Le carraghénane des algues rouges stopperait les tumeurs cancéreuses de l'oesophage

-- Bio Santé --

Depeche
Par Philippe Argouarch

Publié le 28/12/19 12:58 -- mis à jour le 29/12/19 14:40

Le Journal of Biomédical Matérial Research a publié un papier en octobre 2019 sur les propriétés extraordinaires des algues rouges sous le titre : In vitro antitumor and immunotropic activity of carrageenans from red algae Chondrus armatus . En effet le carraghénane, une substance gélifiante, que l'on trouve dans la plupart des algues rouges et dans certaines algues brunes, aurait la capacité de stopper les tumeurs cancéreuses de l’œsophage. Ces recherches ont été conduites sur le Chondrus Armatus par une équipe de biologistes de l'Université de Vladivostok. Une très bonne nouvelle pour les Bretons car le cancer de l’œsophage touche tout particulièrement les Bretons : s'il y a 5 000 nouveaux cas chaque année en France, 1 600 sont en Bretagne et tout particulièrement dans le Finistère.

ABP avait déjà informé ses lecteurs des propriétés extraordinaires pour la santé du carraghénane (voir notre article). Le nom de cette substance nous vient du gaélique, carraigin en gaélique irlandais , ou «petite roche» à rapprocher du breton karreg rocher. Vous mangez tous du carraghénane sans le savoir car c'est un additif alimentaire simplement indiqué sur les emballages par E407 . On le retrouve dans de nombreux produits comme les yaourts, les crèmes et les glaces. Si le carraghénane a la propriété, connue depuis très longtemps, d'agglutiner les protéines, on lui découvre de plus en plus de propriétés médicales.

Pour chaque maladie, il y a toujours une plante locale qui peut la soigner__vieil adage des Indiens d'Amazonie.

Il est par contre bien plus judicieux de récolter des algues rouges soi-même car ces algues foisonnent sur les côtes bretonnes. Les plus prolifiques chez nous sont le chondrus crispus ou pioka en breton, très proche du chondrus armatus du Pacifique étudié à l'université de Vladivostok; la dulse et la nori bretonne ou Porphyra Umbilicalis . On peut ramasser ces algues sur l'estran à la fin du printemps sauf pour la Porphyra Umbilicalis que l'on peut ramasser toute l'année sur le littoral atlantique breton et même sans gros coefficients de marées.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner