internaute. Qui de plus a eu l'obligeance de scanner l'article papier (2). L'OMEB le remercie.

Si le titre n'est pas celui du web, mais « Un inédit de Léonard, après ceux de Picasso », l'article commence ainsi :

« Après les inédits de Picasso découverts dans les Alpes-Maritimes, voici un fragment de manuscrit de Léonard de Vinci qui émerge en Bretagne (à Nantes). Cette fois-ci, ce n'est pas un électricien à la retraite qui a mis au jour ce trésor de papier, mais un journaliste... ».


L'OMEB décerne trois médailles à trois journalistes vraiment compétents

C'est dans La Voix du Nord que L'OMEB a déniché le nom de ce journaliste de Presse Océan, rarement nommé dans la pléthore d'articles parus sur cette découverte nantaise. La Voix du Nord a fait un article original en l'interviewant. C'est Guillaume Lecaplain. (voir le site) . L'article est de Gwénaëlle Lavenant. Aujourd'hui l'OMEB décerne trois médailles, à ces deux journalistes donc, ainsi qu'à Éric Biétry-Rivierre, vraiment compétents.


(1) “tout simplement”, comme la région Bretagne, qui a renommé son site web en bretagne.fr “tout simplement”, a-t-elle aussi écrit dans son communiqué : (voir notre article).

(2) article papier scanné que nous ne pouvons publier pour cause de copyright. Mais dans toutes les grandes bibliothèques municipales de France et souvent dans les Centres Culturels français à l'étranger vous pourrez consulter le Figaro du 7 décembre 2010.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2164 lectures.
mailbox imprimer