Le réveil des Bonnets Rouges : de nombreux blessés

-- Economie --

Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014
Porte-parole: Bertrand Deleon

Publié le 26/10/13 18:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Vannes 2014, présent dans les manifestations contre l'écotaxe, tient à apporter son soutien aux manifestants blessés ce samedi 26 octobre. Des actes courageux de résistance au pouvoir central se développent actuellement en Bretagne. Nous prenons enfin le problème à sa source. Allons jusqu'au bout, la voix de la Bretagne dans une autre Europe est la seule voie qui nous fera retrouver l'emploi, une vie sereine et prospère.

Pour Vannes 2014,

Bertrand Deléon.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1169 lectures.
Vos 18 commentaires
SPERED DIEUB
Mardi 18 janvier 2022
Qui a une explication sur le silence des artistes bretons Servat Kemener Stivell ???? et j'en passe alors que la Bretagne n'a pas vécu une période aussi tragique au moins depuis soixante ans Avant il en fallait bien moins pour qu'ils se manifestent l'âge peut être !!! et pourtant le peuple breton dans le vrai sens du terme semble se réveiller voir le sondage ci dessous
(voir le site)
(0) 
Ronan Badouel
Mardi 18 janvier 2022
L'Histoire se répète! Il va en falloir des Sebastian ar Balp! Si l'Etat ne recule pas, maintient son entêtement à imposer ce nouvel impôt routier, les Bretons n'accepteront jamais le viol du Traité qui garantit la gratuité des voies. Et alors,alors...!
(0) 
Raymond COANTIC
Mardi 18 janvier 2022
Les 17 gendarmes gardant la demeure d'AYRAULT à Sarzeau, Morbihan, depuis juin 2012, (aux frais des contribuables ! ), vont redoubler de vigilance .
De même à NANTES, capitale bretonne.
Répression, gazage des familles de la LMPT en avril et juin ......
les BRETONS, maintenant !
VALLS GAZ, lamentable !
NOTRE-DAME DES LANDES, dont nous n'avons pas besoin,( comme NANTES-ATLANTIQUE aéroport est bien suffisant à long terme) va coûter au bas mot 1 milliard d'EUROS.
Combien d'années d'ECOTAXE ?
La voilà la BLANCHE HERMINE, vive la mouette et l'ajonc, la voilà la BLANCHE HERMINE, vive Fougères et Clisson.
J'ai entendu ce matin, derrière la haie de mon champ, une foule de
paysans affronter les CRS .....
Les Bretons vont être le fer de lance de la révolte contre le pouvoir jacobin parisien socialo-communiste .
TORR-BEN !
BREIZHATAO !
(0) 
Annie Le Dran
Mardi 18 janvier 2022
Prochaines manifs...
Ou et quand marplij ???
On VIENT !!!
Trugarez vras
(0) 
Lukaz Seznec
Mardi 18 janvier 2022
Convergences, lucidité sur l'origine du mal: l'état français centralisé archaïque et inefficace aux échelles locales comme mondiales. L'entêtement du gouvernement joue pour La Bretagne, mais la violence de sa police, chargée de la défense d'un symbole, est inacceptable.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
ROnan BADOUEL. Il date de quand , ce traite qui garantie , la gratuite des transports ???
Pouvez vous rafraichir ma memoire ???
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
J'ai lu l'expose de JY COZAN .
Qui pourrait prendre l'initiative de faire signer par TOUS , je dis TOUS les deputes et senateurs BRETONS (B5)une petition , demandant l' óuverture de negociation pour accorder un statut particulier a la BRETAGNE.
(0) 
Nono Fik
Mardi 18 janvier 2022
@ Pierre Camaret
Ronan Badouel a partiellement raison : il n'existe pas effectivement aucun traité garantissant la gratuité des routes en Bretagne MAIS l'acte de mariage d'Anne de Bretagne avec Louis XII reconnaît à la duchesse le maintien de l'intégralité de ses droits sur la bretagne : droits ET privilèges. Juridiquement, cet acte est encore valable aujourd'hui, à moins d'appliquer en France la coutume, comme en grande Bretagne, mais il ne semble pas que dans ce pays de droit écrit (la france), cela ne soit pas la tradition.... Donc, le privilège des routes gratuites, si nous voulons le conserver, et bien on le conserve !
(0) 
eugène le tollec
Mardi 18 janvier 2022
Mais beaucoup(toutes sensibilités confondues) demandent à tous les députés actuels et je rajoute sénateurs de faire ,à l'assemblée et au sénat un groupe distinct(cela changerait du partage actuel).
Ce groupe serait hors des propos et soucis "de gouvernance centralisee",il agirait sur des problèmes prioritaires bretons ou provinciale.
Mais le feront-ils?
Ma conviction est NON.
TROP de soumission et d'obédience(du breton et de ceux qu'il met "au pouvoir".
(0) 
eugène le tollec
Mardi 18 janvier 2022
Bretons,devenez le fer de lance de la révolte contre toute la chienlit d'État en pleine déliquescence.
Nous avons toujours été des "bonnets rouges".
Rappelons -nous ,les dragonnades,tous les mefaitd'un état centralisateur .
Vous donnez l'exemple au reste des esclaves!
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
NoNo FIK . Merci , mais vous m'etonnez . Sur de precedents dossiers , la FRance considere que depuis la nuit du 4 Aout 1789 , abolition des privileges tout ce qui est anterieur a cette date , n'est plus valable .
(0) 
Yann LeBleiz
Mardi 18 janvier 2022
Décidément, mon post n'est pas passé!
La gratuité des routes en Bretagne n'a rien à voir, ni avec Anne ni avec de Gaulle!
Si on veut défendre la Bretagne, il faut connaître l'histoire, pas l'inventer!
Jusqu'en 1789, la Bretagne décidait de sa politique fiscale (Parlement et Etats de Bretagne).
La France (pour augmenter les impôts en Bretagne) a prétendu que à des "privilèges" (mot ancien ayant changé de sens).
Privilège : Le droits de décider par soi-même.
Liberté : Le droit d'avoir ses propres institutions!
La France a donc interdit unilatéralement et notre droit à décider par nous-même et nos institutions pour pouvoir le faire...!
La "gratuité" est la même en Bretagne et en France, il n'y a pas d'exception bretonne! Cela vient du fait que ce sont des "voies expresses" et non des "autoroutes" qui ont été construites! (D'ailleurs entre Clisson et Nantes, on paye l'autoroute!)
Sauf que de longue date, cela embête l'état français de voir le potentiel fiscal de taxer les automobilistes bretons non exploité à cause de ces fameuses "voies expresses"!
Donc ce qu'il faut se rappeler, ce n'est pas le mythe des routes gratuites, mais bien la réalité du droit qui permet aux bretons de décider de leur fiscalité!
(0) 
Nono Fik
Mardi 18 janvier 2022
@ Pierre Camaret.
Je vous invite, pour un éclairage par un spécialiste du droit, à lire l'article publié sur ABP et dont le lien est le suivant :
(voir le site)
Cet article explique pourquoi les privilèges fiscaux ne sont pas - en droit - caduques
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
@Nono FIK .BIen j'ai lu le site et vos commentaires .
Je ne suis pas convaincu .
La meilleure facon , est donc d'attendre , si la question est soulevee ,les reponses des jurists .
Je connais Mr Melennec .Il a ses convinctions .Tres bien .
(0) 
eugène le tollec
Mardi 18 janvier 2022
J'ai dit ,nous sommes tous des bonnets rouges.
Que nos députés,nos sénateurs prennent ce bonnet,en symbole avant le dernier pas(formation d'un groupement).
Cela serait un geste de haute tenue devant tous les députés français.
(0) 
eugène le tolleca
Mardi 18 janvier 2022
Je vais acheter un bonnet de marin rouge,à la coopérative maritime et qu'il devienne qun bonnet "phrygien".
(0) 
eugène le tollec
Mardi 18 janvier 2022
Je vais acheter un bonnet de marin rouge,à la coopérative maritime et qu'il devienne qun bonnet "phrygien".
(0) 
eugène le tollec
Mardi 18 janvier 2022
M.Troadec vous êtes un des piliers du coin..alors réfléchissez au ciment premier de toute action bretonne.
Une jacquerie doit prendre de la hauteur(action vers ou contre l'état).
Action Unitaire ,etc.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.