Pour le Parti Breton la crise actuelle requiert de donner des marges aux entreprises bretonnes, pas une écotaxe.
Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh

Publié le 13/04/13 11:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Imaginée par le gouvernement UMP, l'écotaxe sur le transport routier dont l'application avait été retardée sera finalement mise en ½uvre par le gouvernement socialiste. Cette taxe va faire supporter à l'économie bretonne, notamment agro-alimentaire une nouvelle charge qui ne fera qu'accroître la disparité des conditions de la concurrence avec les régions du c½ur de l'Europe.

Le Parti Breton récuse cette fausse bonne solution qui met à la charge des entreprises de transport et de l'économie bretonne une taxe inique pour pallier les carences du transport de fret ferroviaire où la France du tout TGV a accumulé un lourd retard de compétitivité. La crise actuelle requiert de redonner des marges aux entreprises bretonnes pour financer leur développement. Ce n'est surement pas en opérant une ponction supplémentaire de 40 millions d'¤ par an que cet objectif sera atteint.

Yves Pelle

Président du Parti Breton

Yves Pelle


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.